Rédigé par

Etienne Alcouffe

Growth Hacking le guide ultime pour utiliser les stratégies de growth

août 31, 2018

 

Le Growth Hacking est un terme apparu en 2010 et désigne un ensemble de technique mise en place pour favoriser la croissance de l’entreprise d’un point de vue des utilisateurs, du nombre de clients, et de son chiffre d’affaires.

 

En combinant des techniques de marketing traditionnel et des compétences d’analyse sur la psychologie des consommateurs, les professionnels du Growth Hacking développent et trouvent des failles pour permettre une croissance rapide et efficace des entreprises pour lesquelles ils travaillent.

 

On parle de « hacker » dans le sens de trouver des failles et non pas dans le sens d’un pirate mal intentionné, le terme Growth signifie croissance le Growth hacker est donc littéralement un pirate de la croissance.

 

 

Pourquoi le Growth Hacking ?

 

 

Lorsque les startups lancent un produit sur le marché ils sont pour la plupart inconnus du grand public et doivent trouver moyen d’obtenir de la visibilité à travers des techniques de marketing, mais aussi, car cela n’est pas suffisant grâce à leurs capacités à faire le buzz, à innover et à se démarquer de la concurrence.

 

La où le marketing digital à ses limites, le Growth Hacking n’a de limite que l’imagination et la capacité à se remettre en question en permanence, l’acquisition de trafic en passant par des stratégies social média le Growth Hacking est une forme de marketing web parmi d’autres.

 

Les solutions de marketing traditionnel avec la publicité sur les réseaux sociaux ou les annonces (paid) payantes sur le réseau AdWord peuvent parfois avoir leurs limites. Si par exemple vous êtes dans un secteur trop concurrentiel ou parce que votre budget n’est pas suffisant pour, réellement être visible et faire basculer vos prospects sur un achat.

 

Il convient donc de trouver un moyen d’accéder à de la visibilité sans forcément dépenser de l’argent. La créativité est donc au cœur des techniques de Growth Hacking.

 

 

La matrice AARRR de Dave McClure

 

 

Le Growth Hacking et ses techniques sont presque toujours inspirés de la matrice de Dave McClure.

 

Dave McClure est un business Angel qui définit le tunnel de conversion logique que selon lui toute startup devrait prendre.

 

La matrice AARRR : Acquisition, activation, rétention 

 

 

Voici les étapes de la matrice AARRR : 

 

 

Acquisition : attirer dans un premier temps les internautes sur le site internet

 

Activation : Générer des leads ou faire adhérer les visiteurs. Il faut garantir une première expérience satisfaisante du produit ou du service à vos utilisateurs 

 

Rétention : faire adhérer vos visiteurs c’est bien, les garder captifs c’est mieux. 

 

Referral : Transformer vos clients en ambassadeur de votre marque 

 

Revenue : Avoir des utilisateurs c’est bien, générer des revenus c’est mieux, il est venu le moment de gagner de l’argent.

 

 

Comment débuter ?

 

 

Pour débuter dans le Growth Hacking, vous devrez ouvrir votre esprit et réfléchir à des moyens accessibles et disponibles immédiatement pour faire croître votre entreprise.

 

 

Commençons par vous présenter 14 exemples bien connus de Growth Hacking

 

 

1 – Être prêt à recevoir de la visite de journaliste

 

 

La presse est incontournable pour permettre à votre entreprise d’être connu par un maximum de personnes, pour avoir une chance d’obtenir un article de presse vous devrez préparer le terrain en proposant sur votre site une rubrique presse avec l’ensemble des informations sur votre produit, si vous pouvez rédiger un communiqué de presse, et mettre à disposition des photos et des images de votre produit haute résolution alors vous aurez plus de chance d’obtenir des publications.

 

Un dossier de presse bien ficelé avec votre proposition de valeur, une biographie des dirigeants et l’ensemble des informations sur votre entreprise sera très apprécié par les journalistes qui n’auront plus qu’à récupérer ses informations de qualité pour les publier sur leurs médias.

 

 

2- Ventes additionnelles

 

 

Proposer des ventes additionnelles est une technique de croissance intéressante que vous pourriez mettre en place. Lorsque vos clients procèdent à un achat, vous pourriez par exemple grâce aux mails leur proposer un produit additionnel en correspondance avec l’achat précédent, cela peut être un accessoire, ou un service complémentaire avec une réduction.

 

 

3 – Appeler vos clients

 

 

En apprendre plus sur vos clients est très important, lorsque vous avez réussi à en convaincre un, appelez-le pour savoir ce qui l’a fait basculer sur l’achat. Cela vous permettra d’amplifier ce qui fonctionne afin de vous remettre en question et d’améliorer votre produit. Un contact direct avec vos clients pourrait renforcer votre proximité et leurs confiances.

