Réseaux sociaux

Facebook : les nouveautés à ne pas manquer ! (Avril – Mai 2020)

Facebook doit régulièrement se réinventer pour toucher son public et son audience existante. Le réseau social doit en effet élargir son spectre sur de nouvelles fonctionnalités permettant de faire face à une concurrence de plus en plus féroce.

Le Covid-19 a profondément changé notre quotidien, il est temps de revenir en force sur les médias digitaux incontournables.

Zoom sur les dernières nouveautés ! 

Facebook Shop 

La « feature » la plus remarquable de ces derniers temps, c’est bien évidemment « Facebook Shop » et la possibilité pour les marques d’exploiter de nouveaux espaces pour écouler leurs produits. 

Particulièrement adapté pour les achats sur mobile, Facebook Shop offre l’opportunité aux e-commerçant de télécharger des produits dans la nouvelle boutique virtuelle du réseau social pour vendre en direct sans passer par une page intermédiaire.

En facilitant la vie à tous ceux ayant pour ambition d’exploiter les réseaux sociaux le plus populaires du monde pour faire des affaires, le réseau de Marc Zuckerberg franchit une nouvelle étape en offrant aujourd’hui une vraie solution de e-commerce. 

Vendre ses produits sur Facebook a toujours été un puissant levier, mais jusqu’a maintenant il était nécessaire de combiner plusieurs plateformes afin de vendre ses produits. 

Si Facebook et ses publicités sont bien connus dans le monde de la vente en ligne pour ses capacités à mettre à disposition des clients potentiels qualifiés, le réseau a aujourd’hui pour ambition de devenir un espace complet ou les consommateurs pourront trouver et faire l’acquisition de leurs produits préférés sans quitter le réseau.

La boucle est bouclée ?

En permettant aux commerçants de pouvoir créé une boutique disponible sur Facebook et Instagram, le réseau social utilise tous les leviers à sa disposition pour faciliter l’expérience et fluidifier le processus d’achat : Connexion avec WhatsApp Messenger, ou Messenger, fonctionnalités de sauvegarde de produits et encaissement depuis Facebook.

Les influenceurs sont également gâtés en ayant la possibilité de taguer des produits sur leurs catalogues et en pouvant proposer des programmes de fidélités sur leurs espaces.

Bien que l’idée derrière tout ça soi de rester sur le réseau, Facebook à lancé des partenariats clés avec des acteurs comme BigCommerce, Channel ou encore Shopify afin de faire la transition sans douleur.

Déploiement du hashtag “Support Small Business” : pour soutenir les petites entreprises

https://business.instagram.com/blog/supporting-small-businesses-on-instagram

Facebook a choisi cette période difficile pour soutenir les petites entreprises en proposant des nouveautés pour les mettre en avant.

Le soutien aux entreprises de type PME TPE passe premièrement par l’utilisation d’un Hashtag : #SupportSmallBusiness hashtag sur l’application.

L’algorithme de Facebook donne la priorité aux publications qui intègrent ce TAG.

Les entreprises “Tagués” peuvent également publier à nouveau ces histoires via leur propre profil.

Dans le même temps, le réseau social a également déployé un nouvel autocollant pour Instagram qui permet aux utilisateurs de partager des vignettes dans leur histoire.

“Aujourd’hui, nous annonçons de nouvelles manières de soutenir et de découvrir les petites entreprises, ainsi que davantage d’outils pour favoriser les interactions entre les entreprises et leurs clients” () 

Enfin, la fonctionnalité « Entreprises à proximité » a été revue pour aider les utilisateurs à découvrir les entreprises proches de chez eux.

Le but est d’aider les utilisateurs à trouver les entreprises de proximités et les magasins de quartier, en encourageant les utilisateurs à consommer à l’échelle locale plutôt que chez les « gros ».

3 éléments à retenir de ce nouveau déploiement pour aider les entreprises de taille modeste à gagner en visibilités : 

1 – Le sticker « support Small Business » 

2 – Le Hashtag #SupportSmallBusinesses sur Facebook

3 – La recherche des entreprises à proximité

Facebook lance l’application «CatchUp» pour les chats de groupe

Facebook CatchUp

La pandémie a fait exploser l’utilisation des appels de groupe. On peut dire que les serveurs de Facetime, Skype et Zoom ont vraiment chauffé et signe le début de nouveaux usages compatible avec les règles de distanciation sociale actuelle.

L’équipe expérimentale NPE de Facebook en a profité pour publier une nouvelle application pour faciliter les appels téléphoniques de groupe.

Nommée « CatchUp », l’application permet de voir quand vos amis sont en ligne et prêts pour un appel vocal, ainsi que pour des chats de groupe.

L’idée est de savoir rapidement si les contacts sont disponibles pour se joindre facilement et rapidement par un appel individuel ou une conversation de groupe. 

Les utilisateurs peuvent définir leur statut pour informer leurs entourages lorsqu’ils sont prêts à parler et créer des groupes avec lesquels discuter. 

Il existe entre autres une fonction de « disponibilité automatique » qui mettra à jour votre statut lorsque vous serez connecté via Bluetooth.

Vous allez nous dire : un logiciel de messagerie de plus ? Oui et non lorsque l’on sait que l’unique nouveauté de « CatchUp » sur « Messenger » est de pouvoir voir quand les gens sont prêts pour un chat audio, l’application est actuellement testée aux États-Unis, sur iOS et Android.

