Marketing

Pourquoi un éditeur doit-il mettre en place Taboola sur son site internet ?

Il n’y a pas un seul éditeur de poids en France et dans le monde qui n’a jamais entendu parler de Taboola en 2020. Taboola, c’est le géant de la recommandation de contenu, ou « native advertising ».

La publicité native, c’est un type de publicité qui donne aux annonceurs la possibilité d’être présent sur des sites pertinents — la plupart du temps des médias — et en rapport avec leurs produits et service. L’aspect génial de la publicité native, c’est qu’elle a la capacité de placer vos annonces au meilleur endroit et au meilleur moment, toujours en rapport avec ce que l’internaute est en train de lire ou de découvrir.

La société de publicité en ligne créée en 2007 en Israël par un dénommé Adam Singolda possède parmi ses clients quelques-uns des plus grands médias du monde : USA Today, Bloomberg, Le Figaro, Bild, la BBC, El Mundo, The Guardian, etc.

En 2019, la firme maintenant basée à New York a racheté son plus gros rival, Outbrain pour devenir un groupe qui cumule plus de 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Elle se présente désormais comme la seule alternative crédible face aux deux mastodontes de la Silicon Valley, Google et Facebook.

Taboola : la plateforme publicitaire montante

Intermédiaire

Taboola : la plateforme publicitaire montante

Taboola : la plateforme publicitaire montante

À l’heure actuelle, les gros médias que nous venons de citer ci-dessus comptent de plus en plus sur les revenus offerts par Taboola, et l’entreprise de native advertising est aussi fière en retour de pouvoir montrer de grandes marques de journaux ou de chaînes audiovisuelles sur sa plaquette commerciale. 

Cela fait maintenant quelques années que la forme publicitaire de native advertising s’est imposée chez les grands médias. Ainsi, plus de 90 % des éditeurs la considèrent un marché incontournable et en plein essor, persuadés qu’elle peut offrir une valeur ajoutée pour leurs cibles publicitaires. D’ailleurs, beaucoup d’éditeurs avouent en privé qu’il est inconcevable aujourd’hui de se passer de Taboola,

Alors, voyons concrètement les raisons qui poussent les éditeurs de tous bords à choisir Taboola comme solution publicitaire privilégiée.

Un fort pouvoir d’attraction

De manière générale, on remarque que le native advertising possède un pouvoir d’attraction plus important que les display ads (c’est-à-dire toutes les formes traditionnelles de publicité sur internet, qu’elles utilisent des éléments vidéos, audio, ou graphiques). Une étude publiée en 2019 a révélé des chiffres très intéressants à propos notamment des effets du native advertising. Les personnes interrogées ressentaient une affinité avec la marque 10 % plus élevée qu’avec des formats de pub classiques, et plus important, l’intention d’achat apparaissait être pratiquement 20 % plus haute. Globalement, d’ailleurs, les native ads ont pris le dessus dans la plupart des journaux en ligne, car les lecteurs les consultent plus souvent que les display ads.

Une forme publicitaire « acceptable »

Ainsi, le native advertising a réussi à se faire adopter par le public, et ce pour plusieurs raisons. Autant une bannière publicitaire sur l’écran de votre PC peut paraître intrusive et dérangeante, autant la publicité native parvient à se fondre naturellement dans votre contenu de lecture. Cela étant, les gens recherchent de la qualité dans ce nouveau genre de réclame. Si vous arrivez à créer du native advertising où le message exprimé est pertinent, alors votre audience vous suivra sans problème, car selon la même étude, près de ¾ des gens préfèrent ce moyen pour découvrir de nouveaux produits, n’en déplaise aux concepteurs de pub classique. Et d’ailleurs, de manière presque incroyable, les lecteurs semblent lire autant les contenus de native ads que ceux purement rédactionnel, rédigé dans un but journalistique !

Le format publicitaire plébiscité par les smartphones

C’est un élément majeur à prendre en compte, notamment chez les jeunes utilisateurs : l’internet a effectué un glissement vers les téléphones mobiles. Or, on constate, depuis l’apparition des premiers smartphones — il y a plus de 10 ans, déjà — que le taux de clics baisse inexorablement pour les display ads. Ainsi, les ¾ des utilisateurs de portables estiment que la pub sur ce type de support doté d’un écran aux faibles dimensions est contrariante. Et c’est là que la publicité native tire son épingle du jeu, malgré tout : les utilisateurs de téléphones portables sont enclins à se laisser prendre par les natives ads noyés dans le flux de contenu. C’est un fait, les pubs présentées sous forme de contenu sont tolérées par les gens qui ont recours à leur smartphone pour surfer sur l’internet. En 2020, plus de la moitié des utilisateurs mobiles ne décrivent pas la pub native comme trompeuse.

