Rédigé par

Etienne Alcouffe

Top VC (Venture capital) français

mai 13, 2019

Depuis quelques années, les fonds français de capital-risque (ou VC) ont le vent en poupe. Parmi les plus connus se retrouve Kima Venture, le fonds de Xavier Niel, XAnge, Isai ou encore Partech.

 

Le Venture Capital désigne les fonds qui investissent dans les startups à fort potentiel de croissance. L’équipe d’investissement d’un fonds de Venture Capital a pour mission d’identifier les startups les plus prometteuses et d’investir au capital dans le but de générer un retour sur investissement important.

 

Ces fonds d’investissement disposent de plusieurs dizaines d’entreprises dans leur portefeuille, réparties dans plusieurs pays notamment en Allemagne, en France et aux États-Unis.

 

Dans les lignes qui vont suivre, découvrez entre autres les fonds de VC français les plus actifs aussi bien en France qu’à l’international.

 

 

L’investissement dans le capital risque s’est développé fortement depuis pas mal d’années en France.

 

 

En 2015, La France a été classée 3e pays le plus actif en capital-risque par le cabinet Ernst and Young après l’Allemagne et le Royaume-Uni. En 2017, les sociétés françaises de venture capital ont même dépassé leurs homologues britanniques.

 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les VC français ont investi 2,7 milliards d’euros début 2017, contre 2,3 milliards pour la Grande-Bretagne et 1,1 milliard d’euros pour l’Allemagne.

 

 

Alven Capital et Partech : les levées de fonds les plus importantes enregistrées

 

 

Cette envolée de la France dans le capital risque sous-entend une montée en puissance de beaucoup d’acteurs de l’investissement comme Partech Ventures.

 

Cette société de capital-risque vient de tripler ses capacités d’investissement en bouclant une nouvelle levée de fonds de 400 millions d’euros auprès de Nokia, L’Oréal, Cisco, Accenture, Intuit, Renault ou encore Adecco. Au total, Partech Ventures aura réussi à lever près d’un milliard d’euros en l’espace de 18 mois.

 

D’autres levées de fonds de recapitalisation importantes ont également été enregistrées chez les VC en France courant 2017.

 

Comme celle de Cathay Innovation de 287 millions d’euros, impliquant essentiellement le fonds franco-chinois Cathay Capital mais également de grandes firmes comme Michelin, Total, Valeo et Seb ainsi que des institutions comme la Banque de développement de Chine et Bpifrance.

 

Les levées de fonds importantes réalisées par certains VC français ne s’arrêtent pas là. Alven Capital a également bouclé la même année sa cinquième levée de 250 millions d’euros. Cette société française de capital-risque existe depuis 19 ans et durant cette période, elle a investi dans plus de 100 entreprises notamment Lengow, Qonto, Dataiku, Drivy et Frichti. Ainsi, elle a été reconnue comme étant la société de capital-risque la plus active en France entre 2012 et 2017.

 

 

Des besoins comblés pour l’écosystème de VC français

 

 

Entre 2015 et 2017, les acteurs français du capital-risque ont réussi à accumuler 5,4 milliards d’euros, soit un montant sensiblement égal aux sommes investies dans les startups français (6 milliards d’euros). À ce rythme, les startups françaises de la FinTech n’auront plus besoin de faire des demandes de financement auprès de VC britanniques, Américains ou autres pour pouvoir boucler leur tour de table.

 

À l’échelle européenne, les levées de fonds au sein des VC ont également connu une augmentation remarquable. Rien que pour l’année 2017, environ 12 milliards d’euros ont été récoltés soit le triple de que ce les VC européens ont réussi à lever en 2014. Cette somme se rapproche également du montant investi en Europe par les venture capital européens dans les startups que ce soit en series A ou series B.

 

Ces chiffres démontrent la forte croissance de l’investissement en capital risque dans les startups européennes.

 

Ce qui explique aussi pourquoi l’écosystème des startups du vieux continent connaît un développement en flèche.

 

 

La France maintient la troisième place dans le top 3 européen du financement en capital-risque

 

 

Le réseau international de cabinets d’audit et de conseils, KPMG, s’est récemment prononcé quant au financement en capital-risque des startups et a déduit que l’écosystème de startup est arrivé à maturité. Les constats réalisés en disent long sur la baisse du nombre de levées de fonds enregistrées sur l’année 2017.

 

Entre la période de 2016 et 2017, les startups françaises ont connu un recul d’environ 37 %. Toutefois, le montant médian des tickets a doublé pour arriver à 2,2 millions d’euros. Qui plus est, les levées de fonds réalisées par les startups ont connu une augmentation de l’ordre de 58 % en 2017 par rapport à 2016.

 

Après analyse des données reçues, il a été confirmé que la France se trouve à la troisième place au classement du financement en capital-risque des startups juste après l’Allemagne et le Royaume-Uni. Ce sont ces trois pays qui enregistrent la plus forte concentration du financement en capital-risque dans toute l’Europe. 62 % de ce type de financement se concentrent dans ces pays (9 % pour la France, 14 % pour l’Allemagne et 39 % pour le Royaume-Uni).

