Marketing
Temps de lecture
9 min
Partager
Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

E-commerce en France : les 12 chiffres à connaître en 2022

Publié le - Mis à jour le

Comme chaque année, la FEVAD (Fédération E-commerce et vente à distance) publie les chiffres clés du commerce électronique.

Sur la lancée de 2020, les volumes d’affaires réalisés en ligne ont battu tous les records en 2021.

En 2021, le commerce électronique représente quasiment 14 % du commerce de détail, alors qu’en 2019, ce chiffre ne dépassait pas les 10 %.

La crise sanitaire sans fin du Covid-19, avec ses restrictions de mouvements, ses confinements et les fermetures de certains commerces expliquent en partie cette tendance, comme nous allons le voir plus loin dans cet article.

Rappelons qu’en 2019, l’e-commerce en France dépassait le cap symbolique des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et comme vous allez pouvoir le constater, l’année 2021 a fait exploser tous les compteurs, et la France demeure plus que jamais le 2ème marché de l’e-commerce en Europe.

Voici donc les chiffres clés du commerce en ligne en France pour 2022, en vue de vous aider à appréhender du mieux possible l’année qui s’annonce. 

1- La croissance du marché du e-commerce continue son irrésistible ascension en France

La FEVAD indique que les ventes dans le secteur de l’e-commerce sont passées de 57 milliards d’euros à 112,2 milliards d’euros de 2014 à 2021, ce qui représente une croissance fulgurante de plus de 95 % en 7 ans. 

L’organisme précise également que les ventes en ligne en 2021 ont augmenté de 8 % par rapport à 2019. 

La progression dans le secteur de la vente de produits en ligne est spectaculaire, avec une hausse de 32 %, tandis que la vente de services a reculé de 10 %, ce qui est dû principalement à la baisse des ventes de voyages et d’activités de loisirs.

Au total, on a constaté le chiffre faramineux de 1,8 milliard de transactions effectuées sur les sites d’e-commerce en France en 2021, et le chiffre d’affaires du secteur de l’e-commerce en France pour la vente de produits et services en ligne a ainsi été multiplié par 100 en l’espace de 20 ans.

Cette ascension va bel et bien se poursuivre en 2022, et selon les prévisions, une hausse d’environ 5 % par an est attendue jusqu’à l’horizon 2025. 

2- L’impact énorme du Covid-19 

Impossible d’évoquer la montée en puissance de l’e-commerce sans la corréler à la crise sanitaire provoquée par le Covid-19.

Toujours selon la FEVAD, le taux de pénétration de l’e-commerce devrait passer de 15 % à 25 % de 2021 à 2025, et les chiffres montrent clairement une accélération des achats en ligne depuis le premier confinement, avec notamment une explosion dans le domaine des livraisons de nourriture à domicile. 

Autre chiffre intéressant, qui ne vous aura pas échappé : Jeff Bezos s’est enrichi de près de 24 milliards de dollars grâce aux performances inédites de son entreprise, Amazon. 

On peut considérer que le Covid-19 aura été un sacré accélérateur pour le développement de l’e-commerce en France, et les spécialistes du marketing digital estiment que les habitudes de consommation prises durant ces deux dernières années seront irréversibles. 

3- La part de l’e-commerce ne cesse de progresser sur l’ensemble du commerce de détail 

En 2021, l’e-commerce représentait près de 14 % du commerce de détail en France, ce qui confirme le fait que les consommateurs français se tournent de plus en plus vers les achats en ligne et que l’e-commerce gagne sans cesse du terrain face au commerce traditionnel. 

Parmi les secteurs qui ont enregistré la plus forte progression, on note la santé, la beauté et tous les produits de grande consommation, ainsi que le mobilier et la décoration. 

Ce phénomène s’explique par plusieurs raisons.

Tout d’abord, il y a l’épidémie de Covid-19, comme nous l’avons dit plus haut. Les Français ont ainsi privilégié le shopping en ligne et adopté les facilités offertes par l’e-commerce pour leurs achats habituels de produits de première nécessité. 

Il faut également ajouter que les sites web ont beaucoup progressé dans leur ergonomie et leur facilité d’utilisation. Les consommateurs ont désormais confiance dans les plateformes d’e-commerce et les boutiques en ligne. Ils semblent même apprécier l’expérience d’achat qui leur est fournie, comparée à celle éprouvée dans les magasins physiques : plus besoin de se déplacer, de se garer, et l’envoie se fait désormais très rapidement avec des plateformes comme Amazon.  