 

 

4 – Pop-up de rappel

 

 

Essayez de rattraper vos clients avec la mise en place d’un pop-up de rappel, lorsque vos clients s’apprêtent à quitter la page de votre site, vous pourriez le détecter et mettre en place une offre spéciale, ou offrir quelque chose en échange d’un émail. Ça évite à votre client de partir les mains vides et s’ils ne sont pas dans une démarche d’achat, capturer leurs mails pourrait vous permettre de les transformer par la suite.

 

 

5 – Utiliser d’autres canaux de communications

 

 

Les mails sont souvent boudés par les utilisateurs et les outils de détection de spam sont performants, savez-vous qu’il existe d’autres canaux de communications digitales comme les SMS par exemple ?

 

Le taux d’ouverture des SMS est très élevé, on parle de presque 100 %, vous pourriez réfléchir à mettre en place des campagnes SMS sur vos prospects ou anciens clients avec une offre spéciale.

 

 

6 – Offrir quelque chose

 

 

Pour vous permettre d’acquérir des prospects ou récupérer des adresses e-mail, vous pourriez très bien offrir quelque chose à vos visiteurs comme un livre numérique ou une formation gratuite sur votre domaine de compétence.

 

Une bonne technique pour obtenir des e-mails de prospects à moindres frais.

 

 

7 – Généraliser les A/B Testing

 

 

Les A/B testing, vous offrent l’opportunité de tester plusieurs arguments marketing pour un même produit afin de trouver ceux qui convertissent le mieux, vous pouvez par exemple créer deux landing pages pour choisir finalement celle qui va générer le plus de conversions.

 

 

8 – Utiliser vos anciens clients

 

 

Le témoignage de vos anciens clients peut-être une arme redoutable lorsque l’on sait que les internautes attachent énormément d’importance aux témoignages d’anciens utilisateurs. Soyez sincère et jouez le jeu pour afficher de véritables commentaires sur l’expérience qu’ils ont reçus.

 

 

9 – Segmenter votre contenu

 

 

Afin de vous permettre d’améliorer vos stratégies, segmenter votre contenu et créer une landing page par produit, si vous avez des annonces Adwords votre page de destination doit correspondre au sujet de votre annonce. Évitez de rediriger systématiquement sur votre page d’accueil, mais préférez une page plus adaptée à l’annonce.

 

 

10 – Créer des concours

 

 

Les jeux-concours sont faits pour faire parler de vous : faite par exemple, gagner quelque chose d’intéressant et proposer le sur les Réseaux sociaux, le jeu consiste souvent à liker vos pages, et à recommander votre site internet, grâce à votre jeu-concours vous pourriez recevoir un trafic supplémentaire non négligeable.

 

 

11 – Faire des articles format Check-list

 

 

Les articles aux formats check-list sont très appréciés, exemple : 10 façons de faire ses lacets

 

Bon, l’exemple n’est pas forcément intéressant, que dites-vous de : 10 manières de séduire une femme ?

 

Les articles publiés sur votre site ou votre blog avec le format check-list seront des vecteurs de trafic à condition de ne pas en abuser.

 

 

12 – Liens de partages partout

 

 

Vous devriez mettre des liens de partages partout dans votre contenu et sur vos supports marketing avec vos réseaux sociaux. Plus le partage est simple et rapide, plus vous obtiendrez de chance d’en recevoir.

 

N’oubliez donc pas d’ajouter les petites icônes 🙂

 

 

13 – Se connecter avec Google ou Facebook

 

 

C’est un excellent moyen pour faire de l’acquisition. Cela consiste à permettre à vos visiteurs de se connecter via Facebook ou Google, les social médias offrent des taux de connexion bien plus importants que sur une inscription classique (mail + code de vérification, etc.).

 

 

14 – Créer une page Google My business

 

 

Pour améliorer gratuitement votre référencement, ajoutez votre entreprise sur l’outil Google My Business, ainsi elle ressortira sur les outils de Google comme Google Maps ou dans les résultats de recherche ce qui améliorera également votre présence web.

 

 

Les Bons tuyaux : ou sont passés les tuyaux ?

 

 

Pour aller plus loin et trouver des astuces moins connues et plus pertinentes pour votre activité, vous devrez vous creuser la tête et faire preuve de créativité.

 

Si comme Sacha Distel vous ne savez plus ou vous avez mis les tuyaux, il existe des forums spécialisés ou vous pouvez partager vos astuces comme : https://www.growthhacking.fr

 

C’est un forum communautaire d’entraide pour échanger avec d’autres utilisateurs sur les dernières astuces.

