Page Facebook

Facebook : Nouvelle mise à jour de l’algorithme pour réduire le clickbait

Dans l’objectif de fournir du contenu de qualité à ses utilisateurs, Facebook a apporté des mis à jour à son algorithme. L’objectif étant en effet de réduire au maximum le « clickbait ».

Beaucoup abusent des faux titres ou des histoires trompeuses pour obtenir de l’interaction sur leurs publications. Avec la guerre des attentions actuelles, tout moyen est bon pour attirer du trafic, et c’est justement dans cette perspective que Facebook met à jour son algorithme.

Ce n’est pas la première fois que Facebook prend des mesures pour contrer ce genre de manœuvre. Pour cette fois, la modification s’est également orientée vers les contenus en français.

L’objectif premier du clickbait est d’optimiser voir même exagérer sur le titre afin d’avoir plus de vues et de clics tout en exagérant sur l’information.

Il faut ainsi faire attention par rapport à vos contenus. De plus Facebook a également apporté des modifications en vue de cibler les clickbaits des publications individuelles.

Chaque publication doit faire l’objet d’une attention particulière que ce soit au niveau du titre qu’au niveau du contenu lui-même. Facebook analyse de façon distincte le titre et l’information.

 

Est-ce que le titre représente l’information ? Est-ce que le titre n’est pas exagéré par rapport à l’information qu’il présente ? La multiplication des contenus non désirés ou des « fake news » est à l’origine de cette initiative.

 

 

Voici de ce fait les 3 nouveautés de cette mise à jour :

  • L’intervention de Facebook se fait maintenant au niveau du post. La détection des clickbaits est plus profonde. Si auparavant, l’intervention consistait à blacklister les domaines ou les pages. Il est maintenant possible d’agir via le post sur Facebook.
  • Facebook intervient maintenant en étant capable d’identifier un titre qui ne donne pas d’information et un titre qui exagère énormément par rapport à son contenu.
  • Les améliorations que Facebook apporté sont également valables sur d’autres langues

Pour arriver à modifier son algorithme et apporter ces améliorations, le réseau social a procédé par l’analyse de centaines de milliers de publications. Les titres ont fait l’objet d’une étude approfondie afin de différencier ceux qui étaient des clickbaits et ceux qui n’en sont pas. Facebook sait maintenant distinguer les structures des clickbaits.

 
Pour avoir une idée réelle des titres clickbaits voici deux exemples à proscrire:

clickbait fb

exemple de clickbait facebook

Le contenu sensationnel est aujourd’hui à faire avec modération. Si l’on ne veut pas se voir réduire par Facebook notre portée de publication.

D’une façon ou d’une autre, si l’objectif est de créer de la valeur et de partager des informations de qualité. Il faut rester dans le droit chemin, être honnête avec ce que l’on partage tout en choisissant les meilleures informations permettant d’améliorer le quotidien de chacun.

Ceci reste valable pour un partage social ou pour un partage en vue d’avoir un retour sur investissement.

Rédigé par

Partager