Rédigé par

Etienne Alcouffe

Tout comprendre de Google CSS

septembre 3, 2019

Les consommateurs adorent comparer les prix, internet a d’ailleurs offert l’opportunité de pouvoir accéder très facilement aux caractéristiques des produits.

 

Les comparateurs de prix ont donc très logiquement le vent en poupe et de nombreux sites internet se sont rapidement lancés sur ce marché.

 

La recherche du prix le plus bas et des conditions de livraisons les plus avantageuses sont les arguments les plus convaincants et la concurrence est rude.

 

 

Qu’est-ce qu’un comparateur de prix ?

 

 

Les services de comparateur de prix (SCP) diffusent ainsi des annonces Shopping sur Google ADS pour le compte de vendeurs se trouvant dans l’Espace économique européen (EEE) et en Suisse.

 

Les annonces Shopping à destination des services de comparateurs de prix sont disponibles dans les pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse.

 

 

Comment ça marche ?

 

 

 

 

Je suis un service de comparateur de prix :

 

 

En qualité de comparateur de prix, vous devez créer un compte Merchant Center pour chaque marchand différent que vous souhaitez diffuser.

 

Les comptes de chaque marchand vous permettent d’importer l’inventaire de votre marchand pour diffuser des campagnes Shopping en son nom.

 

 

 

 

 

 

Je suis un marchand :

 

 

Si vous êtes marchand, vous pouvez utiliser les services d’un comparateur de prix pour afficher des annonces Shopping sur la page de résultats de recherche Google.

 

En offrant votre liste de produit au comparateur de votre choix (Google shopping, ou SCP externe ou les deux) vos produits seront diffusés dans les résultats de recherches et plus spécifiquement dans le cadre des comparaisons et des annonces shoppings.

 

Vous noterez que seuls les services de comparateurs de prix sont en mesure de placer des annonces Shopping dans les résultats du moteur de recherche Google.

 

 

Épinglé par la Commission européenne

 

 

 

 

La Commission européenne a épinglé Google en 2017 et en prononçant une amende de 2,42 milliards d’euros pour abus de position dominante dans le cadre des outils pour la comparaison de prix.

 

La Commission oblige dans le même temps à Google d’ouvrir son système à d’autres acteurs externes ce qui donne naissance aux CSS, Comparison Shopping Services.

 

Aujourd’hui les CSS sont répartis en plusieurs catégories les comparateurs de prix historique comme Kelkoo, des nouveaux acteurs profitants de la nouvelle réglementation et évidement Google Shopping via Google ADS.

 

 

Quoi de neuf depuis les nouvelles règles ?

 

 

L’espace publicitaire de Google a changé de visage et les SERPS se dotent depuis d’un discret « by Google ».

 

Les CSS (Comparison Shopping Services) externes à Google peuvent désormais apparaître via des annonces aux tarifs de CPC réduits.

 

En ce qui concerne le consommateur, le changement est transparent puisque celui-ci clique sur l’une des annonces d’achat et est toujours dirigé vers le site du commerçant final.

 

 

 

 

En 2019 dois-je choisir le CSS Google ou un CSS externe ?

 

 

Les annonceurs et entreprises qui arrivent au bout des optimisations dans Google Shopping peuvent sérieusement considérer le partenariat avec un CSS externe.

 

Le coût de boost obtenu grâce à la Commission européenne permet en effet d’obtenir de meilleurs CPC en utilisant un comparaison shopping partners.

 

Google Shopping est l’un des plus importants canaux pour le commerce électronique les acteurs qui vendent en e-commerce se doivent d’optimiser au maximum les ROIs et cela devient un vrai challenge pour les entreprises qui souhaitent se développer efficacement via le réseau shopping ads.

 

Google a même offert en début 2019 de fortes réductions sur les CPC de l’ordre de 20 %, aujourd’hui la différence est encore présente et toutes vos annonces Google seront diffusées de la même manière, mais à moindre coût ce qui est un avantage important pour les e-commerçants œuvrant sur le réseau shopping.

 

 

 

 

Comment ça marche chez un CSS ?

 

 

En règle générale, l’inscription est plutôt rapide et facile, vous vous inscrirez via un formulaire en donnant quelques informations sur vos produits et vous recevrez quelques jours plus tard une demande de confirmation de Google Merchant Center indiquant que vous avez reçu une demande du CSS en question.

 

Une fois que cela est confirmé et que vous avez accepté de donner l’accès avec votre compte marchant, vous profitez des clics à tarifs réduits.

 

Dans la section annonces de Google Shopping, vous trouvez une indication « Par le marchand A », « Par le marchand B », « Par le marchand C » et si vous n’utilisez pas de css externe : « Par Google »

 

/////

 

 

 

 

Participating in Shopping ads as a CSS (EEA+CH)

 

/////

 

 

Quelques services de comparateur de prix (SCP)

 

 

 

 

Pour identifier un SCP externe vous devez regarder en dessous du produit, vous verrez ainsi deux options :

 

➤  Par Google

➤  Par (le nom du scp)

 

En cliquant sur le lien, vous serez redirigé sur le site des SCP.

