Rédigé par

Etienne Alcouffe

Nouvelles fonctionnalités Instagram : le suivi des Hashtags & les recommandations personnalisées

janvier 16, 2018

 

Deux nouvelles fonctionnalités Instagram ont vu le jour cette semaine : la première est la possibilité de suivre des Hashtags. Et la seconde est l’ajout de ‘recommandations spécifiques pour vous’ dans le flux d’actualité des utilisateurs.

 

Ce pourrait être une bonne nouvelle pour les freebooters. Mais pas pour les utilisateurs qui sont déjà déçu par les algorithmes d’Instagram.

 

 

L’option de suivre les hashtags a été annoncée hier sur le blog d’Instagram.

 

 

« Maintenant, il est encore plus facile de rester au courant de l’actualité de vos centres d’intérêts, de vos passe-temps, de vos passions et des communautés qui vous intéressent », explique l’article.

 

« Suivre un hashtag, c’est comme suivre un ami. » Il convient de noter que, sauf si vous avez un profil privé. Les autres utilisateurs pourront voir quels Hashtags vous suivez.

 

 

Suivre un hashtag

 

 

Tel que rapporté par The Verge, Instagram teste également une fonctionnalité « recommandée pour vous » qui ajoutera du contenu qui a été aimé par les personnes que vous suivez dans votre flux.

 

Les utilisateurs peuvent actuellement voir les Hashtags que leurs amis utilisent en les visualisant dans la section «Suivant» de l’application. Mais cette nouvelle fonctionnalité sélectionne une partie de ces informations et les insère dans le flux principal d’un utilisateur.

 

Étant donné que l’algorithme d’Instagram est apparemment incapable de différencier le contenu original du contenu gratuit.

 

C’est probablement une bonne nouvelle pour les comptes «hub» (ceux qui publient du contenu populaire pour se construire d’énormes bases), et les freebooters qui se permettent de prendre du contenu sans permission et de le republier afin de faire de la publicité pour un produit ou un service.

 

Instagram fait déjà la promotion du contenu gratuit dans ses « Vidéos que vous pourriez aimer », et étant donné l’apparente réticence de l’entreprise à gérer la violation des droits d’auteur sur sa plate-forme. Cette fonctionnalité pourrait fournir une autre voie d’expression pour ces derniers.

 

Le suivi des Hashtags ouvre de nouveaux flux de revenus potentiels pour Instagram. Ainsi que la possibilité d’assister à de potentiels abus de certains utilisateurs.

 

 

Le réseau social a certainement l’intention de monétiser cette fonctionnalité.

 

 

Ce qui lui permet de vendre des positions dans un algorithme de hashtag à des entreprises qui veulent placer du contenu éditorial ou publicitaire.

 

 

Le suivi des Hashtags ouvre de nouveaux flux de revenus potentiels pour Instagram

 

 

Comme le souligne Tim Peterson sur Marketing Land : Les marques peuvent déjà créer leurs propres Hashtags et espérer qu’elles auront le succès voulu sur Instagram en achetant un hashtag sponsorisé hypothétique.

 

La marque pourrait alors recevoir des analyses sur la façon dont les gens ont utilisé le hashtag, ainsi que des moyens de cibler ces personnes et d’autres prospects potentiels.

 

 

Lassitude des utilisateurs face au manque de réactivité d’Instagram

 

 

Étant donné que de nombreux Hashtags ont été détournés, on se demande comment Instagram protégera cette nouvelle fonctionnalité contre les abus.

 

Parler de « shadowbans » pour utiliser des Hashtags complètement inoffensifs tels que #kansas ou #citycentre (vous pouvez vérifier ces mots) existe depuis un moment. Et il semblerait inévitable qu’Instagram puisse faire preuve de modération pour éviter que les Hashtags populaires soient minés par les pirates.

 

Il est déjà assez difficile avec l’algorithme actuel d’Instagram de rechercher vos contacts dans votre flux d’actualité. Alors ajouter une nouvelle fonctionnalité ‘recommandée pour vous’ ainsi que le suivi des Hashtags et le flux peut devenir encore plus encombré.

 

Et il serait de ce fait encore plus difficile de trouver les messages des personnes que vous suivez réellement.

 

Beaucoup d’internautes sont déjà fatigués par le nombre croissant de publicités sur Instagram; fatigués de ne jamais voir les messages de leurs amis les plus proches.

 

Parce que l’algorithme les a jugés non pertinents; d’avoir à compter manuellement le nombre de Hashtags qu’ils utilisent dans chaque message; d’un algorithme qui crée des flux mélangés de messages qui datent d’à peine une heure avec ceux d’il y a une semaine. Et d’un système de notification complètement inutile.

 

Il serait alors plausible de penser que les nouvelles mises à jour peuvent faire en sorte que les internautes se lassent et décident de publier leurs images ailleurs.

 

Instagram ne sera alors plus qu’un ensemble d’images commerciales, de publicités et de selfies, loin de ses origines comme plateforme de partage de photos originales.

 

 

Les freebooters n’arrangent pas les choses

 

 

Avec l’émergence des freebooters qui volent du contenu sans respecter les droits d’auteurs. C’est une partie massive d’Instagram qui est en danger. Et certains diront que le réseau social lui-même est entièrement complice.

 

Par exemple, à part les conditions de service que personne ne lit. Il n’y a pas d’avertissement aux utilisateurs qu’ils devraient posséder. Ou avoir la permission d’utiliser les images qu’ils affichent.

 

Si quelqu’un a volé une de vos images, vous seul pouvez le signaler. Le processus lui-même est étiré et déroutant, décourageant les utilisateurs moins avertis avec un labyrinthe de menus. Et des liens peu clairs enfouis dans des pages denses de texte.

 

Vu qu’Instagram se développe toujours. Les violations de droits d’auteur ne semblent pas être un problème pour ce géant des réseaux sociaux.

 

Plus d’images signifient plus de vues qui signifient plus de revenus publicitaires. Et il n’y a aucune mesure sérieuse prise par Instagram contre ces tricheurs qui violent la propriété intellectuelle d’autrui.

 

Pour les athlètes et les modèles de sports extrêmes, ce partage constant des images est une aubaine. Par contre, pour les photographes qui veulent publier leur travail tout en gardant un certain contrôle. C’est un cauchemar.

 

 

freebooters

 

 

Les deux dernières années ont vu une augmentation du nombre de republication dépendant d’un hashtag, des profils Instagram encouragent. Même les autres utilisateurs à inclure un hashtag spécifique pour une « chance d’être représenté ».

 

 

Souvent, ces profils ont des dizaines, voire des centaines, de milliers de followers et offrent cette merveilleuse « exposition » en retour.

 

 

Beaucoup de gens incluent des Hashtags sans se rendre compte que cela donne supposément la permission d’utiliser leurs images.

 

En voyant leurs images republiées, elles ne se plaignent généralement pas. Soit parce qu’elles croient que le hashtag leur donne l’autorisation de le faire.

 

Alors que ce n’est pas le cas, ou soit parce qu’elles ne se soucient pas des followers supplémentaires.