Rédigé par

Etienne Alcouffe

Qu’est-ce qu’un Incubateur + Les Top Incubateurs Français

mai 13, 2019

Le processus de création d’entreprise n’est pas chose facile, il est nécessaire de parcourir un certain nombre d’étapes comme l’étude de marché, la budgétisation ou encore les premiers choix stratégiques de l’entreprise.

 

Nombreux sont les porteurs de projet qui ont fini par renoncer faute d’un bon guide, de connaissances, et d’expérience.

 

C’est entre autres pour cette raison que l’incubateur a été créé.

 

 

Incubateur : définition

 

 

L’incubateur d’entreprises ou encore l’accélérateur de startup désigne une structure créée spécialement pour accompagner les porteurs de projet dans le cadre d’une création d’entreprise.

 

Cette structure peut apporter son aide notamment au niveau de la domiciliation ou encore dans la recherche de financement.

 

L’incubateur est aussi un endroit ou les entrepreneurs peuvent recevoir des conseils bien ciblés ainsi qu’un espace de coworking. Les startups se tournent souvent vers ce type d’environnement pour franchir avec succès les premières étapes de leur vie.

 

 

incubateur

 

 

L’incubateur regroupe une multitude d’experts et des professionnels qui accompagnent les futurs entrepreneurs leurs son processus de création d’entreprise.

 

On parle aussi de « couveuse » où les porteurs de projet peuvent convertir une idée innovante en une entreprise performante.

 

Étant donné que les entreprises n’ont pas le même rythme de développement, un programme d’incubateur peut durer quelques mois ou s’étaler sur des années.

 

Dans tous les cas, le programme a pour objectif de permettre aux entreprises en démarrage de gagner une autonomie vitale avec des outils et avec l’accès aux connaissances dont elles ont besoin.

 

Il ne faut pas confondre l’incubateur d’entreprise avec la pépinière d’entreprises ou encore à l’hôtel d’entreprise. Cette structure d’accompagnement est réservée aux très jeunes sociétés et à celles qui sont encore en phase de création.

 

Pour ce faire, elle leur propose plusieurs services qui sont susceptibles de les aider à atteindre les objectifs qu’ils se fixent.

 

Tous les incubateurs ne fonctionnent pas de la même manière, certains proposent des services à titre gratuit tandis que d’autres offrent des capitaux de démarrage ainsi qu’un accompagnement personnalisé en contrepartie d’actions dans les entreprises qui bénéficient de leur aide.

 

De même, les incubateurs ne ciblent pas forcément les mêmes types de projets de création d’entreprise.

 

Certains incubateurs jouent également le rôle d’accélérateurs avec des participations concrètes au cœur des entreprises.

 

Il faut bien faire la différence entre les deux structures :

 

Les incubateurs visent le meilleur développement pour chaque startup qu’ils appuient. Ainsi, ses programmes s’étalent dans le temps et constituent un accompagnement personnalisé.

 

En revanche, les accélérateurs boostent le projet des entreprises en leur donnant des formations permettant entre autres de convaincre les investisseurs, d’apprendre à pitcher ou encore un accompagnement pour une leve de fonds. Les programmes de formation durent environ trois mois au maximum.

 

 

Quels sont les différents types d’incubateurs ?

 

 

Pour mieux identifier les différents types d’incubateurs, il faut commencer par identifier la structure qui héberge. Notez que les incubateurs peuvent être hébergés par :

 

 

Des écoles de commerce ou d’ingénierie de renom :

 

 

Parmi les écoles hébergeant des incubateurs figurent HEC, Polytechnique et Centrale.

 

Pour intégrer ces structures et profiter de leurs services d’incubation, il n’y a pratiquement pas de règles à respecter. Tous les porteurs de projets peuvent s’adresser aux incubateurs qui y sont rattachés.

 

 

incubateur station F

 

 

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche :

 

 

Notez que 28 incubateurs rattachés à ce ministère sont nés suite à la publication de la loi allègre en 1999.

 

Pour profiter des services des incubateurs de ce ministère, il est impératif de présenter un projet issu d’une collaboration avec un laboratoire de recherche public.

 

Un projet reçu au concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes peut également bénéficier de l’appui d’un incubateur du ministère.

 

Ledit concours est organisé par le ministère sous la tutelle du ministre de l’Enseignement supérieur.

 

 

L’Union européenne

 

 

Le Centre européen d’entreprises et d’innovation regroupe des incubateurs qui privilégient les projets innovants.

 

 

Les collectivités locales

 

 

Les régions, les métropoles ou encore les départements disposent également d’incubateurs pouvant accompagner les entreprises en démarrage afin qu’elles franchissent les premières étapes de leur vie dans les meilleures des conditions.

 

 

Les entreprises

 

 

Certains groupes industriels de renom comme Total proposent des incubations maison afin d’offrir de la diversification aux entreprises en phase démarrage.

 

TOTAL Soutient par exemple, le déploiement des technologies numériques dans les activités industrielles ;

 

En fonction du type de structure qui les héberge, on peut répartir les incubateurs en deux catégories bien précises à savoir les incubateurs à but non lucratif et les incubateurs privés.

