Rédigé par

Etienne Alcouffe

Créer une boutique en ligne : le guide Junto

septembre 4, 2019

Vous souhaitez lancer votre site d’e-commerce et vous recherchez des informations techniques et pratiques ? Vous êtes au bon endroit.

 

Notre guide sur les boutiques en ligne vous donnera le pied à l’étrier pour construire votre espace de vente en ligne facilement et rapidement.

 

La création de votre boutique est une étape importante dans votre démarche pour devenir un e-commerçant. Vous vous posez certainement déjà plusieurs questions sur les moyens de paiement à disposition de vos futurs clients, le nom de domaine de votre boutique, les outils à utiliser, la gestion de votre service client et votre présence sur les moteurs de recherche.

 

Sachez en préambule qu’il ne suffit pas de créer un site internet (boutique ou non) pour que celui-ci soit à la fois visible et populaire sur la toile. La multitude des offres et les millions de sites internet vous placent immédiatement dans une rude compétition que seuls les plus motivés seront susceptibles de se qualifier.

 

35 000 Français construisent chaque année une boutique en ligne

 

Sans plus tarder, débutons notre guide avec quelques concepts de bases sur une boutique en ligne :

 

 

La boutique en ligne qu’est ce que c’est ? Comment ça marche ?

 

 

La boutique en ligne est un site de vente ou tous les individus faisant partie de la communauté des internautes peuvent acheter des produits directement depuis le site sans se déplacer et en profitant souvent d’une livraison à domicile ou d’un retrait en boutique/point relais.

 

Les boutiques de e-commerce se sont démocratisées à mesure ou internet s’est développé et si autrefois seuls les acteurs les plus importants pouvaient se lancer dans l’aventure, n’importe qui aujourd’hui peut se lancer sans avoir besoin d’avoir des connaissances trop complexes.

 

Il est même possible de construire une boutique en quelques heures grâce aux outils à la disposition de tous. Vous avez probablement déjà entendu parler de certains services comme « Shopify » « Wizishop » « Prestashop » et nous aurons l’occasion d’y revenir plus tard.

 

 

Avant de commencer

 

 

Avant de faire le grand saut et devenir un e-commerçant, vous devez réfléchir et prendre en compte un certain nombre d’éléments. Voici les 10 choses que vous devrez absolument mettre dans votre liste de tâche.

 

 

1 — Que vendez-vous ?

 

 

La première chose à définir avant de vous lancer dans une boutique c’est votre thématique, que souhaitez-vous vendre.

 

Si vous optez pour un produit de votre propre conception et que vous avez identifié un besoin auprès d’une niche, vous proposerez directement votre produit et la création de propres boutiques sera tournée autour de votre projet.

 

Si vous ne produisez rien et que vous souhaitez devenir un intermédiaire pour proposer un produit en provenance de fournisseurs, il vous faudra trouver le bon produit c’est-à-dire celui qui a de la traction ou qui va prochainement attirer les consommateurs.

 

Pourquoi vendre un ou des produits que personne ne veut ?

 

Suivre les tendances est particulièrement important tant les modes évoluent vite au gré des publications presses ou des influences d’acteurs importants sur le web (YouTube avec les influenceurs par exemple).

 

Trouver sa thématique et les bons produits est vitale pour votre future entreprise, vous devez identifier de la traction sur les produits en questions et identifier les meilleurs fournisseurs pour ne pas acheter trop cher.

 

Si vous voulez faire de la marge il n’y a pas de mystère : acheter bas pour revendre haut ! vous pouvez aussi jouer sur le volume en réalisant une marge relativement faible, mais il vous faudra alors déployer des efforts importants pour attirer un très grand nombre de visiteurs sur vos pages de ventes. Attirer beaucoup de visiteurs et faire du volume peut dans un premier temps être difficile à moins de mettre sur la table un budget marketing important.

 

Le Dropshipping quant à lui est une méthode de vente qui vous permet de ne pas avoir de stock et de vous placer en intermédiaire entre des fournisseurs de produits et vos clients.

 

Les clients qui achètent les produits sur votre boutique sont directement livrés par le fournisseur.

 

La technique du « Dropshipping » très populaire ces dernières années offre plusieurs avantages comme la faible prise de risque et l’éradication des coûts de stockages. Les sites par exemple : ALIEXPRESS, DHgate, Alibaba, Light in the box sont très célèbre pour proposer ce genre de service (officiellement ou officieusement).

 

Le problème avec ces sites très populaires, réside dans le faîte que vous n’êtes pas le seul à vouloir dénicher des produits. Il est donc important de trouver ses propres canaux d’acquisition. Les plus célèbres et ceux qui se trouvent dans les guides sur la toile sont probablement déjà épuisés et toutes les opportunités sont déjà prises.

