Rédigé par

Etienne Alcouffe

La Medtech c’est quoi ?

juillet 15, 2019

Comme tous les autres domaines investis par les startups depuis ces dernières années, comme la finance (Fintech) ou l’alimentation (Foodtech), le médical ne fait pas exception. La Medtech qui est la contraction de « medical technology » en anglais est donc l’application des nouvelles technologies du numérique au secteur médical.

 

 

medtech

 

 

La Medtech regroupe une large gamme de produits et de soins de santé qui sont utilisés pour traiter des maladies affectant l’homme. Elle englobe également les sites de prise de rendez-vous ou objets connectés, la Big Data, l’imagerie médicale ou encore la robotique. Ces technologies visent à améliorer la qualité des soins de santé dispensés grâce à un diagnostic plus précoce, à des options de traitement moins invasives et à une réduction du temps d’hospitalisation.

 

La Medtech couvre également toute technologie pouvant être utilisée dans un environnement de soins, englobant les innovations en matière de produits jetables, de biens d’équipement et de procédures chirurgicales. Les progrès récents ont permis d’inclure dans la Medtech les biotechnologies et la technologie de l’information et suivi du patient.

 

Il regroupe également la technologie des implants, les biomatériaux et la santé connectée. La Medtech prend en compte tous les dispositifs avec lesquels un patient peut être diagnostiqué ou traité. Un dispositif médical est généralement utilisé chez le patient, alors que les dispositifs de diagnostic in vitro (IVD) sont utilisés en laboratoire.

 

Le meilleur exemple de la Medtech et qui permet rapidement de comprendre l’étendue du secteur est l’Apple Watch avec son contrôle de santé proactif.

 

 

apple watch

 

 

Cette montre connectée produite par Apple a la capacité de générer un électrocardiogramme (ECG) et de vous donner rapidement un état sur votre santé. Les électrodes intégrées à la montre lisent les signaux électriques de votre cœur et génèrent automatiquement des tracés d’ECG. L’Apple Watch est donc capable d’observer vos battements de cœur et de vous alerter en cas d’irrégularités. Vous pouvez donc agir rapidement et consulter votre médecin en cas de problème.

 

De plus, en cas de chute l’accéléromètre de la montre lance automatiquement un appel d’urgence. L’Apple Watch envoie votre position actuelle et fait apparaître votre fiche médicale à l’écran pour les secours, tout en prévenant vos contacts d’urgence.

 

D’autres sociétés plus spécialisées donnent également un bon exemple de l’étendue du secteur. C’est le cas de MEDTECH, cette société montpelliéraine fondée en 2002 par Bertin Nahum est spécialisée dans la conception, le développement et la commercialisation de dispositifs médicaux robotisés innovants pour le domaine médical. Ces robots d’assistance aux gestes médico-chirurgicaux contribuent à la mise en œuvre de traitements à la fois sûrs et moins invasifs pour les patients.

 

 

medtech

 

 

En 2007, MEDTECH a même développé un robot chirurgical nommé ROSA. Une sorte de GPS de la boîte crânienne qui peut être utilisé pour différents types d’intervention.

 

Ce robot Rosa assiste le chirurgien dans le cadre d’une grande diversité d’interventions chirurgicales, notamment de biopsies, d’implantations d’électrodes pour des procédures fonctionnelles (stimulation du cortex cérébral, stimulation cérébrale profonde) ou de procédures de chirurgie à crâne ouvert faisant appel à un dispositif de navigation. Rosa a également obtenu l’homologation FDA aux états unis.

 

Depuis 2011, la société a élargi son champ d’intervention à la chirurgie de la colonne vertébrale avec la conception de ROSA Spine. Grâce à une dynamique continue d’innovations depuis sa création, MEDTECH se positionne aujourd’hui comme un acteur majeur du marché français de la robotique chirurgicale. MEDTECH a été classé quatrième entrepreneur le plus révolutionnaire au monde en 2012 par le magazine scientifique Discovery Series.

 

Marie-Anne Pechinot, directrice générale de MEDTECH depuis août 2017, explique qu’un investissement conséquent a été consacré au remaniement complet du système qualité de l’entreprise : « Aujourd’hui, nous entrons dans la phase deux, pour donner à Montpellier l’identité d’un centre d’excellence de robotique et chirurgie, avec notamment 50 embauches programmées en 2018 ». Récemment, la société MEDTECH a été rachetée par le groupe américain Zimmer Biomet Robotics.

 

En France, la Medtech, qui est l’association des entreprises du secteur des technologies médicales, représente environ 2,7 milliards d’euros pour plus de 40 000 emplois, selon les derniers chiffres de la Direction Générale des Entreprises. Ses membres sont des entrepreneurs ou startups détenant des activités de production ou de recherche et de développement dans le secteur médical. La Medtech française est ouverte aux entreprises directement impliquées dans la conception, la production ou la délivrance de dispositifs et services liés à ce secteur. Les membres se réunissent plusieurs fois par an à Paris.

