Rédigé par

Etienne Alcouffe

3 astuces SEO qui se cachent à l’intérieur de Google Analytics

février 26, 2018

 

Le référencement qui fonctionne le mieux est celui qui se fait naturellement et sans grande difficulté. Il n’est pas nécessaire de s’attarder dans l’étude des tableaux croisés dynamiques et celle des algorithmes pour réussir.

 

Restez simple!

 

On sait que les gens intelligents ont tendance à trop compliquer les choses, surtout quand les règles du jeu sont opaques. Pourtant, les objectifs sont toujours les mêmes. Les principes sous-jacents ne changent pas que vous soyez expert ou pas.

 

Le secret de la réussite dans le domaine du référencement réside dans le fait de se concentrer sur ce qui fonctionne déjà.

 

En effet, il existe des astuces SEO qui sont déjà là, juste sous vos yeux. Vous avez juste besoin de savoir où chercher.

 

Pour vous y aider, on vous propose ces trois secrets SEO à utiliser sur Google Analytics.

 

 

 

1.Remplacer votre contenu en haut de page des moteurs de recherche

 

 

 

De nos jours, il est de plus en plus difficile de créer du contenu intéressant pour notre audience. De ce fait, le temps qu’on passe à élaborer ce contenu s’allonge graduellement.

 

Un simple coup d’œil sur l’évolution de l’enquête concernant le travail des blogueurs d’Orbit Media le confirme.

 

Cette firme a sondé des milliers de créateurs de contenu professionnels sur trois années consécutives.

 

Et la première constatation est sans appel : les blogueurs passent plus de temps que jamais auparavant sur chaque post.

 

 

3 astuces SEO qui se cachent à l intérieur de Google Analytics

 

 

En effet, si on se réfère aux résultats ci-dessus, les bloggeurs passaient en moyenne 6 heures ou plus en face de leur ordinateur en 2016 à élaborer un contenu de qualité contre seulement une heure en 2014.

 

Vu qu’ils passent plus de temps sur chaque post, ils ne peuvent plus augmenter leur productivité relative au contenu par manque de temps. Heureusement. Ils ne sont pas obligés de le faire !

 

L’année dernière, Unbounce avait pris la décision d’arrêter de publier du contenu sur son site internet pendant deux semaines pour pouvoir se concentrer sur l’amélioration du contenu précédemment publié sur leur site.

 

Et les résultats incluaient « 275% de conversions de plus sur les 17 premiers messages ».

 

Donc voilà. Cela valait la peine et vous devriez vous aussi en profiter.

 

 

Le conseil qu’on peu vous donner pour identifier votre ancien contenu possédant le potentiel le plus élevé est le suivant :

 

 

Connectez-vous à Google Analytics puis, dans la barre latérale gauche, regardez sous « Acquisition » et sélectionnez l’option « Search Console ». Cliquez ensuite sur l’onglet « Requêtes » qui se trouve en bas de la liste.

 

 

"Search Console"

 

 

Bien sûr, les données « not provided » seront prédominants dans vos résultats. Ces données représentent les mots-clés collectés par Google lorsque vous vous connectez sur le moteur de recherche en navigation privée ou en mode connecté.

 

Ces données ne sont pas transmises aux outils statistiques par soucis de protection de la vie privée selon le géant du web.

 

Cependant, juste en dessous des données « not provided », vous trouverez quelles requêtes de recherche vous envoient le plus de trafic.

 

Et puis à l’extrême droite, vous aurez les solutions pour bénéficier de tout ce trafic.

 

 

Je m’explique. Le travail de Google consiste à fournir les meilleurs résultats à la requête de quelqu’un.

 

 

Les consommateurs ont tendance à cliquer davantage sur les premiers résultats. Car ils s’attendent à ce que ces derniers soient meilleurs, plus pertinents ou plus approfondis que les autres, mais est-ce vraiment le cas?

 

Les professionnels du référencement savent bien que la réponse à cette question est non. Les choses ne sont pas toujours aussi simples.

 

Et les résultats qui se trouvent en haut de la première page ne sont pas toujours meilleures que les autres.

 

 

Alors, que peut-on faire à ce sujet ?

 

 

D’abord, Vous devez retrouver vos résultats de bas de page. Pour cela, cliquez sur l’onglet « avancé » que vous essayez normalement d’éviter comme la peste, et réglez la « position moyenne » que vous verrez sur l’option plus de « 10 ».