 

Dans notre exemple, nous avons effectué une recherche avec le mot clé produit : cafetiere

 

Comme vous pouvez le voir le bandeau « Annonce sponsorisée » affiche quelques produits et associe les résultats du comparateur de Google avec les résultats des SCP externe, ici Keyade.

 

 

 

 

 

 

Lorsqu’un internaute entre un mot clé produit dans le moteur de recherche de Google, le moteur de recherche fait apparaître 3 zones.

 

 

 

 

La première zone concerne directement ce qui nous intéresse ici les produits avec les SCP externes et les résultats du comparateur de Google.

 

Ici la requête « réfrigérateur », nous amène sur des annonces proposées par différents SCP : smarketer, buy-now, yteo

 

 

 

 

Les deux zones restantes, concerne les résultats d’annonces SEM (Google ads – Adwords) et la zone 3 les résultats organiques non monétisés (SEO).

 

Vous comprenez donc tout de suite l’importance de la première zone dans les résultats de recherche et la puissance de voir propulser tout en haut avant même les résultats des annonces ADS en zone 2.

 

 

Ne pas confondre un comparateur avec une page de vente

 

 

Voici la recherche « climatiseur » sur Google

 

 

 

 

Comme vous pouvez le voir, les résultats du moteur de recherche nous proposent plusieurs produits correspondant à notre requête, le climatiseur « Dyson » premier de la liste s’affiche avec une photo en dessous en vert le nom du site.

 

Le nom qui s’affiche en vert est l’endroit ou l’internaute sera redirigé, de la même manière s’il clique sur l’image, celui-ci sera redirigé directement sur la page de vente du produit et pas sur le site du comparateur (ici Google).

 

Si l’internaute le souhaite, il peut aussi cliquer sur le nom du comparateur pour voir d’autre produit en correspondance avec sa recherche.

 

Au moment du clic il y a donc techniquement une redirection sur la page de vente, pendant la redirection Google enregistre un clic via l’annonce publicitaire et facture l’annonceur via le SCP ou directement via google ADS.

 

Le modèle économique est au Coût par clic comme pour la plupart des annonces sur le réseau de Google.

 

Un commerçant référencé sur un comparateur paye pour chaque clic effectué qui va rediriger l’internaute depuis le site du comparateur vers le commerçant concerné.

 

 

Travailler avec plusieurs CSS : et les doublons ?

 

 

Si vous travaillez avec plusieurs services de comparateur de prix, évidemment se pose la question du doublon. Comment sur une requête identique Google est capable de ne pas faire entrer en concurrence deux annonces pour un même produit ?

 

La technique est simple, si un produit est diffusé sur plusieurs services de comparateur de prix, Google affichera le produit en fonction de l’enchère la plus pertinente.

 

Il n’est donc normalement pas possible de voir plusieurs annonces pour un produit et un annonceur identique.

 

 

Les Français adeptes des comparateurs de prix

 

 

Dans ce marché des comparateurs de prix, la bataille est rude et l’objectif d’un comparateur est de proposer aux internautes une meilleure expérience d’achat avec des filtres plus précis ou encore des recommandations très pertinentes.

 

La pertinence est d’ailleurs un facteur clé pour apparaître de manière favorable dans les résultats de recherche, des attributs exhaustifs sur les caractéristiques de produits apportent des performances décuplées.

 

Lorsque l’internaute souhaite acheter un produit en ligne il s’attend non seulement à voir des résultats pertinents, mais aussi des avis d’utilisateurs, des notes, des caractéristiques précise et pertinente.

 

Ils recherchent des informations utiles et si l’intérêt de connaître le poids d’une cafetière n’est peut-être pas très valorisant, sa capacité à produire le café l’est beaucoup plus. Les services de comparateurs de prix privés comme Kelkoo travail énormément sur l’expérience utilisateur en proposant une interface léchée donnant à l’internaute loisir de choisir le meilleur produit possible.

 

 

Conclusion sur les services de comparateurs de prix

 

 

Les services de comparateurs de prix offrent l’opportunité aux e-commerçant d’apparaître dans les résultats de recherche Google de manière favorable. Le coût réduit par l’utilisation des CSS externe et privée donne des perspectives et des opportunités dans certains secteurs d’activités.

 

Pour le moment la Commission européenne garde la main et il est toujours intéressant de passer par des css privées plutôt qu’en direct via Google.

 

Les données récoltées par l’intermédiaire des catalogues des marchands comme les images du produit, prix, couleur, la taille, donne de meilleures réponses aux requêtes des internautes.

 

L’enjeu pour décupler les opportunités est de développer des stratégies autour de l’analyse des historiques pour améliorer les algorithmes et être au bon endroit au bon moment face à l’internaute susceptible de basculer sur l’achat d’un produit X ou y.