« CatchUp » affiche les utilisateurs comme « prêts à parler » dans la section supérieure de son écran d’accueil, avec les utilisateurs hors ligne et les autres contacts :

Facebook explique que l’objectif de l’application est de répondre à l’une des principales raisons pour lesquelles les gens ne font plus d’appels téléphoniques : 

Les gens préfèrent s’envoyer des messages instantanés puisqu’ils ne savent pas quand quelqu’un a le temps de parler ou s’il va le déranger.

Protection supplémentaire sur les fils de discussion Messenger : Avertissement sur les escroqueries 

La popularité de Facebook a toujours été un levier pour les personnes malintentionnées qui veulent mettre sur pied des escroqueries en tout genre. 

https://messengernews.fb.com/2020/05/21/preventing-unwanted-contacts-and-scams-in-messenger/

Pour contrer ce phénomène, Facebook Messenger se dote d’avertissements qui s’affichent lorsque les algorithmes détectent une activité suspecte d’un utilisateur.

En vous demandant si vous connaissez la personne, vous éviterez de tomber dans un piège. Protéger les utilisateurs contre les escrocs et les personnes indésirables est donc l’une des nouvelles priorités du réseau social qui cherche à redorer son image quelque peu écornée par les scandales liés à l’exploitation des données personnelles.

« Nous proposons maintenant des avertissements de sécurité dans Messenger qui apparaîtront dans un chat et qui fourniront des conseils pour aider les gens à détecter les activités suspectes afin de prendre des mesures pour bloquer ou ignorer quelqu’un. » annonce le directeur de la gestion des produits de Facebook pour la confidentialité et la sécurité de Messenger Jay Sullivan ( Forbes )

Nouvelles fonctionnalités pour les Lives vidéos

Les vidéos en direct représentent une part de plus en plus importante du contenu vidéo sur internet. Facebook a lancé dans ce contexte de nouvelles fonctionnalités pour rendre Facebook Live plus facile à utiliser. 

Le mode audio uniquement avec sous-titrage automatique donne de nouvelles opportunités de contenu et de diffusion en permettant par exemple aux utilisateurs qui ne sont pas sur Facebook de profiter d’un contenu par le téléphone.

Les sous-titres sont une nouvelle occasion de toucher une audience élargie incluant les utilisateurs malentendants.

La monétisation a également été élargie et s’étend maintenant aux musiciens et événements culturels.

Application « Desktop Messenger » retravaillé

Bien que le surf sur mobile soit la nouvelle référence, Facebook n’a pas oublié les utilisateurs sur « desktop » en proposant une refonte de l’application Messenger pour ordinateur.

L’application est aujourd’hui capable de proposer à ses utilisateurs de participer à des discussions de groupe vidéo et chat depuis un ordinateur portable et fixe.

Testée avec un nombre limité d’utilisateurs elle est désormais disponible pour tout le monde. Les entreprises apprécieront de pouvoir travailler sur un environnement de travail « desktop » afin de gagner en rapidité et en productivité.

Notons également la disponibilité du mode sombre conçu pour aider les utilisateurs à accéder à Facebook en faible luminosité, les insomniaques apprécieront !

Un nouveau « mode silencieux »

Rien de très passionnant dans cette nouveauté, le « Mode silencieux » permet simplement aux utilisateurs de désactiver toutes les notifications de l’application.

Une ‘features’ dans l’esprit de la fonctionnalité temps d’écran d’Apple qui vise à réduire le temps passé sur ses produits.

Étonnamment, Facebook cherche donc à limiter le temps passé sur son réseau avec ce mode hors ligne, probablement pour se donner bonne conscience alors que l’on sait depuis longtemps que les adeptes des réseaux sociaux peuvent passer plusieurs heures par jours sur Facebook. 

Facebook souhaite donc encourager les utilisateurs à limiter leur temps sur la plate-forme afin qu’il puisse profiter d’une meilleure expérience globale. Raison de plus pour soigner vos publications ! 

Nouveau rapport pour la protection des données utilisateurs 

Les nouveaux rapports Facebook permettent aux utilisateurs d’avoir plus de transparence quant à la raison pour laquelle ils voient les publicités qui apparaissent dans leurs flux.

Cette mise a jour de rapport intègre maintenant en plus de données existantes 3 nouveautés 

1 — Les interactions sur Facebook et Instagram (mises à jour de son propre profil, le contenu de la page, les likes, les commentaires…)

2 — La manière dont Facebook associe les comportements de l’utilisateur au contenu jugé pertinent pour lui

3 — Liste des catégories détectée par Instagram comme étant pertinente pour l’utilisateur

L’idée est de faire comprendre aux utilisateurs la manière dont Facebook et Instagram détectent leurs préférences afin de réaliser notamment des ciblages publicitaires.

La régie de Facebook souhaite faire preuve d’une plus grande transparence dans la manière dont elle exploite ces données afin de ne pas être jugée comme étant des réseaux intrusifs et donc nocifs. Reste à savoir si les utilisateurs gagneront en confiance avec de nouveaux rapports ou si le mal est déjà fait. Gage de bonne conscience ou vrai effort du plus populaire des réseaux sociaux ? À vous de juger.

Rédigé par

Partager

Découvrir plus d’articles