 

 

Les incubateurs à but non lucratif :

 

 

Ce sont les incubateurs publics, de collectivités locales, liés aux grandes écoles ou rattachés à des grandes entreprises.

 

Ces incubateurs sont motivés par une volonté d’aider les entreprises jeunes et en phase création à passer le cap du démarrage dans les meilleures des conditions.

 

Ainsi, ils offrent leurs services à titre gratuit, mais en général, ils ciblent des secteurs bien définis.

 

 

Des écoles de commerce ou d’ingénierie de renom :

 

 

Agoranov un incubateur public

 

 

Les incubateurs privés

 

 

Les incubateurs privés pensent rentabilité et prennent en général un pourcentage sur le capital des sociétés qu’ils accompagnent. En procédant ainsi, ils pourront réaliser une plus-value au cas où la société est cédée à un acquéreur ou si elle est introduite en bourse.

 

À noter que les incubateurs qui prennent part au capital du strartup sont aussi des accélérateurs à la création d’entreprise.

 

 

the family

 

 

The Family un incubateur privé très actif

 

 

Quels sont les rôles d’un incubateur ?

 

 

Les porteurs de projet n’ont qu’un objectif en tête : matérialiser leurs idées pour donner naissance à une entreprise innovante et performante.

 

L’incubateur peut les aider afin d’optimiser leur chance d’atteindre cet objectif entrepreneurial.

 

L’accompagnement se fait de A à Z, car le porteur de projet est accompagné dès la rédaction de leur business model et de leur business plan.

 

L’incubateur les aide également à gérer tous les aspects juridiques et tout ce qui se rapporte à la propriété intellectuelle et à la levée de fonds.

 

Par ailleurs, l’incubateur aide également les entrepreneurs à mieux comprendre le marché dans lequel ils évoluent et à exploiter les opportunités qui s’y trouvent.

 

Il fournit les locaux, les technologies ou encore les matériels indispensables au démarrage de l’activité.

 

 

Quels avantages à passer par un incubateur ?

 

 

De plus en plus de porteurs de projet se demandent s’ils doivent faire appel à incubateur pour créer et booster leur entreprise ou s’ils peuvent y arriver par leurs propres moyens.

 

La réponse est « oui » est « non ».

 

Il faut savoir que l’accès au monde de l’entrepreneuriat n’est pas à prendre à la légère, car c’est un réel défi et nombreux sont ceux qui ont renoncé faute de détermination et d’une bonne préparation.

 

Tout le monde ne naît pas entrepreneur et nombreux sont ceux qui ont besoin d’accompagnement personnalisé pour réussir à créer leur entreprise et pour permettre à cette dernière de prendre l’élan nécessaire avant de gagner en autonomie.

 

Pour toutes ces raisons, ils ont besoin de l’intervention d’un incubateur pour créer leur entreprise ou encore pour donner un coup de pouce à leur startup en phase de démarrage.

 

Il ne faut pas nier le fait que le recours aux services d’accompagnement dans un incubateur permet de profiter d’un certain nombre d’avantages, mais il reste totalement facultatif.

 

Les porteurs de projet qui ont confiance en leurs compétences peuvent s’affranchir de l’intervention de cette structure.

 

Pour ceux qui choisissent de faire appel à un incubateur, ils peuvent profiter de l’accompagnement d’un partenaire à 360 °.

 

En effet, ce dernier peut intervenir à toutes les phases de la création d’une entreprise ou du lancement d’une entreprise en démarrage.

 

En fonction du secteur d’activité choisi par les entrepreneurs, ils peuvent trouver un incubateur spécialisé dans le domaine.

 

Si par exemple votre startup évolue dans le domaine du High Tech, l’incubateur Station F à paris pourrait être intéressant.

 

La sélection de l’incubateur est donc une étape importante, bien que cela soit dans les faits plutôt l’incubateur qui choisit et sélectionne les dossiers.

 

Profiter d’un incubateur est donc une vraie chance pour les jeunes pousse cherchant à se développer rapidement.

 

Ceux qui choisissent de se faire accompagner par un incubateur profiteront de l’expertise de professionnels qualifiés dans le secteur d’activités de leur choix.

 

Cette structure rassemble en un seul endroit tous les dispositifs d’aide à la création d’entreprise.

 

Elle met à la disposition des porteurs de projet les moyens techniques et matériels nécessaires à l’aboutissement de leur projet.

 

L’incubateur peut également leur organiser une rencontre avec les apporteurs de fonds ou mieux encore, assurer toute la partie financement du projet.

 

C’est une véritable solution clé en main qui s’offre aux créateurs d’entreprise désireux de réussir leur projet d’entrepreneuriat.

 

 

Choisir son incubateur : les bons critères à savoir

 

 

Si vous voulez trouver un incubateur susceptible de vous apporter toutes les solutions dont vous avez besoin pour créer votre entreprise ou pour l’aider à franchir l’étape de démarrage dans les meilleures des conditions, basez-vous sur un certain nombre de critères.