La viralité du native advertising

On s’aperçoit aussi que la publicité native est plus partagée que les display ads traditionnels. Environ 1/3 des internautes confesse partager ce format publicitaire avec leurs amis, contre 20 % concernant les display ads. Ainsi, le native advertising possède tous les attributs pour devenir viral. Tandis que chaque pub classique vous coûte de l’argent, l’effet de partage caractéristique de la publicité native permet aux annonceurs de focaliser leur budget marketing sur l’aspect créatif de leur réclame.

Taboola et un fleuron de la presse française s’unissent

En 2018, Taboola a annoncé un partenariat avec le grand quotidien Le Figaro. La plate-forme de découverte de contenu a mis à disposition son fil d’actualité Taboola Feed au journal français qui possède en outre de nombreuses marques : Madame Figaro, TV Mag, Sport24, etc. Le but annoncé ? Générer plus d’audience et de vues sur les vidéos proposées, et ce, sur tous les supports. Le contrat de 3 ans doit ainsi aider l’éditeur hexagonal à augmenter ses revenus, stimuler l’engagement de ses utilisateurs et le nombre de lecteurs sur ses applications mobiles. Selon Harry Levy, directeur de Taboola pour l’Europe, « L’introduction de Taboola Feed sur le marché français nous permettra de continuer à créer des expériences utilisateur de haut niveau et de grande qualité, et nous sommes ravis de nous associer à une marque de médias française aussi prestigieuse et importante que Le Figaro. » Du côté de l’éditeur français, les promesses que suscite ce partenariat enthousiasment les dirigeants : « Nous recherchons constamment des moyens de générer du trafic et d’améliorer l’expérience utilisateur sur tous nos sites. Nous recourons à la recommandation de contenu depuis un certain temps, mais nous avons été impressionnés par la vision, l’approche innovante et les assurances en termes de “brand safety” inégalée que procure Taboola ».

La notion de « brand safety » désigne les moyens et les pratiques qui protègent à la fois les marques d’annonceurs et d’éditeurs en s’assurant que l’environnement et le contenu publicitaire soient appropriés et ne nuisent ni à l’annonceur ni à l’éditeur.  

Voyons maintenant un exemple concret de ce que Taboola peut apporter à un média en difficulté sur le plan publicitaire.

Un cas d’étude : Channel A

Channel A est un réseau de diffusion généraliste à l’échelle nationale en Corée du Sud, fournissant du contenu médiatique divers par le biais de plates-formes multimédias telles que le câble, l’IPTV et les médias numériques en continu. 

Son défi résidait dans sa capacité à pouvoir mettre en œuvre une expérience publicitaire attrayante qui inverserait la diminution du nombre d’utilisateurs actifs mensuels (MAU, monthly active users) qu’ils avaient observé avec les partenaires précédents.

En guise de solution, Channel A à décidé d’adopter un flux Taboola à défilement continu dans l’optique d’essayer de garder les utilisateurs sur place plus longtemps, et afin que ceux-xi puisse vivre une expérience utilisateur sans interruption, augmentant à la fois le RPM (Revenu per Mille) et le CTR (Taux de clic).

Résultat, avec Taboola Feed, le RPM de Channel A a augmenté de 60 % et le taux de clics a augmenté de 40 % !

Avant de s’associer à Taboola, Channel A monétisait son portail de contenu en ligne avec des publicités graphiques et d’autres formats. Mais tandis qu’ils augmentaient le nombre d’annonceurs sur leur site, leur nombre d’utilisateurs actifs par mois diminuait de manière significative.

Ce dont ils avaient besoin, c’était une solution qui ne perturbait pas l’expérience utilisateur et les encourageait plutôt à rester sur le site davantage, en leur fournissant un contenu sponsorisé et organique vraiment engageant.

Ainsi, Channel A a opté pour un flux Taboola à défilement continu sur les pages d’articles. Non seulement ils ont vu et augmenté le RPM et le CTR, mais la quantité moyenne de contenu consommée par les utilisateurs a elle aussi monté en flèche.

Inhwa Jung, la directrice du service digital de Channel A ne tarit pas d’éloges sur la plate-forme spécialisée dans le native advertising : « Taboola Feed est un véritable partenaire — ils sont tout aussi soucieux de notre succès que nous le sommes nous-mêmes. Avec les solutions de monétisation précédentes, nous avons vu nos utilisateurs actifs mensuels diminuer. Grâce à Taboola, non seulement les revenus et le CTR ont été améliorés, mais nos utilisateurs restent ! »

Rédigé par

Partager

Découvrir plus d’articles