4- Les créations de sites d’e-commerce explosent 

Avec 27 000 nouveaux sites e-commerce créés en 2021, la France comptabilise actuellement un total de plateformes de vente qui avoisine les 180 000 sites opérationnels (contre 300 000 points de vente physiques de commerce de détail).

Ce nombre de créations de sites d’e-commerce a nettement progressé entre 2020 et 2021, avec une hausse de 12 %.

Ceci dit, il faut souligner que de plus en plus de magasins physiques proposent aujourd’hui une interface web en complément, conscients des changements inéluctables qui sont en train de s’opérer. 

5- La montée en force du support mobile

Avec 13 % d’augmentation en 2021, les chiffres des ventes sur mobile confirment que les entrepreneurs du commerce électronique doivent prendre ce support au sérieux.

Les achats mobiles comptent aujourd’hui pour 22 % du chiffre d’affaires des sites d’e-commerce et cette part devrait s’amplifier au fil du temps.

En 2021, près d’un Français sur deux fait du shopping via son téléphone portable, et ce sont bien sûr les plus jeunes qui poussent cette tendance, avec 63 % des 25-34 ans qui utilisent régulièrement leur mobile pour effectuer des achats en ligne.

6- L’importance des réseaux sociaux

En 2021, plus de 30 % des Français ont déjà acheté un produit sur un réseau social.

Les réseaux sociaux ont bouleversé notre quotidien, et les achats effectués via les réseaux sociaux sont logiquement en augmentation, car il est tellement facile aujourd’hui de faire du shopping sur Facebook et Instagram avec l’introduction du bouton « Acheter ».

Les poids lourds du secteur comme Facebook et Instagram proposent des opportunités extraordinaires pour les boutiques d’e-commerce en vue de renforcer leur visibilité auprès de leur public cible à l’aide d’influenceurs en vogue ou de campagnes de publicité, et d’augmenter le nombre de leurs abonnés, promesse de ventes futures.

L’arrivée fulgurante de nouveaux acteurs comme TikTok va accentuer cette tendance. La plateforme spécialisée dans la diffusion de vidéos courtes donne aux e-commerçants la possibilité d’ajouter l’intégration de liens commerciaux dans leur profil, qui peuvent rediriger directement les prospects vers votre site d’e-commerce.

En 2022, vous avez donc tout intérêt à axer votre stratégie sur les réseaux sociaux pour la vente de produits en ligne. 

7- La percée de la recherche vocale 

En 2021, 57 % des Français utilisent des assistants vocaux tels que Google Home ou Alexa pour faciliter leur expérience de shopping.

Même si le shopping vocal en est encore à ses balbutiements, cette part de 57 % montre toutes les promesses que cette technologie peut laisser entrevoir dans le domaine de l’e-commerce. 

Cela va aussi enclencher des bouleversements en matière d’optimisation pour les moteurs de recherche dont les professionnels du commerce en ligne devront tenir compte.

8- Le rôle prédominant de l’IA dans l’e-commerce

Avec des dépenses en Intelligence Artificielle qui vont passer la barre des 7 milliards de dollars par an en 2022 — contre environ 2 milliards de dollars en 2018 — les leaders de l’e-commerce misent assurément sur l’IA pour le futur du business en ligne. 

Ce chiffre indique clairement que les grandes plateformes d’e-commerce sont prêtes à investir massivement dans des outils et technologies qui pourront les aider à assurer un niveau de service supérieur à leur clientèle et leur procurer un avantage concurrentiel. 

Voici les 5 principaux champs d’application de l’IA à venir pour l’e-commerce en France :

  • La mise en place de chatbots 
  • La personnalisation de l’expérience client
  • La gestion robotisée de la logistique et des stocks pour les e-commerçants
  • L’optimisation de la gestion des bases de données des marketplaces
  • La recherche visuelle, dont nous allons reparler plus loin

Pour rester compétitif, vous devrez rester attentifs à l’évolution de ces pratiques d’Intelligence Artificielle appliquées aux e-commerces.

