Rédigé par

Etienne Alcouffe

Facebook annonce la réduction de la portée des messages de pages tiers dans votre fil d’actualité

janvier 23, 2018

 

Ce n’est un secret pour personne. Facebook s’engage de plus en plus pour permettre à ses utilisateurs d’améliorer leur expérience avec le réseau social.

 

Surtout depuis que leur fil d’actualité s’est vu envahir par des messages de publicité et autres pages tiers. Les éditeurs le savaient depuis longtemps et Facebook ne s’en est pas caché.

 

D’ailleurs, le réseau social a confirmé qu’ils prendraient des mesures supplémentaires. Pour montrer aux utilisateurs plus de messages de personnes qu’ils connaissent et moins de messages de Pages.

 

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé les changements à venir dans un poste, soulignant que leur objectif pour 2018 était de s’assurer que le temps que les gens passent sur Facebook soit utilisé de la bonne manière.

 

 

 

 

Zuckerberg a expliqué à cet effet que son objectif premier lors de la création de Facebook était de rapprocher les amis et les membres d’une même famille pour consolider leurs liens.

 

 

Il explique :

 

 

« … lorsque nous utilisons les réseaux sociaux pour communiquer avec des gens qui nous tiennent à cœur, cela peut être bon pour notre bien-être. Nous pouvons nous sentir plus connectés et moins seuls. Par contre, lire des articles ou regarder des vidéos passivement, même s’ils sont divertissants ou instructifs, peut ne pas être aussi bon pour notre santé. « 

 

Facebook veut remettre en question, non pas l’utilisation des réseaux sociaux, mais l’utilisation passive de ces derniers et leur objectif d’utilisation ce qui, en pratique, est beaucoup plus difficile à mettre en œuvre.

 

En somme, ils ne veulent absolument pas empêcher les gens d’utiliser Facebook mais en encourageant plus d’engagement entre amis, ils pourraient rendre votre expérience Facebook plus constructive.

 

Ceci est peu être une bonne chose pour les utilisateurs mais certainement pas pour les pages.

 

 

Dans une vidéo publiée par Facebook, Mark Hull, le directeur de produits de l’entreprise donne des détails sur les changements à venir :

 

 

« Dorénavant, nous allons examiner si une interaction potentielle est entre deux personnes, ou entre une personne et une page. Les interactions de personnes à personnes auront ainsi plus de valeur que celles entre des personnes et des pages. Les connexions avec les personnes de votre réseau seront les plus stimulantes, car interagir avec les proches est toujours plus constructif »

 

 

 

 

Traduction du message : Votre portée Facebook va baisser. Tout dépend de la capacité de votre entreprise à s’adapter aux changements au fur et à mesure de leur déploiement.

 

Facebook n’a pas précisé la date de la mise en œuvre de ces changements. Vous pouvez vous attendre à une série de réglages qui induiront une diminution de la portée de votre page au fil du temps.

 

Le réseau social a néanmoins précisé que ce changement n’est pas lié à leur test de fil d’actualité qui est en cours dans certaines régions où les messages de page ont été séparés du fil d’actualités principal. Pour être mis dans un fil connexe marqué par l’onglet « explorer ».

 

Que peuvent faire les pages pour contrer les baisses potentielles?

 

 

Adam Mosseri, responsable du flux d’actualités de Facebook, propose quelques suggestions :

 

 

« Les publications de pages qui génèrent des conversations entre des personnes s’afficheront plus dans le flux d’actualités. Par exemple, les vidéos en direct suscitent souvent des discussions parmi les spectateurs sur Facebook. En fait, les vidéos en direct reçoivent en moyenne six fois plus d’interactions que les vidéos ordinaires. De nombreux créateurs qui publient des vidéos sur Facebook suscitent des discussions parmi leurs abonnés. Tout comme les messages de célébrités. Dans les groupes, les personnes interagissent souvent autour du contenu public. Les entreprises locales se connectent avec leurs communautés en publiant des mises à jour pertinentes et en créant des événements. Et les nouvelles peuvent aider à lancer des conversations sur des questions importantes. »

 

 

Que faire pour contrer ces changements ?

 

 

 

 

Les avantages de Facebook Live ne sont plus à prouver. Les vidéos en direct ont tendance à générer plus de commentaires et d’interactions. Car les gens peuvent le faire en temps réel.

 

C’est donc une option à considérer si vous désirez maintenir une place de choix dans le fil d’actualité de vos abonnés.

 

L’autre piste à exploiter est celle de faire un meilleur usage des groupes Facebook. Y compris les groupes liés à des pages en créant des discussions qui aident à soutenir l’engagement.

 

En somme, l’essentiel est que vous devez générer de l’engagement avec vos messages. Car les conversations de fond seront favorisées par le système de Facebook.

 

Nous ne savons pas pour le moment à quel point l’algorithme mettra en avant ces conversations à contenu engageant mais si vous commencez à voir un déclin dans vos résultats. Cela peut en être la cause.

 

 

Une volonté affichée d’améliorer l’expérience de ses utilisateurs

Bien que l’utilisation récente des systèmes de Facebook pour faire de la propagande politique soit probablement au cœur des changements annoncés par Facebook ces derniers temps. Il est à noter que le réseau social cherche à remédier au déclin du partage personnel des utilisateurs depuis un certain temps.

 

En effet, en 2016, Facebook avait remarqué une baisse de 21% dans l’engagement des utilisateurs en ce qui concerne le partage de messages personnels tels que les pensées, les vidéos et les photos de ces derniers.

 

Craignant que cela n’entraîne la disparition des utilisateurs (comme ce fut le cas pour MySpace). Ils ont mis en place un groupe de travail interne pour résoudre le problème.

 

 

C’est de ce groupe de travail que ces solutions émanent comme indiqué par Facebook :

 

 

« Au fil du temps, nous croyons que les gens verront plus de messages provenant des personnes auxquelles ils sont connectés, et moins de contenu provenant des éditeurs. Nous nous attendons également à ce que le temps consacré à Facebook diminue. Mais notre objectif est que le temps que les gens passent sur Facebook soit de meilleure qualité. »

 

Selon les données de Parse.ly, Facebook est maintenant la plus grande source qui génère du trafic sur internet. Facebook et Google sont bien au-dessus de tous les autres.

 

Avec les changements en cours, ce graphique pourrait bientôt être très différent. Mais que vous dépendiez du trafic de Facebook ou pas.

 

Vous allez sans doute devoir chercher des moyens de maintenir un certain équilibre pour garder votre place dans le fil d’actualité de vos abonnés.