Rédigé par

Etienne Alcouffe

Le problème du « Clickbait » sur Facebook ?

juillet 25, 2017

En Août 2016, Facebook a annoncé avoir créé un nouvel algorithme News Feed contre les ‘clickbait’ ou attrape-clics, ces titres accrocheurs qui vous incitent à cliquer sur une publication intrigante mais qui offre au final, un contenu cruellement médiocre dans la plupart des cas. Cet algorithme fonctionne un peu comme le filtre anti spam de votre boite mail. Toutes les publications d’informations à contenu exagéré, volontairement modifié ou faux sont concernées par cette nouvelle mesure.

clickbait exemple on facebook

Pour y parvenir, le réseau social a manuellement répertorié et classé des dizaines de milliers de titres volontairement provocateurs et les a notés afin d’élaborer ce nouvel algorithme. Dorénavant, il peut détecter deux types de titres accrocheurs: Ceux qui se terminent par trois petits points tel que « Quand elle a regardé sous son divan et a vu CECI … » et ceux qui contiennent une expression d’accroche tel que « Il a mis de l’ail dans ses chaussures et ce qui s’est passé ensuite est difficile à croire »

Mise à jour de l’algorithme pour plus d’efficacité

En Mai dernier, Facebook a mis à jour son algorithme News Feed dans le but de débarrasser plus radicalement son site des spam et autres fausses informations.

En effet, Facebook a annoncé qu’il ajoutait des détecteurs plus performants à son algorithme de News Feed pour identifier les messages « authentiques » des personnes et des pages. Le processus de mise en œuvre se traduit par l’identification des pages qui envoient des spam ou qui demandent directement aux utilisateurs Facebook d’aimer, de commenter ou de partager du contenu afin de stimuler les interactions avec une page.

Facebook a utilisé ces données pour former un modèle capable de détecter en permanence si les publications des pages sont susceptibles d’être authentiques ou pas. L’entreprise affirme que l’une des indications phare qu’une page publie des articles trompeurs est de voir si les gens masquent continuellement son contenu.

« Nous prévoyons que la plupart des pages ne verront aucun changement significatif dans leur distribution dans News Feed », écrit Facebook dans une publication. « Certaines pages peuvent voir une petite augmentation du trafic de référence ou des clics sortants tandis que d’autres pourraient voir une diminution mineure. Cependant, les pages devraient normalement continuer à publier des histoires pertinentes pour leur public ».

clickbait exemple on facebook

En raison de ces changements, le contenu « authentique » pourrait être plus présent dans votre flux d’actualité. Le réseau social classifie déjà les ‘informations intéressantes’ qui captivent les utilisateurs en fonction de l’activité personnelle (comme les actions, les réactions et les commentaires de ces derniers).

Facebook ajoute également des détecteurs en temps réel à son système de classement pour l’aider à repérer les tendances pertinentes. Maintenant, si un sujet ou une publication d’une page gagne beaucoup d’engagement auprès des utilisateurs de votre réseau, News Feed sera en mesure de le comprendre en temps réel et de le prioriser temporairement. Cela pourrait entraîner l’apparition de nouvelles et d’événements majeurs dans les News Feed en raison de la quantité d’engagement qu’ils suscitent. Le changement s’appuie sur les mises à jour récentes de Facebook concernant son flux de tendance, qui l’a vu s’éloigner des messages individuels pour se concentrer sur l’identification des meilleurs sujets.