SEO
Temps de lecture
6 min
Partager
Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Balise hreflang : guide pour optimiser votre site multilingue

Publié le

Si votre site internet et vos pages web présentent du contenu dans plusieurs langues, il est essentiel que vous compreniez comment bien utiliser l’attribut Hreflang.

Hreflang est un simple attribut HTML, mais il peut être difficile à maîtriser.

Dans cet article, nous allons tout d’abord vous aider à comprendre en quoi cette balise peut être indispensable pour votre site internet, et expliquer ensuite sa mise en œuvre.

Hreflang, de quoi s’agit-il ?

Hreflang est un attribut HTML utilisé pour spécifier la langue et le ciblage géographique d’une page web. Si vous avez plusieurs versions de la même page dans différentes langues, vous pouvez utiliser cette balise Hreflang pour informer les moteurs de recherche comme Google de ces variations, et les aider à proposer la bonne version à leurs utilisateurs.

Les balises Hreflang utilisent une syntaxe simple et cohérente, et voici à quoi elles ressemblent, concrètement :

<link rel= » alternate’ hreflang= » x » href= » https://example.com/alternate-page »/>

Voici ce que chaque partie de ce code signifie :

  • link rel= »alternate’: Le lien dans cette balise est une version alternative de cette page.
  • hreflang= » x » : C’est alternatif parce que c’est dans une langue différente, et cette langue est signalé en tant que « x ».
  • href= » https://example.com/alternate-page » : La page alternative peut être trouvée à cette URL.

Pourquoi hreflang est-il important pour votre référencement SEO ?

Si vous avez passé du temps et dépensé de l’argent pour traduire vos contenus dans plusieurs langues, vous souhaitez certainement que les moteurs de recherche effectuent un travail d’optimisation en affichant la version la plus appropriée sur l’écran de leurs utilisateurs.

De grands moteurs de recherche comme Google et Yandex examinent les balises Hreflang pour parvenir à afficher la meilleure version possible de vos pages aux internautes.

Chez Bing, on considère la balise Hreflang comme un signal faible, et ce moteur de recherche s’appuie d’ailleurs principalement sur l’attribut HTML de la langue du contenu, les liens et les internautes qui visitent votre site pour discerner la langue qu’il faut afficher. Cependant, dans leur documentation officielle, ils recommandent tout de même d’utiliser Hreflang.

S’adresser à la langue maternelle des utilisateurs des moteurs de recherche améliore leur expérience sur internet et revêt une importance toute particulière dans la stratégie marketing de nombreuses entreprises et plateformes d’e-commerce.

Grâce à cette optimisation linguistique, moins d’utilisateurs vont quitter immédiatement votre site web parce que celui s’affiche dans une langue étrangère afin de revenir aux résultats de la recherche, votre taux de rebond va diminuer, et les internautes vont rester plus longtemps sur vos pages web.

Tout cela va avoir un impact favorable sur votre référencement SEO.

Il existe une autre raison qui fait que les attributs Hreflang sont importants : le contenu dupliqué.

Prenons l’exemple d’un site qui contient deux versions pour chacune de ses pages, l’une ciblant les internautes britanniques et l’autre ciblant les internautes américains, avec une orthographe légèrement différente. Comme ces pages sont quasiment identiques, Google peut les considérer comme du contenu dupliqué, et choisir une seule version à indexer.

Les balises Hreflang aident donc Google à comprendre la relation entre ces pages.

Attention, cependant, car les balises Hreflang représentent un signal, pas une directive.

Il est ainsi toujours recommandé de localiser le contenu des pages web qui utilisent la même langue au sein d’un cluster hreflang. Vous pouvez le faire en localisant les prix (par exemple, Franc suisse vs. Euro), les variantes linguistiques (par exemple, « septante » pour la Suisse et la Belgique vs. « soixante-dix » pour la France), etc. Les pages traduites de ce type ne sont pas considérées comme des doublons par Google.

Comment créer une balise Hreflang

Créer une balise Hreflang est simple, à la base : il suffit de rechercher le code de la langue choisie et de remplir la balise. Hreflang prend en charge n’importe quel code de langage ISO 639-1 à deux lettres.

