Design
Temps de lecture
6 min
Partager
Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Comment devenir graphiste freelance en 2022 ?

Publié le - Mis à jour le

Le métier de graphiste freelance, aussi appelé webdesigner, a de quoi séduire les candidats potentiels en 2022, car la demande pour cette profession est actuellement très forte. Les entreprises ont en effet besoin plus que jamais besoin d’experts pour la refonte ou la création de leur site web, la création de leur logo ou de leur charte graphique, ou simplement la retouche de visuels et d’images pour leur communication visuelle.

C’est donc un marché porteur, et on estime que sur les plus de 400 000 entrepreneurs qui exercent cette activité actuellement, environ la moitié travail en indépendant.

Digital display advertising , Quels sont les avantages

Intermédiaire

Digital display advertising , Quels sont les avantages

Digital display advertising , Quels sont les avantages

Dans l’article qui suit, nous allons voir les principales missions et tâches d’un graphiste, et les avantages liés au fait de travailler en freelance. Enfin, nous présenterons les principaux statuts dont vous pouvez bénéficier, en tant que graphiste indépendant, pour monter votre business.

Avant cela, commençons par détailler le profil et les compétences qui sont indispensables pour devenir un bon graphiste freelance.

Quel profil et quelles compétences pour devenir graphiste freelance ?

N’importe qui peut devenir graphiste indépendant, tout simplement parce que la profession n’est pas réglementée. Cependant, il est toujours préférable d’avoir suivi un cursus en relation, que ce soit un BTS en design graphique, en communication visuelle, une Licence ou un Master en graphisme, les Beaux-Arts, etc. En France, que ce soit à Paris ou en province, il y a un grand éventail de diplôme, de niveau Bac, Bac+2, Bac+3 ou plus qui peuvent satisfaire tous les profils d’étudiants. Un diplôme représente toujours un gage de sérieux aux yeux de vos futurs clients. En tout cas, il est impossible de devenir graphiste ou webdesigner sans une formation solide, qu’elle soit institutionnelle ou effectuée de manière autodidacte. Il existe des formations à distance pour devenir graphiste qui sont intéressantes pour ceux d’entre vous qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas suivre d’études classiques.

Contrairement à beaucoup d’autres professions, le fait de ne pas avoir de diplôme n’est pas un facteur insurmontable pour réussir en tant que graphiste. Comme dans beaucoup de métiers artistiques, le talent, le travail et l’expérience peuvent compenser. Et de nombreux webdesigners reconnus ont appris le métier sur le tas, guidé par la passion.

Si vous êtes créatif, que vous savez dessiner, que vous maîtrisez les principaux logiciels de DAO (dessin assisté par ordinateur) et de PAO (publication assistée par ordinateur), c’est un bon début.

Mais pour réussir dans le domaine du graphisme freelance, il faut des qualités qui dépassent le seul cadre des compétences artistiques et techniques. Comme la concurrence est très forte, la réactivité est extrêmement importante dans ce milieu. Les entreprises contactent la plupart du temps plusieurs professionnels pour un projet donné, et il est essentiel de répondre au plus vite une fois qu’on a une offre sur la table.

Montrer de la polyvalence est aussi un gros avantage, et c’est indéniablement un atout d’être curieux et touche à tout dans ce type de métier, et de pouvoir afficher des connaissances dans les domaines du maquettage, du développement web, etc.

Quelles missions pour un graphiste freelance ?

Le métier de graphiste indépendant couvre un nombre de missions important et varié, et c’est en partie ce qui fait l’attrait de cette profession.

On pourra par exemple vous demander de réaliser une charte graphique pour une société, un outil qui va servir à définir son identité visuelle, qui doit être facilement reconnaissable par le public. Parmi les principaux éléments qui composent une charte graphique, on distingue le logo, la palette de couleurs, la typographie, les icônes et illustrations, etc.

Vos clients peuvent également vous demander de travailler sur divers supports de communication numérique, comme un site internet, un blog, un réseau social particulier, etc. et vous aurez pour tâche de rendre ces supports attractifs pour générer des clients potentiels. Il est aussi possible, suivant votre expérience et l’éventail de vos compétences, qu’une entreprise vous contacte pour obtenir du conseil en stratégie digitale ou de communication.

