Rédigé par

Etienne Alcouffe

B2C : À quoi cela correspond exactement ?

mars 4, 2019

Le B2C est un terme qu’on entend fréquemment dans le domaine du marketing.

 

C’est une stratégie marketing qui visa à se concentrer sur les cibles ou les clients et plus précisément sur les consommateurs finaux. Voici tout qu’il faut savoir sur le B2C ainsi que ses spécificités par rapport à d’autres stratégies.

 

 

B2C : La définition

 

 

Si vous êtes dans le domaine du marketing, vous savez sans aucun doute ce qu’est le B2C ou « business to consumer ». Le commerce B to C se rapporte aux relations commerciales qu’entretiennent les consommateurs et les entreprises. Ces relations incluent notamment la communication avec les clients privés potentiels ou ceux déjà existants. En d’autres mots, il s’agit d’une stratégie marketing qui est plutôt orientée vers le consommateur.

 

Le commerce B2C diffère ainsi du marché b2b étant donné que dans le cadre de cette stratégie marketing, les produits ou services sont proposés à des clients d’affaires et à des professionnels.

 

 

Le commerce b to c en pratique

 

 

Le B to c désigne les relations professionnelles entre votre entreprise et les consommateurs finaux qui sont généralement le grand public. Si vous êtes par exemple un fournisseur d’énergie qui propose ses services à des consommateurs (grand public), on parle de relation B2C. Il en est de même pour un marchand de fruits et légumes qui vend ses produits aux gens. En revanche, un détaillant qui achète ses produits chez un grossiste ne fait pas du B to c. C’est une relation entre entreprises donc du B to b (Business to Business).

 

 

B2C et B2B : quelles différences ?

 

 

Pour bien comprendre les spécificités d’une relation B2C, vous devez faire la comparaison avec la relation B2B (business to business). Plusieurs points sont à soulever pour réaliser cette comparaison. Les détails.

 

 

Les cibles :

 

 

Les entreprises B to c s’adressent aux consommateurs finaux privés. C’est pour cette raison qu’elles occupent un marché très vaste, car les cibles sont le grand public. Contrairement à une relation B2B, le groupe de consommateurs B2C ne peut pas être défini de manière concrète. Tous ceux qui manifestent leurs intérêts pour les produits ou services proposés sont qualifiés de consommateurs. Pour avoir une idée des consommateurs B to c, une méthode consiste à dresser des profils clients b2c. Il faut alors déterminer le centre d’intérêt des cibles pour identifier celles qui peuvent se convertir rapidement en clients.

 

En marketing B2C, l’objectif est d’atteindre le maximum de consommateurs. Pour cela, vous devez exploiter tous les canaux de communication offrant une portée très large. Cette stratégie est parfaite dans le cadre du marketing B to c mais elle n’est pas efficace en B2B. Pour ce dernier, le but est d’atteindre les entreprises clients via des réseaux bien précis.

 

 

Le profil des consommateurs

 

 

Dans une relation B to c, la communication doit être adaptée au niveau de connaissance des consommateurs finaux. Ces derniers ne sont pas des experts dans un domaine spécifique et il est totalement inutile de fournir du contenu consistant lors d’une campagne de communication. Il est préférable d’aller droit au but afin qu’ils sachent à quels types de produits ou services ils ont affaire et quels avantages ils peuvent en tirer. Pour les consommateurs, leurs intérêts personnels priment. Ils ne cherchent pas à nouer un partenariat comme les clients B to b qui sont en général des entreprises.

 

Dans le commerce B to b, le contenu d’une campagne de communication doit être pertinent. Les entreprises clientes attendent des informations consistantes pour mieux analyser l’offre et prendre la décision la plus adéquate. Vous devez alors utiliser le jargon du secteur pour mieux vous faire comprendre et démontrer votre professionnalisme.

 

 

La relation client

 

 

Dans le commerce B to c, une relation d’affaires étroite joue un rôle secondaire. Il est totalement inutile d’investir dans la mise en place d’une stratégie de communication efficiente, car vous ne visez pas la création d’une relation sur le long terme avec vos consommateurs. La raison en est que vous ne les rencontrez pas souvent et qu’ils ne passent généralement commande qu’en petite quantité. Chercher à les fidéliser n’est pas ainsi un objectif important. Vous gagnerez mieux à augmenter leur nombre.

 

Le principe est totalement le contraire en B to b. Pour qu’une entreprise b2b puisse prétendre à une relation réussie avec ses clients, elle doit optimiser la gestion de la relation client (CRM). Grâce au CRM, elle peut offrir un service de communication individuel à ses clients. Elle doit alors établir la confiance nécessaire afin de prétendre à une relation d’affaires pérenne.