 

 

Les 4 objectifs de Medtech en France sont :

 

 


– Assurer la visibilité de l’industrie des technologies médicales en France

 

– Encourager le développement d’entreprises aux solutions thérapeutiques innovantes

 

– Promouvoir l’évolution de la recherche clinique

 

– Mettre en œuvre des actions autour d’enjeux partagés par tous les membres.

 

Au rang européen, la Medtech est l’association professionnelle européenne représentant les industries de la technologie médicale, du diagnostic à la guérison. Elle regroupe les fabricants de produits de diagnostic et de dispositifs médicaux opérant en Europe.

 

La mission de la Medtech Europe est de rendre les technologies médicales innovantes accessibles à davantage de personnes, tout en aidant les systèmes de santé à progresser sur la voie de la durabilité. Medtech Europe encourage les politiques qui aident le secteur des technologies médicales à répondre aux besoins croissants de l’Europe en matière de santé. Elle promeut également la valeur de la technologie médicale pour l’Europe en mettant l’accent sur l’innovation et la recherche.


MedTech Europe a débuté en octobre 2012 sous la forme d’une alliance formée de deux organisations : EDMA représentant le secteur européen du diagnostic in vitro et Eucomed représentant l’industrie européenne des dispositifs médicaux.

 

De plus, chaque année a lieu le forum Medtech qui est la plus grande conférence de l’industrie de la santé et des technologies médicales en Europe. Il s’agit d’un événement clé depuis 2007. En 2019, le forum Medtech a eu lieu à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris où plus de 1000 acteurs du secteur de la santé étaient présents : leaders de l’industrie, innovateurs, investisseurs, experts en technologies médicales et startups. Pour la première fois cette année la Conférence mondiale sur la conformité MedTech (GMTCC) a rejoint le Forum MedTech 2019.

 

La GMTCC rassemble chaque année la communauté internationale pour la conformité aux soins de santé. Le but est de partager des idées et des expériences de manière à inspirer de nouveaux partenariats et des solutions innovantes du secteur des technologies médicales.

 

 

Au niveau français on dénombre pas mal de pépites à succès dont voici quelques exemples :

 

 

➜  Doctolib : la prise de rendez-vous en ligne avec des professionnels de santé

 

 

Doctolib : la prise de rendez-vous en ligne avec des professionnels de santé

 

 

On ne présente plus Doctolib, la célèbre startup de prise de rendez-vous médicale.

 

Fondé en décembre 2013, Doctolib propose un service très simple qui permet en quelques clics de trouver un praticien rapidement et de ne pas perdre de temps lors de la prise de rendez-vous. Pour le médecin, c’est l’assurance de réduire le temps de gestion de secrétariat et de voir le nombre de rendez-vous non honorés diminuer. En effet, un SMS est envoyé au patient afin de lui rappeler le jour, l’heure et l’adresse de sa consultation et qu’il n’oublie pas la date.

 

Le site met en contact les patients avec plus de 80 000 praticiens et 1 700 établissements de santé et accuse 35 millions de visites par mois. En avril 2017, la startup employait plus de 300 salariés. Elle a levé 50 millions d’euros depuis son lancement et vient également de signer un contrat avec l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP).

 

 

➜  Robocath : des robots pour le cœur

 

 

Robocath : des robots pour le cœur

 

 

Pour améliorer les conditions de travail du personnel soignant, Robocath propose un télémanipulateur de cathéter qui éloigne le cardiologue des appareils sources de rayons X.

 

Fondé en 2009 par le docteur Philippe Bencteux, Robocath conçoit, développe et commercialise des solutions robotiques pour le traitement des maladies cardiovasculaires. Acteur actif de l’industrie robotique médicale en pleine évolution, ces solutions innovantes visent à rendre les procédures médicales plus sûres, grâce à des technologies qui complètent les interventions manuelles.

 

R-One par exemple est la première solution développée par Robocath. Ce système utilise une technologie qui optimise la sécurité des opérations assistées par robot pour créer de meilleures conditions d’intervention. Grâce à son architecture ouverte, R-One est compatible avec les appareils et laboratoires de cathétérisme du marché.

 

Robocath a pour objectif de devenir le leader mondial de la robotique vasculaire et de développer le traitement à distance des urgences vasculaires. La startup vient de boucler sa troisième levée de fonds, après avoir déjà recueilli 900 k€ en 2015 et 600 k€ en 2013.

 

 

➜  HAPPYneuron : stimuler les capacités cognitives

 

 

HAPPYneuron : stimuler les capacités cognitives

 

 

HAPPYneuron est le pionnier de l’entraînement cérébral conçu scientifiquement pour stimuler vos fonctions cognitives. Le but de ces activités est de vous aider à mieux utiliser votre mémoire, réagir plus vite et se concentrer plus longtemps.

 

Le système est simple, HAPPYneuron est une méthode complète d’entraînement cérébral destinée à stimuler les cinq fonctions cognitives principales chez l’être humain à savoir : la mémoire, l’attention, le langage, les fonctions exécutives (raisonnement, logique) et les compétences visuelles et spatiales.