Au niveau du print, c’est-à-dire les supports imprimés, les graphistes réalisent les cartes de visite, les brochures, les plaquettes commerciales, les flyers, les affiches, les catalogues, et bien d’autres choses pour les entreprises, sans oublier le packaging.

Quels sont les avantages à exercer en tant que freelance ?

Le statut de freelance offre plusieurs avantages, à condition bien sûr d’être capable de travailler de manière indépendante.

Premièrement, vous pourrez exercer votre métier à partir du lieu de votre choix, chez vous, ou bien dans un autre endroit qui vous convient.

Ensuite, vous aurez le choix concernant vos horaires de travail. Mettez-vous à l’ouvrage très tôt le matin si vous vous levez aux aurores, ou bien travaillez jusque tard dans la nuit si vous êtes plus productif à ce moment-là. Le principal, c’est de respecter les délais qui ont été convenus avec vos clients.

Un autre aspect intéressant qui distingue le profil de freelance, c’est la possibilité de sélectionner le type de missions que vous préférez faire, à condition évidemment d’avoir fait vos preuves et d’avoir un bon carnet d’adresses. Cela pourra être de la réalisation de maquettes de sites Internet, de la création graphique pure, de la conception de supports de communication comme des affiches, flyers, des cartes de visite, des brochures, etc.

Et puis enfin, c’est vous qui fixez les tarifs de vos prestations, qui dépendront bien sûr, de plusieurs facteurs, comme votre niveau de compétence, votre expérience, vos états de services, et des tarifs appliqués par la concurrence. Mais ce qu’il est important de comprendre, c’est que votre salaire variera selon votre niveau de notoriété, les résultats que vos clients ont obtenus grâce à votre travail, et votre talent.

Quel statut juridique choisir ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour travailler comme graphiste indépendant en toute légalité :

–  La microentreprise

C’est un statut qui était connu il y a peu sous le nom d’autoentrepreneur. Son avantage, c’est qu’il nécessite très peu de frais et de formalités et pour se lancer. Au niveau comptable, les exigences sont aussi légères. En tant que graphiste doté du statut d’autoentrepreneur, vous devrez verser des cotisations sociales et serez assujetti à l’impôt sur le revenu, en fonction du chiffre d’affaires que vous dégagez.

– L’entreprise individuelle (EI) :

Vous pouvez créer une entreprise individuelle, qui peut être à responsabilité limitée (EIRL). Cela permet entre autres de séparer le patrimoine personnel du patrimoine professionnel. Avec ce statut, vous bénéficierez d’une couverture sociale moins importante que celle d’un salarié, car vous appartenez à la catégorie des travailleurs indépendants.

–  La société commerciale :

Unipersonnelle (SASU et EURL) ou pluripersonnelle (SAS et SARL), ce type d’entreprise pourra vous donner un statut de travailleur salarié si vous n’en êtes pas le gérant.

–  Le portage salarial

Si vous ne vous sentez pas encore prêt à vous lancer comme designer graphique indépendant, voici une option qui peut s’avérer intéressante. Le portage salarial permet en effet de profiter d’une protection sociale complète tout en étant indépendant. Cela évite d’avoir à effectuer les démarches administratives, financières et fiscales contraignantes. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de plafond maximum pour votre chiffre d’affaires. De plus, ce statut donne droit à une couverture sociale et au chômage.

–  Le statut artiste auteur

Il s’agit du statut privilégié par les graphistes indépendants, car il permet de percevoir des droits d’auteurs en plus des différentes rémunérations que vous toucherez tous les mois. Celles-ci pourront être de 3 types : le fruit de vos créations, de la reproduction de vos œuvres, ou de la cession de vos créations.

Comme le statut d’artiste auteur correspond à un statut de travailleur indépendant, vous devrez effectuer vous-même les démarches fiscales et sociales auprès des organismes compétents.

Il est important de préciser qu’il faut pouvoir justifier d’un revenu annuel supérieur à 8000 et quelques euros afin de bénéficier de ce statut.

Pour finir, voici quelques liens utiles pour trouver des plateformes qui pourront vous proposer des projets et missions de graphisme et surtout vos premiers contrats… : Graphiste.com, Creads, Simpl.be, Graphistesonline.com, CreativLink et DesignCrowd.

Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Laissez vos commentaires

0 commentaire

Découvrir plus d’articles