TikTok

Tik Tok : création d’un centre européen de transparence et de responsabilité

Fin avril, TikTok a annoncé la création d’un Centre européen de Transparence et de Responsabilité. Cette information a été dévoilée par le responsable sécurité et transparence de TikTok, Cormac Keenan, qui s’est par ailleurs aussi félicité de voir autant d’utilisateurs européens venir sur la plateforme pour se divertir et s’amuser.

La publicité TikTok : un levier puissant et engageant

Débutant

La publicité TikTok : un levier puissant et engageant

La publicité TikTok : un levier puissant et engageant

Le réseau social qui monte, et qui compte désormais plus de 100 millions d’utilisateurs actifs à travers l’Europe, souhaite tout mettre en œuvre pour que le public, les utilisateurs, et les décideurs politiques maintiennent leur confiance dans la manière dont TikTok gère les données personnelles, la sécurité, et la protection de sa communauté.

TikTok veut ainsi montrer patte blanche et faire preuve de transparence pour que la plateforme reste un espace divertissant et créatif, où les utilisateurs se sentent en totale sécurité.

Cette décision de créer un « TAC » (Transparency and Accountability Centre) fait suite à l’ouverture d’un centre similaire aux États-Unis l’année dernière, dont la mission consiste aussi à s’engager en faveur d’une transparence vis-à-vis des utilisateurs et des institutions.

Peu de temps après l’annonce de l’ouverture de son TAC américain, TikTok a également créé un Conseil Consultatif de Contenu, et a d’ailleurs mis en place une structure similaire en Europe au mois de mars, qui est géré par un panel d’experts en tous genres.

TikTok reproduit désormais pleinement son approche américaine avec un Centre européen de Transparence et de Responsabilité. Cormac Keenan, dans la partie « actualité » de la Newsroom TikTok, précise les objectifs et les raisons inhérentes à ce projet : « nous pensons qu’il est important d’aider le grand public et les décideurs politiques à mieux comprendre notre travail, en leur donnant plus de visibilité sur tout ce que nous faisons, notamment sur les questions liées à la sécurité et à la protection de notre communauté ».

Ce Centre européen de Transparence et de Responsabilité devrait être complètement opérationnel en 2022, et il sera installé en Irlande.

Le Centre pourra être visité par des experts, qui auront l’opportunité de découvrir, en direct, la façon dont les équipes TikTok assurent la sécurité de tous les membres de communauté, via la protection des données personnelles et le respect de la vie privée.

Le véritable objectif, donc, pour le réseau social préféré des jeunes, c’est de présenter de la manière la plus transparente possible ses pratiques et systèmes de modération aux experts gouvernementaux de tous les pays d’Europe.

Voici en détail ce que TikTok souhaite montrer au sein de ce centre dédié à la transparence :
  • La manière dont ils utilisent la technologie pour protéger la communauté TikTok
  • La façon dont les équipes de modération de TikTok prennent leurs décisions, en s’appuyant sur des règles communautaires propres au réseau social
  • Comment les équipes de modération utilisent la technologie pour détecter de potentielles violations des règles et pratiques imposées par TikTok
  • Dans quelle mesure le contenu autorisé sur la plateforme est bien conforme aux valeurs prônées par TikTok

En réalité, le site de médias sociaux spécialisé dans les vidéos au format court fait l’objet d’une surveillance accrue et a déjà essuyé une pluie de critiques diverses concernant ses politiques de contenu, alors que sa popularité ne cesse de croître.

Aux États-Unis, les préoccupations portaient sur le risque de censure et la sécurité des données des utilisateurs, étant donné que la plateforme appartient à un géant chinois de la technologie, et qu’elle est soumise aux lois sur les données internet définies par le Parti communiste chinois.

En Europe, les législateurs, les régulateurs et la société civile ont soulevé un plus large éventail de préoccupations, y compris au sujet de questions de sécurité pour les enfants et de confidentialité des données.

D’ailleurs, fin avril, l’ancienne commissaire à l’enfance pour l’Angleterre, Anne Longfield, a annoncé qu’elle menait une action en justice contre TikTok, qu’elle accuse de collecter des données sur les enfants à une « échelle industrielle », ce que le réseau social nie en bloc.

À cause des restrictions sanitaires liées à la pandémie de COVID-19, le Centre européen de Transparence et de Responsabilité va fonctionner en virtuel dans un premier temps. Mais à partir du mois de juin 2021, il sera en théorie possible d’accueillir des visiteurs. L’objectif, pour TikTok, c’est que le centre soit pleinement opérationnel début 2022. Et Cormac Keenan précise, à la fin de son message, qu’il a hâte d’accueillir des experts, des hommes et femmes politiques, et des membres de la société civile, pour leur montrer que TikTok poursuit ses efforts pour trouver de nouvelles méthodes innovantes et améliorer sa modération, sa sécurité, et tous ses systèmes de protection des données.

Rédigé par

Partager

Laissez vos commentaires

0 commentaire

Découvrir plus d’articles

Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

1 à 3 fois par mois retrouvez notre expertise et nos actions dans une newsletter au contenu exclusif

Votre demande a bien été prise en compte !