Rédigé par

Etienne Alcouffe

Top 10 des réducteurs d’url, dont des services français !

mai 14, 2019

L’utilisation des réseaux sociaux et les activités sur le net se développent avec un rythme exceptionnel et dans ce monde ultra connecté, le partage de liens est quotidien !

 

Toutefois, les adresses URL peuvent être particulièrement longues et sont loin d’être esthétiques lorsqu’elles sont publiées sur un mur Facebook, placées dans un article de blog ou encore dans un tweet.

 

De plus, dans un tweet, le nombre de caractères utilisés est limité et une URL trop longue poserait des problèmes. Heureusement qu’il existe les réducteurs d’URL.

 

Ces outils ont toujours plus ou moins existé, mais les internautes ne les utilisent surtout que depuis l’apparition des réseaux sociaux.

 

 

Réducteur d’URL : qu’est ce que c’est ?

 

 

Le réducteur d’URL ou raccourcisseur d’URL est un outil qui permet de raccourcir au maximum une adresse web.

 

En général, cette action est entreprise pour faciliter le partage l’URL à travers les réseaux sociaux et plus particulièrement à travers les plateformes qui limitent le nombre de caractères d’un message.

 

Avec un URL shortener, une redirection 301 est mise en place.

 

Il s’agit d’une URL raccourcie des visiteurs sur l’adresse cible (longue) et cela de manière transparente.

 

Avec certains réducteurs, on obtient une URL à la fois raccourcie et personnalisable.

 

Les raccourcisseurs d’URL sont pratiquement aussi vieux que le web, mais leurs usages ne se sont répandus véritablement que depuis l’avènement des réseaux sociaux.

 

Leur fonction principale consiste en la création d’une adresse web qui se mémorise facilement et dont l’encodage est aisé. C’est cette praticité qui intéresse les adeptes des médias sociaux.

 

Grâce aux réducteurs d’URL, on peut créer des « branded URL » ou « vanity URL » ; des URL personnalisées qui mettent en avant un nom d’entreprise ou une marque.

 

 

Les outils pour réduire les URL

 

 

Pour raccourcir les URL, il faut utiliser un outil spécifique.

 

La liste des réducteurs d’URL est longue, mais certains sont plus utilisés que d’autres en raison de leur performance et de leur fiabilité.

 

Voici quelques exemples de raccourcisseurs d’URL qui sont susceptibles de répondre aux besoins des internautes :

 

 

Tinyurl

 

 

Tinyurl

 

 

 

C’est l’un des premiers recourcisseurs d’URL qui ont existé. Lancé en janvier 2002 son principal atout est de pouvoir créer des URL raccourcies qui ne s’expireront jamais.

 

Cependant, malgré cette garantie, ce réducteur de liens n’a connu aucune évolution majeure depuis sa création.

 

De nombreuses autres solutions de réduction d’URL ont pris de l’avance sur lui et proposent de multiples options qui intéressent les utilisateurs.

 

 

Bitly

 

 

C’est sans aucun doute le réducteur de liens le plus populaire du moment.

 

Ses nombreuses fonctionnalités permettent de personnaliser les URL courtes à souhait.

 

Pour utiliser Bitly, il faut ouvrir un compte en s’inscrivant sur la plateforme.

 

À la différence de tinyurl, Bitly permet la personnalisation des liens après leur création, leur liste est consultable depuis un tableau de bord.

 

L’utilisateur peut alors procéder à leur regroupement, à leur classement, à leur annotation ou encore à la recherche d’URL particulières raccourcies.

 

Il peut également rendre privés les liens pour mieux les protéger.

 

Des fonctions de tracking sont disponibles sur Bitly :

 

Les fonctions de tracking qui permettent un suivi précis du nombre de sauvegardes d’un lien, de clics ou encore de partages sur les réseaux sociaux.

 

L’origine des cliqueurs peut également être consultée depuis le dashboard de l’outil.

 

Bitly possède une extension pour Google Chrome qui facilite la création et le partage d’une URL courte depuis n’importe quel site.

 

 

Goo.gl

 

 

Lorsque Google détecte un besoin, il cherche toujours à placer l’un de ses produits !

 

À ce titre, Google dispose également de son propre réducteur d’URL baptisé Goo.gl.

 

Cet outil particulièrement performant et fiable permet de consulter à tout moment l’historique des liens raccourcis. Il permet également de procéder à des analyses en temps réel.

 

Goo.gl offre de multiples avantages pour ne citer que le fait qu’il est rattaché au compte Google de l’utilisateur.

 

Ainsi, celui-ci peut consulter les statistiques détaillées associées aux liens courts via Google Analytics.

 

L’outil intègre également le vérificateur de spam disponible sur le moteur de recherche.

 

Ainsi, les liens courts créés seront mieux classés par rapport à d’autres liens obtenus avec d’autres raccourcisseurs.