 

 

Les produits et services

 

 

En commerce B to c, les produits ou services sont généralement produits en série et sont prévus principalement à un usage privé. Par contre, les clients B2B sont en quête de produits ou services adaptés à leurs besoins spécifiques. Ainsi, ils n’hésitent pas à demander des conseils ou encore des explications afin de mieux faire leur choix.

 

 

L’achat

 

 

En B to c, les décisions d’achat sont prises par une seule personne. En revanche, dans une relation B to b, les membres du personnel de l’entreprise sont impliqués dans le processus d’achat. La raison en est que les décideurs sont nombreux et le processus est plus complexe qu’en B2C, car il existe de nombreuses étapes à franchir.

 

Par ailleurs, la décision est souvent prise rapidement en B to c. Pour convaincre les consommateurs, les vendeurs n’hésitent pas à les influencer émotionnellement. Réussir à créer un coup de cœur chez les cibles permet généralement de conclure une vente. En B to b, les entreprises clientes ne consomment qu’après s’être informées au maximum sur les produits. Parfois, elles n’hésitent pas à lire les retours clients à travers les forums en tout genre avant de passer à l’achat.

 

Pour résumer, le marketing B to c et B to b sont deux choses bien différentes. Plusieurs points le témoignent notamment la taille de leurs marchés, la motivation d’achat ou encore la manière de communiquer. Toutefois, certains produits peuvent être commercialisés aussi bien en B2C qu’en B2B. Le tout, est de garder en tête que les cibles ne seront pas les mêmes et que la stratégie marketing à adopter sera différente.

 

 

 

Photo by Robert Bye on Unsplash

 

 

Marketing B2C : de quoi il est question ?

 

 

Mettre en place un marketing B2C consiste à exploiter tous les outils marketing destinés à sensibiliser les consommateurs privés. À la différence des clients d’affaires, ces consommateurs prennent des décisions d’achat en fonction de leur émotion. En d’autres termes, ils achètent les produits et services qui les intéressent sans chercher à mieux les connaître. De leur côté, les entreprises qui proposent les produits ou services n’hésitent pas à mettre en avant leurs avantages fonctionnels et émotionnels. Aucun argumentaire supplémentaire n’est nécessaire, car les clients privés achètent souvent sur un coup de cœur.

 

Pour réussir votre stratégie de marketing B to c, exploitez des canaux comme les médias sociaux, le courrier électronique, le contenu ou encore le marketing de sites Web.

 

 

Le marketing de contenu en B2C : comment mener sa stratégie ?

 

 

Le marketing de contenu en B2C consiste à éveiller l’intérêt des consommateurs par le biais d’un contenu émotionnel. En effet, les clients B to c se contentent de s’informer sur l’utilité du produit, ses avantages, son fabricant, son mode de fabrication, sa qualité ou encore sur l’avis d’autres clients pour prendre leur décision. Pour réussir votre stratégie en marketing de contenu B2C, voici les points sur lesquels vous devez vous baser :

 

 

How-to

 

 

Il s’agit d’un court guide qui vous permet de communiquer à vos prospects des informations relatives à l’utilisation des produits ou services que vous proposez. Vous pouvez exploiter toutes les techniques qui vous permettent de réaliser un guide précis et facile à comprendre. Jouez sur l’utilisation d’image, de vidéo ou autres pour attirer l’attention de vos cibles. Outre les animations et les illustrations en tout genre, n’oubliez pas de préciser dans le guide tous les avantages qu’offrent les produits ou services. Votre objectif est de faire en sorte que le petit guide que vous créez ait un effet positif sur les décisions d’achat des consommateurs.

 

 

Comparaisons

 

 

Si vous voulez réussir votre marketing b2c dans le cadre d’un e-commerce, créez un site de qualité où vos clients peuvent obtenir le maximum d’informations sur les produits et services que vous proposez. Ainsi, quand les clients cherchent des produits et comparent différents fournisseurs, vous pouvez être sûrs que bon nombre d’entre eux vous sélectionneront. Le tout est de bien soigner vos contenus et de mettre en exergue ce que vos produits et services ont de particulier et d’intéressant. Outre l’exploitation de votre site web, vous pouvez également créer des articles de presse pour mieux fournir des informations à vos clients potentiels.

 

 

Insight

 

 

L’insight désigne un aperçu de la vie quotidienne des affaires et met par exemple en avant le processus de création d’un produit ou encore une scène montrant pourquoi un service en particulier est important. Grâce à cet outil, vous réussirez à optimiser la confiance de vos clients quant aux produits ou services que vous proposez. C’est un véritable pilier du marketing de contenu en B to c.