 

Réussir, c’est aussi être capable de dénicher des produits à la fois différents que vous pouvez acheter en toute confiance et en négociant des partenariats exclusifs et solides. Une fois que l’on a dit cela, on a dit pas dit grand-chose…

 

Le filon du dropshipping (en français « livraison directe ») a donc tendance à s’épuiser et quelques créateurs de boutique en ligne reviennent en arrière en proposant des produits plus spécifiques à destination d’une niche et en stockant ou en faisant stocker directement les produits.

 

Plus encore si vous optez pour la vente de vos produits à une niche spécifique, vous pourrez plus facilement faire la promotion de vos produits, car vos clients potentiels sont identifiables via des centres d’intérêt et des requêtes bien identifiables. S’adresser à une audience plus restreinte de consommateurs est donc moins risqué et moins périlleux que de vouloir toucher toute la planète avec des produits bateaux qui répondent à des besoins fondamentaux probablement déjà exploités par de gros marchands depuis de nombreuses années.

 

 

2 — Qu’elle ait votre cible ?

 

 

Si vous avez correctement étudié votre cible et que les grandes lignes du choix de vos produits sont établies, votre cible devrait tomber comme une évidence.

 

Pour faciliter vos opérations marketing, il est important de construire vos cibles de manière à faire ressortir des caractéristiques précises.

 

Quel est l’âge de vos clients potentiels ? où sont-ils situés de manière géographique ? ont-ils des habitudes et des centres d’intérêt convergeant ?

 

La cible et plus largement l’audience vous donne l’avantage de personnaliser de manières plus précises ce qui facilitera la création du site et des opérations marketing.

 

En fonction des cibles que vous allez définir, vos stratégies seront différentes.

 

 

3 — Où êtes-vous situés physiquement (votre entreprise) ? Les enjeux.

 

 

Votre emplacement géographique aura un impact sur votre activité, pour vendre sur internet et encaisser des clients, vous devez disposer d’une structure juridique valide.

 

Il est évident que la réglementation n’est pas la même si vous opérez en France ou à Hong Kong par exemple. Les impôts et la nécessité de déclarer TVA ou des marchandises nécessitant une licence spéciale par exemple.

 

La question que vous devez vous poser c’est votre lieu d’habitation, si vous habitez en France et que votre famille y est installée vous n’aurez pas le choix et vous devrez monter votre structure dans votre pays de résidence.

 

Pour vous lancer, vous pourrez débuter dans un premier temps avec le statut d’auto-entrepreneur néanmoins, très vite si vos ventes se développent, vous ne pourrez plus profiter de ce régime simplifié et vous devez construire une structure plus complexe et donc plus coûteuse en définitive.

 

À partir d’un certain montant de chiffre d’affaires (et pas de bénéfice) vous devrez basculer sur des entreprises de types : SARL, EURL, SAS.

 

En France et plus largement dans l’Union européenne vous devez également rendre votre site web conforme aux réglementations sur la protection des données utilisateurs, mettre à disposition des CGV (conditions générales de vente), une politique de confidentialité et de retour des produits.

 

Vous êtes également soumis aux différentes lois sur la vente à distance comme le délai de rétraction et l’obligation d’éditer des factures TVA en bonne et due forme.

 

Dans d’autres juridictions, les contraintes seront moins importantes, et les impôts plus faibles (ou nul). Si vous optez pour une solution dite « offshore », vous devrez bien comprendre que votre unique solution sera de vous mouvoir à l’étranger.

 

 

 

 

Impossible pour un entrepreneur d’avoir sa résidence principale en France et d’être en mesure d’échapper à l’impôt même avec de coûteux montages. Si vous avez déjà fait vos valises, vous pourrez bénéficier de conditions très avantageuses.

 

Internet n’ayant pas de frontière, il est important de considérer votre emplacement géographique, car les impôts et taxes auront un impact sur le coût définitif de vos produits. Entre une boutique en France et une boutique en chine vous comprenez rapidement que la concurrence devient vite… déloyale ? Oui et non à vous de faire votre choix en connaissance de cause.

 

Si 100 % de votre clientèle est en France, vous aurez du mal de la même manière à échapper à l’impôt sauf encore une fois à vous expatrier de manière durable.

 

À ce propos, n’oubliez pas que votre site marchand devra s’immatriculer avec nom de domaine. Pour un nom de domaine en. fr, il vous faudra par exemple une adresse physique en France.

 

Un. Com sera donc privilégiée pour ceux ayant franchi le cap d’une boutique sans frontières !