 

Bien que Goo.gl offre une certaine fiabilité, il reste basique par rapport à ses concurrents pour ne citer que Bitly et Rebrandly.

 

 

Rebradly

 

 

Rebradly

 

 

Rebradly est un réducteur d’URL assez récent. Il s’est inspiré de ses prédécesseurs et intègre de nouvelles fonctionnalités intéressantes pour le plus grand plaisir des utilisateurs.

 

L’outil est disponible en mode gratuit et en mode payant et avec le mode gratuit, les utilisateurs peuvent déjà obtenir un nom de domaine personnalisé.

 

Ceci constitue un avantage non négligeable étant donné que le même service est tarifé à 1000 €/mois avec Bitly (en mode payant).

 

 

Rebradly interface

 

 

Rebradly s’est imposé comme défis de proposer de nombreuses fonctionnalités à un prix nettement inférieur par rapport aux offres de Bitly.

 

Parmi lesquelles se retrouvent des options comme le partage, le tracking, la personnalisation, la suppression des liens, la modification ou encore le suivi des statistiques.

 

Plusieurs bonus sont également au rendez-vous notamment le QR code et les émoticônes associées aux versions raccourcies des URL.

 

 

Tinycc

 

 

Tinycc

 

 

Tinycc fait partie des raccourcisseurs de logiciel qui offre le plus grand nombre de fonctionnalités.

 

Cet outil renferme plus de 100 options réparties dans différentes catégories notamment la configuration, le monitoring, les redirections, le tracking, les notifications ou encore le développement.

 

Grâce à Tinycc, il est possible d’augmenter le taux de clics des URL raccourcies de 34 %.

 

D’autres avantages sont également à profiter avec cet outil notamment l’augmentation de la confiance des utilisateurs, de la reconnaissance de la marque de l’entreprise qui utilise le racourcisseur ou encore de sa renommée.

 

Ce réducteur d’URL permet également l’obtention d’un nom de domaine personnalisé afin de mettre en avant un côté plus professionnel.

 

Ceux qui cherchent un réducteur d’URL performant et pro trouveront leur bonheur chez Tinycc.

 

Son offre basique débute à 9 €/mois.

 

L’outil est complet et permet de raccourcir facilement les URL tout en offrant un large choix d’options de personnalisation.

 

Tinycc permet par ailleurs de suivre les clics, de gérer les redirections, de surveiller des contenus ou encore de les promouvoir.

 

C’est un outil souvent exploité en marketing de contenu pour sa plus grande flexibilité.

 

 

Les raccourcisseurs d’URL français

 

 

Des solutions franco-françaises existent également pour raccourcir les URL.

 

Elles ne sont pas encore aussi performantes que Bitly et compagnie, mais permettent déjà de réaliser des URL personnalisées.

 

Voici quelques-uns des raccourcisseurs d’URL français les plus utilisés :

 

 

Vu.fr

 

 

Vu.fr permet la personnalisation de liens courts, d’identifier la nature de l’URL (publique ou privée) ou encore de connaître sa date d’expiration.

 

Cet outil offre une extension Chrome et vous permet de suivre les statistiques.

 

 

Past.is

 

 

C’est un raccourcisseur de liens assez basique, mais qui saura satisfaire de nombreux adeptes des réseaux sociaux. L’utilisation est intuitive, car l’interface ne présente pratiquement pas d’options.

 

 

Bzh.me

 

 

Bzh.me

 

 

Il s’agit d’un réducteur d’URL d’origine bretonne.

 

C’est une solution française récente, mais elle tient déjà tête aux réducteurs d’URL les plus connus.

 

Plusieurs fonctionnalités sont à l’affiche pour ne citer que la personnalisation des URL, le tableau de bord, le mot de passe, le partage et bien d’autres encore.

 

 

Grizz.link

 

 

Grizz.link

 

 

Ce réducteur d’URL est capable de raccourcir une URL en quelques secondes et sans que l’utilisateur ait à s’inscrire.

 

De nombreuses fonctionnalités sont également à l’affiche à ne citer que la personnalisation des URL, la sécurisation des liens, la monétisation ou encore la consultation des statistiques associées aux liens.

 

Avec Grizz.link, il est possible de grouper plusieurs liens derrière une URL raccourcie.

 

 

Les raccourcisseurs d’URL spéciaux « réseaux sociaux »

 

 

Certains raccourcisseurs de liens sont spécialement dédiés à une utilisation sur les réseaux sociaux. Parmi les plus connus se retrouvent Yt.vu (YouTube), t.co (Twitter), Fb.me (Facebook), ow.ly (Hootsuite), buff.ly (Buffer) 

 

Ces outils sont spécifiques à ces plateformes et ne peuvent pas être exploités sur d’autres.

 

 

Les réducteurs « DIY »

 

 

Ce sont des réducteurs d’URL destinée aux développeurs qui souhaitent créer leur propre réducteur d’URL.

 

Parmi les plus connus se trouve YOURLS (Your URL Shortening).