Bien que le simple paramétrage d’un code de langage suffise, les balises Hreflang prennent également en charge l’ajout d’une région ou d’un pays. Il s’agit également d’un code à deux lettres, mais cette fois au format ISO 3166-1 alpha-2.

Il est seulement nécessaire de l’ajouter lorsque vous souhaitez cibler des locuteurs d’une langue spécifique dans une zone particulière.

Les bases pour la mise en œuvre de votre balise Hreflang

Les balises Hreflang sont assez simples à mettre en œuvre, et il existe trois méthodes pour le faire.

Quelle que soit celle pour laquelle vous opterez, vous devrez respecter les trois règles suivantes :

1- Les balises Hreflang sont bidirectionnelles

Il est essentiel de comprendre que les balises Hreflang fonctionnent par paires. En d’autres termes, si vous ajoutez une balise Hreflang à une page française vers une variante anglaise, alors celle-ci devra également être dotée d’une balise Hreflang vers la page française.

2— Les attributs Hreflang auto-référentiels sont considérés comme une bonne pratique

Selon Google, « chaque version linguistique doit être listée, ainsi que toutes les autres versions linguistiques ». En clair, cela signifie que chaque page doit avoir une balise Hreflang auto-référentielle, c’est-à-dire une balise qui renvoie vers elle-même.

3- Les balises de type X-default sont recommandées, mais pas obligatoires

La balise Hreflang « x-default » spécifie la page par défaut ou de secours qui s’affiche pour les internautes lorsqu’aucune autre variante linguistique n’est appropriée. Vous n’êtes pas obligé de l’utiliser, mais Google vous recommande de le faire.

Comment mettre en œuvre vos balises Hreflang

Il existe trois façons de mettre en œuvre l’attribut hreflang :

  • Balises HTML
  • En-têtes HTTP
  • Sitemap (plan de site)

1- Implémentation des balises Hreflang avec le HTML

Si vous débutez avec hreflang, l’utilisation de balises HTML de base est certainement la solution le plus simple et le plus rapide. Tout ce que vous avez à faire, c’est ajouter les balises Hreflang appropriées dans la balise <head> de votre page web.

Il n’y a pas de limites au nombre de balises hreflang que vous pouvez avoir sur une page.

Le désavantage de cette méthode, c’est qu’elle peut prendre du temps.

2- Implémentation des en-têtes HTTP Hreflang

Pour les pages non HTML telles que les PDF, il n’est pas possible d’installer hreflang en plaçant des balises dans l’en-tête du HTML.

Dans ce cas, vous pouvez utiliser des en-têtes (<head>) HTTP pour spécifier la langue relative des variantes du document.

Cette méthode fonctionne également très bien avec les pages web normales, mais elle est plus couramment utilisée avec d’autres types de contenu.

3- Implémentation de Hreflang dans votre plan de site XML

Les sitemaps, ou plans de site, peuvent inclure un balisage pertinent pour spécifier le Hreflang d’une page et ses variantes.

Pour cela, vous pouvez utiliser l’attribut « xhtml: link ».

Cela méthode peut sembler difficile à mettre en place, mais elle présente un gros avantage, car tout est défini au sein d’un seul fichier et vous n’aurez donc pas à modifier plusieurs documents HTML à chaque fois que vous apportez un léger changement à une page ou que vous la supprimez.

De plus, toute surcharge dans vos en-têtes et le code ajouté en HTML peuvent avoir un impact sur la vitesse de votre site internet, alors que la mise en œuvre de la balise Hreflang via votre plan de site ne provoquera pas de ralentissement.

Conclusion

Même si vous faites du mieux possible pour installer vos balises Hreflang, il est probable que quelques petits accrocs surviendront au fil du temps.

C’est pour cette raison qu’il est crucial d’auditer régulièrement votre site web afin de repérer toutes les anomalies et de les résoudre dès que possible, à l’aide de sites d’audit comme Ahrefs et Semrush, ou encore de la Google Search Console.

Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Laissez vos commentaires

0 commentaire

Découvrir plus d’articles

Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

1 à 3 fois par mois retrouvez notre expertise et nos actions dans une newsletter au contenu exclusif

Votre demande a bien été prise en compte !