Rédigé par

Etienne Alcouffe

La publicité vidéo de Facebook devient plus largement accessible

septembre 18, 2018

 

Facebook tente depuis quelques années de se trouver une place dans la monétisation des vidéos. Il est difficile de faire face à YouTube qui reste numéro un sur ce format de contenu, mais Facebook n’a pas dit son dernier mot !

 

Les internautes sont aujourd’hui habitués à voir des publicités avant ou pendant les vidéos de leurs choix. C’est donc en tout logique que Facebook se place sur ce segment en proposant de nouvelles fonctionnalités pour les annonceurs. Mais aussi pour les utilisateurs.

 

 

 

 

AD BREAKS : interruption publicitaire

 

 

Dans l’optique d’assurer une présence plus efficace des publicités au format vidéo. Facebook lance en septembre les interruptions publicitaires.

 

L’offre est pour le moment réservé aux pages ayant au minimum 10 000 abonnés et qui ont pu générer 30 000 vues au cours des deux derniers mois.

 

L’annonce in stream dure jusqu’à 15 secondes et inclut les formats pre-roll (avant la visualisation). Et mid-roll, (au milieu de la vidéo) en plus des annonces illustrées affichées directement sous la vidéo.

 

Le principe est ensuite assez classique. Les créateurs perçoivent une part des revenus publicitaires.

 

Facebook a créé à ce titre une fonctionnalité d’insertion automatique pour les créateurs. Cette fonction détermine le meilleur emplacement pour la publicité dans leur vidéo. De plus les créateurs peuvent sélectionner manuellement l’emplacement des pauses publicitaires.

 

 

Creator Studio pour la vidéo > disponible dans le monde entier

 

 

Le Creator Studio est conçu pour aider les créateurs de contenu vidéo.

 

L’outil offre de nouvelles options de fidélisation de l’audience et permet d’accéder à des données statistiques précises sur les spectateurs.

 

 

Creator Studio pour la vidéo > disponible dans le monde entier

 

 

Statistiques sur le comportement des utilisateurs

 

 

Facebook a fait un effort notable pour attirer de nouveaux créateurs de vidéos sur son réseau social. Ainsi que pour générer plus de trafic vers la programmation originale présentée sur Watch.

 

Watch doit être considéré comme un vrai réseau de vidéo. Qui a pour l’ambition de se faire une place de choix au côté de YouTube.

 

En avril, lors du lancement du test Ad Breaks. Facebook a lancé des bandes-annonces sur Watch qui s’affichent dans le fil d’actualité.

 

 

facebook watch

 

 

La plateforme de diffusion vidéo made in Facebook s’ouvre maintenant aux créateurs. Pour leur permettre de toucher un public plus large au-delà de leurs pages.

 

plateforme de diffusion vidéo made in Facebook

 

 

Une volonté de percer grâce à un fort taux de rétention

 

 

L’ambition de Facebook est de monétiser les vidéos pour permettre aux annonceurs de proposer des publicités sur des audiences pertinentes et captives.


Souhaitant prendre une part de marché a YouTube FB doit offrir des nouvelles perspectives aux annonceurs et créateur. Afin de se différencier des acteurs bien connus.

 

Les créateurs de vidéo qui monétise leurs audiences perte une attention toute particulière aux taux de rétention de leurs vidéos qui correspond aux chiffres sur le visionnage. Une vidéo avec un fort aux de rétention se caractéristique par le faite que les spectateurs regardent la vidéo jusqu’au bout.

 

Facebook a déclaré que plus de 50 millions de personnes aux États-Unis passent au moins une minute à visionner des vidéos chaque mois. Et que le temps total que les utilisateurs consacrent à Watch a été multiplié par 14 depuis le début de l’année. En jouant sur la rétention avec (selon FB) 70 % des annonces vidéo diffusées sur sa plateforme visionnée jusqu’à leur terme et l’exclusivité des vidéos postés sur Watch.

 

Facebook compte bien sortir son épingle du jeu et grignoter des parts aux géants Google qui dévorent tout sur ton passage.