9- La Réalité augmentée transforme l’expérience d’achat

En 2022, on estime que plus de 120 000 magasins en ligne vont utiliser les technologies de Réalité Augmentée, et par conséquent proposer à leurs clients des expériences d’achat beaucoup plus riches qu’auparavant.

Comme vous le savez, l’impossibilité de palper, de ressentir et d’essayer un produit reste l’un des principaux freins à l’achat en ligne.

Grâce à la Réalité Augmentée, les e-commerçants vont permettre à leur public en ligne de combler partiellement ces lacunes en leur donnant la possibilité de mieux visualiser les produits qui les intéressent, et même de les essayer virtuellement. 

Ainsi, procurer des expériences ultra-personnalisées à vos clients, en leur permettant par exemple de tester virtuellement des produits en ligne, est un élément à prendre en compte pour 2022.

10- La reconnaissance d’image pour booster vos ventes en ligne

En 2022, près de 75 % des internautes américains vont rechercher un contenu visuel avant d’effectuer un achat.

La reconnaissance d’image, qui provient directement des capacités d’IA que nous avons vues auparavant, est en train de devenir un « must » dans le secteur de l’e-commerce, et son marché va passer de 20 milliards de dollars (en 2018) à plus de 81 milliards de dollars prévus pour 2026, tandis que sa croissance tourne autour de 20 % par an. 

La puissance des images et du contenu marketing visuel sont des facteurs essentiels pour le succès des commerces en ligne, et la reconnaissance d’image permet de générer de nouveaux visuels sur la base de ce qu’ont déjà vu les consommateurs, au lieu d’afficher des photos et images statiques de vos produits.

11- Toujours plus de personnalisation

En 2022, 74 % des consultants et experts marketing admettent que la personnalisation a un impact profond sur l’amélioration des relations avec les clients en ligne. 

Autrement dit, la personnalisation devient une des clés principales pour fournir des expériences clients réussies sur votre plateforme d’e-commerce. 

La personnalisation des produits en ligne générerait même près de 25 % de commandes supplémentaires.

En proposant au client des produits qui correspondent à ses attentes, tout au long de son parcours d’achat, vous vous donnez les moyens d’augmenter fortement vos ventes.

C’est pour cette raison que les grandes plateformes de commerce en ligne investissent aujourd’hui des millions d’euros dans des techniques de personnalisation, en vue d’améliorer toujours plus l’expérience d’achat de leurs clients. 

Cela comprend aussi la personnalisation des messages qui sont diffusés via vos campagnes d’emailing. 

En misant sur une communication personnalisée avec vos clients, votre entreprise d’e-commerce va leur proposer une meilleure expérience d’achat et renforcer leur fidélité. 

12- L’apparition de la notion d’« achat responsable » sur le marché de l’e-commerce 

La FEVAD annonce que 53 % des acheteurs en ligne déclarent tenir compte des enjeux environnementaux, éthiques et responsables avant d’effectuer leurs achats, ce qui démontre que cette préoccupation est désormais au cœur du business du commerce en ligne.

Les entreprises qui travaillent dans le secteur de l’e-commerce doivent donc s’assurer qu’elles affichent des pratiques vertueuses et respectueuses de l’environnement en 2022. 

13- L’explosion des mises en place de solution de paiement en plusieurs fois  

En plus des nouveaux besoins en termes d’achat, les consommateurs en ont aussi en matière de paiement. Les plateformes d’e-commerce ont ainsi amélioré leur parcours d’achat en proposant des moyens de paiement innovants comme le paiement fractionné par exemple. Cette facilité de paiement permet d’étaler le coût de son achat en plusieurs fois et peut réellement influencer la décision du client. 

Ensuite, on retrouve le paiement différé qui permet au client d’avoir un paiement plus souple. Le client peut ainsi acheter maintenant et payer plus tard, le fameux “Buy Now Pay Later”.

Conclusion

Ces 12 chiffres essentiels à connaître devraient vous aider à garder une longueur d’avance en 2022, tandis que l’e-commerce se développe en France à la vitesse grand V.

Alors, n’hésitez pas à intégrer ces données dans votre réflexion, et soyez toujours à l’affût des nouvelles tendances qui pourraient améliorer l’expérience d’achat de vos clients et vous permettre de les fidéliser.

Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Laissez vos commentaires

0 commentaire

Découvrir plus d’articles