 

 

 

 

4 — Comment allez-vous acheminer vos produits ?

 

 

Réfléchir à l’acheminement de vos produits est l’une des choses importantes. Si vous optez pour un stock physique, il vous faudra mettre en place un processus et une politique de livraison efficace.

 

Les consommateurs ont horreur d’attendre et si vos produits mettent des semaines à atteindre vos clients, vos taux de retour vont exploser.

 

Afin de performer dans l’acheminement des produits, vous pouvez opter pour des services externes comme des services de logistiques qui peuvent prendre en charge l’expédition et les retours.

 

L’emplacement de vos produits aura aussi un impact important sur les délais de livraison. Si vos consommateurs se trouvent tous aux États-Unis et que vos produits partent de la chine profonde, il est évident que le coût lié à la distance sera non seulement plus important, mais que les délais de livraison seront eux aussi rallongés.

 

 

 

 

5 — Avez-vous réfléchi au service client et à la gestion des retours ?

 

 

Puisque vous vendez des produits physiques, il est possible que ceux-ci soient défaillants et même DOA (dead on arrival) ou en français : mort à l’arrivée.

 

Un service client digne de ce nom est donc inévitable pour éviter de générer une forte insatisfaction.

 

Vous pouvez ainsi mettre en place plusieurs canaux de communication avec vos clients par exemple :

 

le Chat, les emails, bot, ligne téléphonique.

 

Ces outils permettent à vos clients de rentrer en contact avec vous pour faire des réclamations (erreurs d’adresses, demande de remboursement, erreur sur le panier, demande de facture.)

 

Une boutique à la hauteur d’un point de vue du service à la clientèle sera immédiatement mise en avant face à une autre boutique qui ne propose aucun service.

 

 

 

 

6 — Comment allez-vous faire connaître votre boutique ?

 

 

Malheureusement, il ne suffit pas de mettre en place une boutique en ligne pour voir immédiatement un trafic important arriver sur votre site.

 

Il est donc important de réfléchir dés le départ aux leviers et sources de trafics pour votre boutique en ligne. Il existe plusieurs actions que vous pouvez mettre en place, sans tous les citer, nous allons donner 3 exemples :

 

➤  La publicité sur les réseaux de recherche comme Google : vous payez des annonces connectées à des mots clés diffusés sur le réseau du moteur de recherche

 

➤  La publicité sur les réseaux sociaux comme Facebook

 

➤  Le référencement naturel avec un nom de domaine optimisé pour les moteurs de recherche et un travail de fond en SEO

 

 

 

 

7 — Définir votre identité visuelle, rendre son site compatible mobile

 

 

Les solutions dites SaaS (Software as a Service) disponibles sur la toile proposent des thèmes pour mettre en place un design agréable sur votre site.

 

Si vous souhaitez faire la différence, vous devrez passer par la création d’une identité visuelle différente des autres et unique. Les services d’un graphiste pourront ainsi vous être utiles afin de mettre en avant votre site par des couleurs, des polices et une expérience soignée.

 

La compatibilité pour les smartphones est également primordiale lorsque l’on sait que le trafic mobile dépasse le trafic sur les ordinateurs.

 

Il est donc important de réfléchir de manière plus globale à rendre l’expérience agréable et optimisée.

 

 

8 — Mettre en place une présence sur les réseaux sociaux et communautaires

 

 

Se faire connaître sur internet est difficile en faisant l’impasse sur les réseaux sociaux, si vous disposez d’une communauté profitez-en pour faire la promission de votre boutique en ligne en produisant du contenu susceptible de les intéresser.

 

Pour faire connaître vos produits et votre boutique, vous pouvez également faire appel à des influenceurs en rapport avec votre thématique, ils vous apporteront moyennant finance l’audience que vous recherchez et donc du trafic sur vos pages de vente.

 

 

 

 

9 — Mes besoins et mon objectif

 

 

L’objectif est un guide qui vous donnera l’opportunité de mettre en place toutes vos actions autour de celui-ci.

 

Grâce à vos objectifs et vos besoins, vous pourrez construire votre boutique de manière à atteindre ce que vous recherchez.

 

Gagner de l’argent est un objectif trop bateau qui ne vous donnera pas de réelle ambition, prendre le marché dans une niche spécifique est par exemple beaucoup plus précis et pertinent.

 

Voici quelques objectifs :

 

➤  Vendre les produits de ma boutique à 500 clients cette année

➤  Atteindre la rentabilité en 2 années

➤  Réduire mes coûts en trouvant de nouveaux fournisseurs

➤  Avoir un taux de satisfaction supérieur a 50 %

 

 

10 — Date de lancement/budget marketing

 

 

Comme vous l’avez certainement constaté dans ce guide, se lancer dans une boutique en ligne demande une certaine préparation, en phase avec vos objectifs. Il est donc utile de réfléchir à une date de lancement pour votre boutique afin de ne pas brûler les étapes.