 

En voici quelques-uns :

 

Son type de projet

 

Avant de faire le choix d’un incubateur, identifier la nature de votre projet.

 

Certes, tous les incubateurs offrent un service d’accompagnement et de conseils, mais si certains accueillent tout type de projet, d’autres se spécialisent dans des secteurs spécifiques comme la biologie, la technologie, les nouvelles technologies ou encore l’économie.

 

Afin d’obtenir le meilleur accompagnement dans le cadre de la réalisation de son projet, il est préférable de se renseigner sur le type d’accompagnement proposé par l’incubateur.

 

De plus, les moyens financiers, matériels et humains diffèrent d’un incubateur à un autre.

 

Regardez si l’incubateur soutient par exemple déjà des projets similaires au vôtre.

 

 

Les critères d’admission

 

 

Ne vous précipitez pas à déposer votre candidature d’admission à un incubateur.

 

Vérifiez bien que votre projet respecte les critères d’admission.

 

Ainsi, vous ne courrez pas le risque de vous faire recaler par le comité qui se compose majoritairement de banquiers, d’entrepreneurs ou encore de business angels.

 

Les critères d’admission se rapportent généralement à :

 

 Votre parcours en tant que porteur de projet

 Votre secteur d’activité

 L’avancée de votre projet

 Au soutien d’autres structures comme des banques ou des subventions publiques


Si vous êtes une femme qui souhaite intégrer l’univers des entrepreneurs, sachez qu’il existe des incubateurs dédiés aux porteurs de projet issus de la gent féminine.

 

 

La solution d’accompagnement souhaitée

 

 

Les solutions d’accompagnements proposées par les incubateurs ne sont pas les mêmes.

 

Si vous voulez trouver la structure en mesure de vous fournir un accompagnement correspondant à vos attentes, n’hésitez pas à vous renseigner sur quelques incubateurs que vous jugez fiables.

 

Lors de cette étape, informez-vous notamment sur :

 

 L’étendue de l’investissement : total ou partiel

 La durée de l’accompagnement (définie au préalable par l’incubateur)

 La qualité des formations et des conseils donnés

 La logistique : les types de matériels, fournitures, espace de travail partagé ou privé mis à votre disposition par l’incubateur

 

 

L’ambiance de travail

 

 

Vous devez vous sentir comme chez vous dans l’espace mis à disposition par l’incubateur de votre choix.

 

Pour ce faire, lisez les rapports fournis par d’autres porteurs de projet quant à la qualité de la relation qu’ils ont eue avec l’incubateur en question.

 

Informez-vous auprès de quelques incubateurs et analysez bien l’offre proposée par chaque structure,

 

enfin privilégiez l’échange afin d’avoir une idée plus précise des qualités de l’incubateur.

 

 

L’ambiance de travail

 

 

Comment optimiser ses chances de se faire accepter par un incubateur ?

 

 

Certes, vous vous basez sur un certain nombre de critères pour choisir l’incubateur qui va vous accompagner vers le succès, mais sachez que l’incubateur n’accepte pas non plus les entreprises qui ne respectent pas ses propres critères.

 

Si vous voulez vous faire accepter par l’incubateur de votre choix, déterminez bien la nature de votre projet et faites votre choix en fonction.

 

Assurez-vous également que l’entreprise que vous êtes sur le point de créer a un bon potentiel de développement.

 

Outre ces deux critères fondamentaux, réalisez un pitch et une présentation de grande qualité pour intéresser les décideurs de votre futur incubateur.

 

Faites en sorte que l’on comprenne clairement et simplement en quoi consiste votre projet et quel type d’accompagnement vous souhaitez.

 

Si vous avez déjà constitué un réseau de contacts et de prospects, présentez-les à l’incubateur pour qu’il sache à quel point vous êtes déterminé.

 

 

Comment optimiser ses chances de se faire accepter par un incubateur ?

 

 

Combien coûte un incubateur ?

 

 

On entend souvent parler d’incubateurs à but non lucratif, mais gardez toujours en tête, que des services de qualité ne sont jamais 100 % gratuit.

 

Certaines structures attirent la clientèle en proposant la gratuité, mais réclament en retour un pourcentage ou un partenariat.

 

Quant aux incubateurs privés qui offrent, des services payants affichent des tarifs relativement abordables et varient entre 150 et 500 € par mois.

 

Tout dépend des prestations offertes et de la qualité de l’accompagnement.

 

La localisation de l’incubateur influe également sur les tarifs. À noter qu’en France, c’est dans des villes comme Paris, Grenoble, Toulouse, Montpellier et Lyon qu’on rencontre le plus grand nombre d’incubateurs.

 

C’est entre autres dû au fait que Paris est sur le point de devancer Londres pour devenir la capitale européenne de l’entrepreneuriat.

 

De plus, les incubateurs français proposent des services d’accompagnement sur-mesure et même de préincubation, si vous êtes par intéressés des incubateurs comme Station F, TheFamily, Numa, travaillez bien votre dossier en amont afin d’obtenir de meilleures chances de succès.