 

Dans la liste des autres ressources intéressantes se trouve également : growthhacker.tv et growthhackers.com ainsi que le moteur de recherche QUORA

 

 

forum communautaire d'entraide

 

 

Une formule magique ?

 

 

Expérience + Créativité x Audaces + Chance – Remise en question = Découverte d’un  « hack »

 

 

Le secret du Growth hacking c’est donc de découvrir une astuce que personne n’a encore exploitée

 

 

Le secret du Growth Hacking c’est donc de découvrir une astuce que personne n’a encore exploitée afin d’en tirer profit et d’augmenter de manière exponentielle les performances de l’entreprise.

 

 

Une remise en question perpétuelle

 

 

Faire du Growth Hacking c’est aussi être capable d’apprendre de ses erreurs et de se remettre en question perpétuellement, c’est aussi s’adapter pour trouver la faille qui va vous permettre de faire exploser l’activité.

 

C’est donc un travail de fond et de créateur qui doit se faire libérer de toutes contraintes.

 

 

Mener des expériences

 

 

Comment parvenir à obtenir un résultat sans connaître la formule et le mode opératoire ? En menant des expériences.

 

On ne parle pas ici des techniques très connues que nous avons citées, mais d’expérience en rapport avec votre domaine d’activité et qui pourrait faire croître l’entreprise.

 

 

Apprendre à observer

 

 

Une grande qualité pour un Growth hacker c’est de savoir observer et analyser les comportements humains. Il doit avoir des aptitudes psychologiques pour connaître les réactions des consommateurs pour les comprendre et les utiliser au service de l’entreprise.

 

 

Commencer petit ou en faisant semblant

 

 

Fake it to make it > cette expression qui se traduit par : fait comme si, en attendant de pouvoir faire comme ça. Fake it to make it, est une technique de Growth Hacking qui a été utilisé par exemple dans les débuts de DROPBOX.

 

Elle consiste à présenter un produit qui n’est pas encore opérationnel techniquement pour expliquer son fonctionnement et générer de l’attractivité auprès des consommateurs.

 

Sans avoir à investir dans un produit fini, vous pourrez alors tester le marché avant d’engager de gros frais de mise en place.

 

 

Se servir d’autres acteurs du marché 

 

 

Impossible de parler du Growth Hacking sans vous expliquer l’histoire d’airbnb.

 

Lorsqu’une startup décide de se lancer sur un marché et que celle-ci est totalement inconnue grand public,

il lui est nécessaire de faire le buzz, de dépenser un gros budget publicitaire ou trouver une technique de Growth Hacker.

 

Les fondateurs d’airbnb ont donc réfléchi au meilleur moyen de faire exploser leurs startups dans le monde de la location entre particuliers.

 

Ils ont donc observé et discuté avec des locataires et des propriétaires de bien pour voir leurs habitudes et réfléchir à la manière d’apporter une valeur ajoutée au marché.

 

C’est grâce ce brainstorming qu’en 2009, les fondateurs décidèrent d’utiliser l’un des sites de petites annonces les plus populaires aux États Unis : craiglist. Le site internet

craigslist draine en effet un nombre considérable d’utilisateurs, c’est un peu le « leboncoin » américain aux États-Unis.

 

En publiant les annonces et en spammant les utilisateurs sur craigslist pour leur proposer d’utiliser les services d’airbnb, il passe d’un chiffre d’affaires amorphe à une place de leader dans les solutions d’hébergement courte durer entre particuliers.

 

 

Conclusion Junto sur le Growth hacking

 

 

Travailler au développement de votre entreprise avec la philosophie du Growth Hacking vous offre l’opportunité de vous écarter des sentiers battus et des canaux d’acquisition traditionnelle.

 

Que vous ayez un objectif d’acquisition de trafic sur Google ou bien l’intention d’améliorer votre tunnel de conversion, l’état d’esprit du pirate de croissance doit vous permettre d’y arriver.

 

Tout le monde peut devenir un Growth Hacker à condition d’avoir le sens de l’observation et la capacité de se remettre en question.

 

Si vous avez l’état d’esprit orienté business et la maîtrise d’un ensemble de techniques et de stratégie marketing, vous pouvez parfaitement vous mettre dans la peau d’un Growth hacker.

 

S’il n’existe pas de techniques de Growth Hacking préconçues, les plus créatifs d’entre vous trouveront certainement des failles à exploiter afin de propulser leurs activités et développer leurs chiffres d’affaires de leurs entreprises.

 

Faire sortir l’entreprise du monde de l’inconnu au royaume du succès en prenant du recul et en travaillant de nouveaux axes de progressions pourrait amener votre entreprise dans le sillage des startup de la Silicon Valley comme Dropbox ou airbnb.