 

La date vous donnera le calendrier des différentes actions que vous pourrez mettre en place et vous permettra de vous concentrer sur chacune des étapes fondamentales avant la mise en ligne de votre boutique.

 

 

 

 

La confiance, éléments clés du succès

 

 

 

 

La concurrence étant rude, la confiance est un élément clé du succès de votre boutique en ligne. Lorsqu’un internaute arrive sur votre boutique par le biais de vos différents canaux d’acquisition il doit immédiatement se sentir en confiance et ne jamais douter du sérieux et de votre capacité à livrer les produits que vous vendez.

 

Les modes de paiement sont un indice de confiance solide, si vous optez pour la carte bancaire les logos MasterCard, Visa, ou encore American Express devront être clairement visible, si vous avez opté pour une ligne téléphonique pour le service client, mettre en avant le numéro donne de la confiance aux internautes qui sentent qu’ils peuvent à tout moment téléphoner à l’entreprise.

 

PayPal est aussi très populaire et donne une certaine légitimité à votre boutique dans la mesure ou les consommateurs savent qu’ils peuvent faire confiance à cette intermédiaire pour le remboursement en cas de problème.

 

 

Apporter de la valeur aux clients potentiels

 

 

Dans toutes démarches commerciales, l’une des choses les plus importantes est d’apporter de la valeur à votre clientèle, si vous créez une boutique en ligne sans apporter quelque chose de nouveau la réussite de votre entreprise sera plus difficile.

 

Se creuser la tête pour faire la différence en amont vous donnera une longueur d’avance face à vos concurrents.

 

 

Attirer les clients avec la technique de l’inbound marketing ou marketing entrant

 

 

Le marketing entrant consiste à créer du contenu en rapport direct ou indirect avec vos produits pour attirer vos clients potentiels sur votre boutique.

 

La création de contenu vous permet en plus d’optimiser votre boutique pour le référencement naturel et vous place en meilleure position dans les résultats de recherche.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur le sujet.

 

 

Mettre en place des campagnes publicitaires SEM

 

 

Les campagnes publicitaires sur Google ADS sont de puissants leviers pour atteindre vos clients. En participant aux enchères sur des mots clés pertinents, vous attirerez des clients potentiels qualifiés à partir des annonces.

 

Faire correspondre une fiche produit avec une annonce publicitaire de qualité vous donnera des chances de convertir des visiteurs en clients potentiels avec une forte intention d’achat.

 

 

Récupérez du feed-back

 

 

Vos premières ventes sont une mine d’or, récupérez du feed-back de vos premiers clients afin de mettre en place les actions qui fonctionnent pour vos prochains visiteurs.

 

N’hésitez pas à décrocher votre téléphone ou à leur écrire un mail pour récupérer des commentaires aussi bien sur vos produits que sur l’expérience d’achat.

 

 

Quelques plateformes pour créer sa boutique en ligne :

 

 

➜  Shopify

 

 

L’une des plus célèbres plateformes propose un essai de 14 jours sans engagements et une aide à la création de votre boutique comme un Générateur de nom d’entreprise, la création d’un nom de domaine. Les fonctionnalités sont intuitives et permettent de se lancer sans avoir de connaissance en programmation ou création de sites internet.

 

 

 

 

Shopify fonctionne bien avec une stratégie d’annonce sur Facebook et propose d’ailleurs un outil pour créer directement les annonces depuis la plateforme.

 

 

➜  Wizishop

 

 

L’offre franco-française Wizishop est plutôt compétitive face aux géants américains en offrant un outil « tout-en-un » pour construire un site de e-commerce efficace et performant. Comme pour les autres plateformes un (minuscule) pourcentage sur vos ventes est ponctionné ainsi qu’un abonnement.

 

Les 15 premiers jours sont gratuits.

 

 

 

 

➜  Prestashop

 

 

Il est l’autre géant des plateformes de création de boutique et site de e-commerce, en proposant des thèmes léchés et des modules pour augmenter son trafic, ses conversions, le panier moyen et l’expérience utilisateur, Prestashop tourne ses boutiques vers la performance.

 

Au niveau des fonctionnalités, vous retrouvez des outils pour construire des fiches Produits et pages de ventes performantes.

 

Afin de regrouper les besoins dans une offre tout-en-un prête à l’emploi, Prestashop met à disposition des packs directement développés par la plateforme et des adons qui viennent s’ajouter facilement aux boutiques