 

Cet ensemble de scripts PHP permet l’exécution d’un service de raccourcissement d’URL.

 

Des compétences en développement sont nécessaires, car il faut manipuler des codes pour y arriver.

 

 

Les raccourcisseurs rémunérateurs

 

 

Ces services sont mieux connus sous l’appellation de cashlinks.

 

Pour gagner des revenus passifs, ces raccourcisseurs sont parfaits.

 

L’utilisation de ces outils répond à un principe simple.

 

Les URL raccourcies renvoient d’abord vers des publicités avec une redirection vers la page de destination. L’internaute peut ignorer les publicités, mais elles peuvent également les déranger.

 

Ces raccourcisseurs d’URL se rémunèrent via les publicités et pour cela, ils utilisent la technique de marketing intrusif. Avant de les exploiter, il faut bien connaître ses cibles.

 

Parmi les raccourcisseurs rémunateurs les plus populaires se retrouvent linkbucks et adf.ly.

 

 

Pourquoi réduire les URL ?

 

 

Les URL courtes sont aujourd’hui la tendance, à la fois utile et indispensable elle offre une meilleure lisibilité des liens.

 

Bien que les réducteurs d’URL existent depuis l’avènement du web, c’est depuis la naissance des réseaux sociaux qu’ils ont étés le plus sollicités.

 

C’est surtout la limitation du nombre de caractères imposée par Twitter qui a boosté l’utilisation des réducteurs d’URL ces dernières années . Le réseau étant très populaire il fallait une solution pour réduire simplement et facilement les URL.

 

Désormais, pour diffuser sur les réseaux sociaux, il faut privilégier les URL courtes afin d’économiser des caractères.

 

 

Twitter et les URL courtes

 

 

Pour publier des liens dans Twitter, il faut absolument les raccourcir. Sur ce réseau social, le post est limité à 280 caractères.

 

Un lien non réduit occuperait alors trop de place et l’on ne pourrait pas diffuser l’intégralité du message à véhiculer.

 

Pour publier sur Twitter, il n’y a pas lieu de raccourcir les URL.

 

Ces derniers sont raccourcis automatiquement via le service t.co lors de la publication dans les Tweets.

 

Pour publier un lien sur Twitter depuis un appareil mobile ou depuis le web, voici comment procéder :

 

  Saisir ou coller l’URL dans la zone de Tweet sur twitter.com

  Sur ce réseau social, une URL compte pour 23 caractères qu’importe sa taille

  Rédiger son tweet

  Cliquer sur le bouton Tweeter pour publier

  Le lien est automatiquement traité et abrégé

 

 

Pourquoi Twitter dispose de son propre raccourcisseur d’URL ?

 

 

La création de son propre réducteur d’URL par Twitter est motivée par plusieurs raisons à commencer par le souci de satisfaire les utilisateurs.

 

Grâce à cet outil intégré sur la plateforme de Twitter, les internautes peuvent partager même de longues URL sans dépasser le nombre de caractères autorisés.

 

Ce service fourni pas Twitter permet de suivre certains indicateurs notamment le nombre de clics sur un lien court.

 

De tels indicateurs permettent de déterminer la pertinence de chaque tweet comportant un shortener URL par rapport à d’autres tweets.

 

Pour Twitter, le racourcisseur de liens intégré permet de mettre les utilisateurs à l’abri des sites malveillants qui n’hésitent pas à diffuser des logiciels ou programmes malveillants.

 

Avant de raccourcir un lien, Twitter s’assure qu’il ne provient pas d’un site jugé dangereux.

 

Un message d’erreur est envoyé aux utilisateurs lorsque les liens qu’ils tentent de publier ne sont pas fiables.

 

Il est important de noter que le service de raccourcissement de liens de Twitter ne peut pas être désactivé pour des raisons de sécurité.

 

 

Quand recourir à un réducteur d’URL ?

 

 

Le raccourcisseur d’URL est devenu un outil incontournable surtout, pour les adaptes des réseaux sociaux et les entreprises qui exportent ces derniers dans le cadre du marketing digital.

 

Grâce à ces outils, on économise des caractères pour réaliser un post plus intéressant.

 

Quant à l’URL, il est plus esthétique et plus facile à identifier.

 

Un réducteur d’URL permet également de simplifier la transmission d’une adresse web ou encore d’améliorer la lisibilité d’un QR code. Il faut noter qu’un lien raccourci est facile à intégrer dans des pages HTML ou dans certains forums spécialisés.

 

En plus de permettre une analyse précise des statistiques autour du nombre de clics et autres données, le raccourcisseur d’URL permet de masquer l’URL d’origine.

 

Dernière chose, les réducteurs d’URL tiennent une place prépondérante en marketing digital notamment dans l’utilisation des réseaux, des mails, et autres publications, en offrant parfois plus qu’une réduction du nombre caractère, ils font partit intégrantes des petits outils utiles sur la toile.