 

 

"position moyenne"

 

 

En étudiant les résultats, vous constatez que sur la gauche, le taux de clics est très bas ce qui est évidemment normal étant donné que nous sommes dans la deuxième page de Google.

 

Cependant, juste à droite, vous voyez le potentiel: des tonnes d’impressions.

 

 

vous voyez le potentiel: des tonnes d'impressions.

 

 

Cela signifie que vous pourriez récupérer une bonne tranche de ce trafic. Si vous étiez dans une bien meilleure position.

 

La solution ?

 

Optimiser son URL pour la rendre plus efficace et plus facile à trouver

 

 

 

2. Enlever les pages inutiles

 

 

 

Les taux de rebond à l’échelle d’un site sont inutiles. Ils ne vous donnent aucune information exploitable.

 

Les comparaisons de site à site sont également problématiques. Les taux de rebond pour les blogs seront sans doute beaucoup plus élevés que ceux des sites commerciaux.

 

Pas seulement à cause du contenu de votre propre site. Mais aussi parce que les visiteurs viennent les consulter.

 

On constate donc qu’en fait, les données collectées en marketing ne sont pas toujours fiables et que la seule façon d’obtenir des statistiques solides est d’approfondir les choses et de les mettre dans leur contexte.

 

Faire qu’une page soit classée dans une meilleure position, comme dans la première étape, est super.

 

Mais seulement si les gens qui consultent nos pages restent : s’ils s’abonnent, se renseignent ou vous appellent.

 

 

Voyons donc quelles pages du haut du classement génèrent le plus de trafic mais ne parviennent pas à transformer ces visiteurs en prospects ou en clients.

 

 

Dans Google Analytics, cliquez sur l’onglet « Comportement ». Ensuite, allez à « Contenu du site » et cliquez sur « Toutes les pages ».

 

 

l’onglet "Comportement"

 

 

Cliquez sur l’onglet « option avancée » puis sélectionnez « Source / Medium » et écrivez « Google / organique ».

 

 

organic google analytics

 

 

L’objectif est d’étudier uniquement vos pages les plus performantes sur Google. De cette façon, vous supprimez toutes les pages et les posts qui fonctionnent bien dans les campagnes payantes.

 

Puis, triez vos résultats par le plus grand nombre de vues. Ensuite, regardez à l’extrême droite pour le « Taux de rebond » et « % Exit ».

 

 

"Taux de rebond" et "% Exit"

 

 

Le trafic de recherche de blog aura généralement des taux de rebond élevés ce qui est naturel car des fois, vous avez une audience qui pourrait être intéressé par un sujet donné, pas par vous. Donc, ne le prenez pas personnellement.

 

Cependant, les pages avec un taux de rebond et un pourcentage de sortie très élevé posent problème car cela peut signifier que votre page est désactivée (Voir second exemple ci-dessus).

 

Il y a des tonnes de possibilités. Votre travail consiste à étudier, modifier, parcourir et tester les données que vous avez pour en tirer le meilleur.

 

 

 

3. Diriger le trafic vers votre page de conversion la mieux classée

 

 

 

Le premier conseil devrait attirer plus de monde sur votre site. Le deuxième conseil devrait amener plus de gens à rester plus longtemps sur ce dernier.

 

Maintenant, il est temps de faire en sorte d’augmenter le taux de conversion et le moyen le plus simple de le faire est de diriger les gens vers les pages qui fonctionnent déjà.

 

Pour trouver ces pages, accédez à Google Analytics, cliquez sur l’onglet « Conversions » puis « Objectif » puis sélectionnez « Reverse Goal Path ».

 

 

"Reverse Goal Path"

 

 

Cet onglet vous permet de montrer les étapes que quelqu’un a prises juste avant d’effectuer sa visite sur votre site. Chaque séquence d’étapes devient un chemin qui est ensuite classé par fréquence d’occurrence.

 

 

Voici à quoi cela ressemble :

 

 

Voici à quoi cela ressemble:

 

 

À l’extrême droite de la page de résultats, vous trouverez les pages d’atterrissage et autres pages qui ont dirigé des personnes vers une séquence de conversion. Eureka !

 

Maintenant, envoyez plus de gens à ces pages. Ne prend pas un scientifique de fusée pour comprendre cela.

 

Revenez aux publications de votre blog qui génèrent du trafic, ajoutez des incitations à l’action et des liens internes à ces pages les plus performantes, et supprimez toutes les autres qui ne servent plus que de distraction.

 

 

Voilà, vous avez toutes les informations utiles qui vous serviront dans vos objectifs de référencement alors, n’hésitez plus à les utiliser.