 

Fondée il y a plus de dix ans, la startup a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 12 millions d’euros en 2017. Au service de millions d’utilisateurs et disponible en onze langues, HAPPYneuron propose une solution basé sur les dernières avancées de la science cognitive pour la rééducation et la réhabilitation des pathologies liées aux troubles cognitifs, aux troubles du langage, ainsi que de la vision et de l’audition.

 

 

➜  Ouihelp : aider les personnes âgées

 

 

Ouihelp : aider les personnes âgées

 

 

Cette startup française fondée en 2016 facilite la prise en charge des personnes âgées à leur domicile grâce à la technologie. Ouihelp se veut une alternative aux solutions d’aide classiques.

 

En France, plus de 2 millions de personnes sont en perte d’autonomie, la startup propose donc un accompagnement complet pour rompre l’isolement des personnes âgées et soulager leurs proches.

 

Dans un premier temps, Ouihelp se déplace chez la personne âgée pour connaître ses besoins et ceux de ses proches. Ensuite, un algorithme de matching identifie l’auxiliaire de vie qui correspond le mieux aux attentes de la personne âgée. Ouihelp dispose d’un vivier d’environ 250 auxiliaires de vie qu’elle a au préalable sélectionné. En effet, un diplôme du secteur de l’aide à domicile et 3 ans d’expérience minimum auprès des seniors sont exigés.

 

Quelques mois après sa création en janvier 2016, cette startup a obtenu la Bourse Charles Foix, une référence de la Silver Economy remise par la secrétaire d’État aux personnes âgées. Plus récemment, elle a réussi à lever 3 millions d’euros, après un premier tour de table de 300 k€.

 

Parmi ses actionnaires, on peut citer les fonds d’investissement Xange (Chauffeur Privé), Kerala Ventures (Doctolib) mais aussi Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister) ou encore Grégoire Briens, l’ancien directeur général d’Elsan, le leader de l’hospitalisation privée en France.

 

Ouihelp, qui a déjà assuré plus de 150 000 heures de prestation à Paris, Lyon ou Lille chez des personnes âgées dépendantes, prévoit de recruter 90 collaborateurs d’ici à la fin de l’année.

 

 

➜  Carmat : le cœur artificiel

 

 

Carmat : le cœur artificiel

 

 

Composé à partir du nom du cardiologue Alain Carpentier et de l’entreprise Matra, Carmat a pour objectif de fournir une solution à long terme pour traiter l’insuffisance cardiaque. Cette maladie affecte plus de 20 millions de personnes en Europe et aux États-Unis. Fondée en 2008, l’entreprise a implanté le premier cœur artificiel en 2013.

 

L’insuffisance cardiaque est un enjeu majeur de santé publique et la première cause de décès dans le monde. Carmat propose donc une solution à long terme pour traiter l’insuffisance cardiaque terminale, une maladie pour laquelle il existe actuellement très peu d’options de traitement efficace et dont la plupart reposent sur une greffe du cœur.

 

Carmat a suspendu les essais après le décès de deux patients greffé en 2016. En mai 2017, l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments (ANSM) a autorisé l’entreprise à reprendre ses essais qui permettraient à des personnes condamnées de bénéficier d’un cœur artificiel. Au 31 décembre 2016, 56 personnes étaient employées par Carmat.

 

 

➜  Santech : Solution digitale pour la prévention

 

 

Santech : Solution digitale pour la prévention

 

 

Fondée en 2012 par Christophe Lorieux, Santech a pour but d’améliorer la vie de l’utilisateur et de son entourage grâce aux technologies orientées autour de la santé. Cette startup est donc spécialisée dans l’édition de logiciels de e-Santé au service des patients, de leur famille, des acteurs de l’assurance, ou des industriels.

 


En tant qu’éditeur de logiciels, Santech propose des applications qui répondent aux problématiques de santé, telles que le vieillissement ou les maladies chroniques. Conçues autour de l’humain, les applications permettent par exemple de bénéficier d’un assistant numérique qui prend soin de la santé du patient et prévient proches ou médecins en cas de problème.

 

Localisée à Paris, l’entreprise compte plus de 15 salariés pour un chiffre d’affaires d’un million d’euros réalisé en 2017.

 

 

➜  UmanLife : carnet de santé connecté

 

UmanLife : carnet de santé connecté

 

La startup se présente comme un coach digital santé et bien-être relié aux objets connectés. La solution Umanlife est un carnet de santé entièrement digitalisé associé à un agenda médical. Il se conçoit donc comme le tableau de bord santé et bien-être de toute la famille.

 

Les comptes rendus que Umanlife est susceptible de proposer à ses clients B2B se font dans le respect strict et absolu de la réglementation, et en toute transparence avec l’utilisateur. Toutes les données personnelles des utilisateurs sont sécurisées chez un hébergeur agréé de données de santé (HADS) afin de respecter les règles de la RGPD. Les comptes rendus santé sur les données ne permettent donc pas de remonter à l’individu.

 

Comme l’Apple Watch, UmanLife propose aux utilisateurs de prendre leur santé en main avec l’aide de ce coach numérique. Fondée en 2011 par Alexandre Plé, cette startup française souhaite se lancer aux USA ainsi que dans les pays émergents.