Startup

Faits et mythes du commerce électronique qui mènent à de mauvaises décisions marketing

La plupart des entreprises ont aujourd’hui développé une forme de présence en ligne.

 

Les entreprises utilisent le commerce électronique pour vendre des produits au niveau national ou international et ont le plus à gagner du marketing web.

 

Pourtant, malgré le développement en ligne, un certain nombre d’idées fausses continuent à persister. Passons en revue quelques-uns des mythes les plus flagrants qui peuvent vous empêcher de réaliser le vrai potentiel de votre site et de découvrir les faits dont vous avez besoin pour vraiment tirer parti des possibilités de la plateforme e-Commerce.

 

Les seuls indicateurs de performance clés ou KPI tournent autour des revenus et des marges bénéficiaires

Les indicateurs de performance clés (KPI) sont un ensemble de mesures quantifiables qu’une entreprise utilise pour évaluer sa performance au fil du temps.

 

Ces mesures sont utilisées pour déterminer les progrès d’une entreprise dans la réalisation de ses objectifs stratégiques et opérationnels, ainsi que pour comparer les finances et le rendement d’une entreprise par rapport à d’autres entreprises de son secteur.

 

Les KPI varient selon les entreprises et les secteurs, en fonction des priorités ou des critères de performance pertinents.

Certains des KPI les plus courants tournent autour des revenus et des marges bénéficiaires. Mais outre les revenus et les bénéfices, en commerce électronique, il ne faut, en aucun cas négliger certains paramètres.

Il existe des statistiques sur le Web qui donnent une meilleure idée de l’emplacement de votre entreprise dans votre secteur et dans l’esprit des consommateurs.

En vous concentrant sur votre rémunération par clic, votre taux de conversion et votre taux de rebond. Vous obtiendrez une image plus réaliste. En ne tenant pas compte de ces mesures, vous pourriez ignorer le fait que votre site Web est mal conçu ou que vous ne développez pas de contenu attrayant qui captive les clients potentiels.

 

Les Milléniaux n’achètent pas de produits via les médias sociaux

Le rôle des médias sociaux dans le commerce électronique est en croissance. Mais les rumeurs disent que les Milléniaux ne cliquent pas sur le bouton d’achat de ces canaux.

Mais en réalité, ils utilisent toujours ces plateformes avant d’acheter.

Une nouvelle étude de GlobalWebIndex a dévoilé que les acheteurs du millénaire utilisent Facebook, Twitter et autres pour rechercher des produits avant de les acheter.

Selon l’étude, 40% des consommateurs mondiaux âgés de 16 à 24 utilisent les médias sociaux pour rechercher des produits. Et 30% de la population générale utilise ces plateformes pour la recherche de produits avant d’acheter.

Mais si les consommateurs plus jeunes continuent d’utiliser les médias sociaux pour découvrir et rechercher des produits. Alors les entreprises doivent maintenir une forte présence sur Facebook, Pinterest, Snapchat, et plus encore.

facebook purchase

Personne n’utilise plus les E-mails

Les rumeurs de la mort de l’e-mail ont été grandement exagérées ces derniers temps. Apparemment, les jeunes n’utilisent plus le courrier électronique.

Ils le voient comme une forme traditionnelle de communication. Ils l’utilisent pour remercier leurs grands-parents pour un cadeau d’anniversaire (ou d’autres moments où ils doivent parler avec des personnes âgées).

Bien qu’il puisse y avoir une certaine confusion quant à savoir si le marketing par courriel est toujours un canal pertinent. La plupart des gens qui font du marketing par courriel savent la vérité : c’est un outil CRM très puissant.

En tout cas, les majorités des responsables marketing ont eu connaissance de taux d’ouverture, de taux de désabonnement et de statistiques de conversation qui témoignent de la puissance et de l’efficacité d’une puissante campagne de marketing par courriel.

Au-delà de cela, le courrier électronique est toujours, dans l’ensemble, un canal de communication très utilisé.

 

Les meilleures stratégies de marketing Internet résident sur votre site

Seul le SEO peut considérer en permanence que le site lui-même est un véhicule de marketing.

Votre réputation en ligne prend de nombreuses formes :
    • les commentaires des clients écrivent à propos de vous
    • la couverture médiatique et les mentions que votre entreprise obtient sur d’autres sites
    • les liens venant de ces sites vers les vôtres
    • votre profil de média social
    • vos mentions sur les médias sociaux
    • et les interactions avec les médias sociaux

Donc, votre réputation en ligne est au cœur de votre stratégie digitale mais non seulement l’existence de votre site.

 

Devenir viral devrait être votre objectif sur les médias sociaux

 

Certaines marques sont d’avis erroné que l’objectif des médias sociaux est de rendre leur contenu « viral ». Ce mythe renvoie à l’idée de ne pas avoir besoin de marché du tout.

 

Bien que l’idée que votre contenu devienne viral sur les médias sociaux soit cool. Ce n’est pas en soi le but de créer du contenu.

La fidélisation des clients est le principal moyen de rester en affaires et la meilleure utilisation des médias sociaux consiste à convertir de nouveaux publics en abonnés, à fidéliser vos clients.

 

Un bon produit se vendra naturellement

Ce mythe vient du sentiment que le marketing est moins important que le produit et les ventes. La croyance en cette notion est inversement proportionnelle à la quantité de temps que vous avez passé au niveau de décision d’une entreprise.

Il est à noter que le marketing est tout aussi important, sinon plus, que les produits et les ventes. Car le marketing vous permet de raconter une histoire sur votre produit.

Ces trois domaines de l’entreprise ne peuvent être séparés, ils sont intrinsèquement liés les uns aux autres. Les entreprises les plus performantes font les trois en concert, développant simultanément un produit, un marketing et des ventes.

Un produit fort se traduit par quelque chose que les utilisateurs aiment et veulent être associé, un marketing fort raconte l’histoire de ces produits pour remplir l’entonnoir des ventes ou stimuler l’action des consommateurs, et de fortes ventes font passer le produit devant et entre les mains des clients.

 

Attirer autant de personnes que possible sur votre site Web

 

Il y a une grande différence entre obtenir du trafic et obtenir le bon type de trafic. Surtout si vous passez du temps (SEO, social, marketing de contenu) et de l’argent (PPC, PR, publicité) pour le générer.

 

Lorsque les ventes font défaut, obtenir le plus grand nombre de clics sur votre site n’est pas une solution.

 

Vous pourriez obtenir (c’est-à-dire, acheter) des centaines de milliers de visiteurs sur votre site Web et ne pas faire une seule vente.

 

Peu importe ce que vous vendez, à moins d’avoir les bonnes personnes, votre public cible, à venir sur votre site Web, cela ne vous servira à rien.

 

Rédigé par

Partager

Découvrir plus d’articles