 

 

FAQ

 

 

En tant qu’entreprise œuvrant dans l’e-commerce ou proposant des services, vous devez donner satisfaction à vos clients et répondre aux questions qui les tracassent autour de vos produits ou services. Pour ce faire, la création d’une FAQ s’avère être une alternative intéressante. Vous pourrez alors donner les réponses à toutes les questions que se posent vos clients autour de vos activités b2c et les publier sur votre site afin qu’elles soient visibles par tous.

 

 

Les connaissances de base

 

 

Certes, les clients B to c ne sont pas aussi exigeants que les clients B to b mais ils réclament un minimum d’informations. Ne négligez pas cet aspect, car vos clients ne consommeront pas des produits ou services qui leur sont étrangers. N’hésitez pas à créer un blog qui vous permet de fournir le maximum d’informations sur vos produits et services. Il s’agit également d’une manière de mieux vous rapprocher de vos clients b2c.

 

 

Les témoignages

 

 

Si possible, créez une page dédiée spécialement aux témoignages des clients sur votre site. Vous pouvez également créer à la fin de chaque page un champ où les clients peuvent se manifester. Grâce aux témoignages, vous profiterez d’une meilleure e-réputation et attirerez davantage de clients.

 

 

Le marketing email en B to c

 

 

En marketing b to c, vous pouvez établir un contact régulier avec vos clients grâce à l’emailing ou plus précisément l’email marketing. L’objectif ici est de fidéliser les clients et d’en attirer d’autres afin de booster la vente de produits ou de services. Cette technique est également exploitée en b to b mais la mise en œuvre ne sera pas la même.

 

Dans le cadre de l’exploitation de l’email marketing, l’offre d’abonnement à une newsletter s’avère efficace. Certes, les besoins diffèrent d’un client à un autre, car si certains utilisent la newsletter pour se divertir, d’autres s’y abonnent afin d’être au courant des nouveautés. Dans tous les cas, n’hésitez pas à personnaliser votre newletter afin d’obtenir le maximum d’information sur vos clients.

 

Dans le cadre du marketing B to c, vous devez créer l’émotion chez vos cibles pour déclencher un achat. Ainsi, quand vous leur proposez l’abonnement à votre newsletter, faites-les sentir qu’ils ont été sélectionnés parmi tant d’autres. S’ils sentent que vous leur accordez beaucoup d’importance, ils s’intéresseront davantage à vos produits ou services.

 

 

Le social-media-marketing en B to C

 

 

Afin d’augmenter l’e-réputation de votre entreprise et d’attirer plus de clients, recourez au social-media-marketing. En tant qu’entreprise B to c, vous pouvez passer par les réseaux sociaux afin d’augmenter votre notoriété. Grâce à ce canal marketing, vos clients n’hésiteront pas à venter vos méritent et c’est ainsi que l’information va circuler. Sachez que les clients satisfaits partagent toujours les expériences positives qu’ils ont connues en compagnie d’un e-commerçant ou d’une entreprise quelconque.

 

Notez que le social-media-marketing est la forme moderne du marketing de recommandation. En tant qu’entreprise B2C, vous devez bien choisir les plateformes de réseaux sociaux. Le choix et large contrairement à une relation B to b où l’entreprise doit faire sa promotion uniquement dans des réseaux professionnels comme Linkedin, Twitter, XING ou encore Facebook. Ne soyez pas tenté d’afficher les mêmes contenus dans vos pages de réseaux sociaux pour ne pas ennuyer vos clients.

 

Grâce au marketing des médias sociaux, vous pouvez prétendre à de nombreux avantages notamment l’introduction de nouveaux produits ou services pour obtenir rapidement des retours clients.

 

 

L’importance du site web dans une relation b to c

 

 

En tant qu’entreprise B to c, vous ne devez pas négliger votre site web. C’est la vitrine de vos activités et vos clients doivent y obtenir les réponses aux questions qu’ils se posent. Dans le cadre de l’optimisation de votre site web, n’oubliez pas la création d’une version mobile de votre site ou encore le référencement sur Google. Associée à un business modèle de premier choix, la possession d’un site web qualitatif vous garantit un succès auprès de vos consommateurs.

 

Le cycle d’achat b2C est plus rapide qu’un cycle B2B profitez-en pour soigner votre business model afin de coller parfaitement à la demande et favoriser un processus de décision favorable à votre entreprise.

 

 

Conclusion du B2C en 3 lignes !

 

 

On parle de B2C dans le monde des affaires lorsque l’on s’intéresse aux consommateurs finaux. Les consommateurs particuliers grand public qui ont une relation commerciale avec votre entreprise représentent le « business to consumer » par excellence.