 

Pour le cas de la France, c’est Paris qui enregistre 80 % des investissements avec environ 1,4 milliard d’euros pour 35 deals signés. La capitale française arrive juste derrière Berlin avec 1,5 milliard d’euros, Londres étant en tête avec 5,7 milliards d’euros.

 

 

Quels sont les fonds de VC les plus actifs en France ?

 

 

La plupart des entreprises françaises de capital-risque sont actives, mais certaines font mieux que d’autres.

 

 

Kima Venture

 

 

Kima Venture

 

 

Ce fonds d’investissement français spécialisé dans les startups et le capital d’amorçage (ou early stage), a été lancé par Xavier Niel et Jérémie Berrebi en 2010 (ce dernier a été remplacé par Jean de La Rochebrochard en 2015). Ce fonds de capital-risque investit annuellement 50 à 100 startups.

 

On compte a son actif : papernest, Doctrine, Lalilo, Captain Train ou encore Agricool. Rien qu’en 2010, Kima Ventures a investi dans 60 entreprises.

 

À la fin de la même année, elle a été citée comme étant le fonds de business angels le plus actif au monde en nombre de participations par le média américain Business Insider.

 

 

XAnge Private Equity

 

 

XAnge Private Equity

 

 

XAnge Private Equity est une filiale de la banque postale. Il s’agit d’une société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF dans le cadre du capital investissement. Elle est implantée aussi bien en France qu’en Allemagne et se spécialise dans l’investissement dans les startups innovantes et dans les PME de tous secteurs qui sont en phase de croissance ou de transition.

 

Cette entreprise de capital-risque gère 360 millions d’euros et propose un ticket moyen d’investissement entre 500 K à 5 millions d’euros. Il cible plusieurs secteurs d’investissement notamment les services financiers, les cleantec, le digital, le web, la tech ou encore les logiciels. Son portefeuille est déjà bien rempli et parmi les startups qui en font partie se retrouve Alittlemarket, Tag Commander et Noléane.

 

 

Seventure Parteners

 

 

Seventure Parteners

 

 

Cette société de gestion est une filiale de Natixis. Elle se spécialise dans le financement de l’innovation. Seventure Parteners a déjà réalisé plus de 50 sorties et environ 15 introductions en bourse en seulement quelques années. Son siège se trouve à Paris, mais elle dispose d’antennes à Londres, à Munich, à Bâle et à Genève.

 

Seventure Parteners gère 500 millions d’euros et propose un ticket moyen de 500 K à 5 millions d’euros. Ses secteurs d’investissement sont multiples pour ne citer que l’électronique, le digital, les sciences de la vie ou encore les logiciels. Dans son portefeuille de startups figurent entre autres Easyvoyages, Metabolic Explorer, Parrot et Vista Print.

 

 

Aster Capital Partners

 

 

Aster Capital Partners

 

 

Cette société de capital-risque est spécialisée dans l’early stage. Elle cible surtout les startups qui sont impliquées dans la résolution de problèmes mondiaux liés entre autres au transport, à la consommation d’énergie ou encore à l’environnement. Aster a déjà financé des firmes comme Connect Digital Lumens, Open Wide, Micro Bridge, OpenDataSoft, Blue…

 

 

Le Groupe Carlyle

 

 

Le Groupe Carlyle

 

 

Cette entreprise basée à Paris a été fondée en 1987. Elle accorde des financements dans différents domaines notamment les médias, la santé, la télécommunication, le divertissement ou encore la technologie. Il s’agit de l’une des plus grandes sociétés de capital investissement au monde et elle propose surtout des financements en phase de démarrage et d’expansion.

 

Ce fonds d’investissement gère plus de 80 milliards d’euros et parmi les entreprises présentes dans son portefeuille se retrouvent Saverglass, Le Figaro, B & B Hôtels, Otor et Sermata.

 

 

Sofinnova Partners

 

 

Sofinnova Partners

 

 

Ce fonds de capital-risque a déjà financé plus de 500 entreprises au cours des 40 dernières années. C’est un fonds qui s’adresse surtout aux entreprises œuvrant dans le secteur des sciences de la vie. Ce fonds joue un rôle prépondérant quant au développement des entreprises qui bénéficient du financement. Son portefeuille de placement referme un certain nombre de sociétés pour ne citer que Innocoll, Histogenics, ZS Pharma, Prothena et Ocera.

 

 

HIG Capital Ventures LLC

 

 

Ce fonds de capital-risque vise la création d’entreprise à grande échelle et investit dans des secteurs comme le bâtiment, la médecine, la technologie et l’informatique. Depuis que ce fonds existe, il a prêté main-forte à plus de 200 entreprises. Il a une capacité d’investissement comprise entre 15 et 100 millions d’euros. Son portefeuille regroupe plusieurs entreprises telles que AIRCOM, Cpower, Oasis, Pot-pourri, Pro-Pet, TLC Vision.

 

 

Innovacom

 

 

Innovacom

 

 

Cette entreprise française de capital-risque cible des entreprises spécialisées dans le domaine des logiciels, de l’informatique, des télécommunications ou encore d’internet et leur offre des fonds de démarrage. Pour cela, elle fixe une marge d’investissement maximal de 13 millions de dollars.

 

Ce fonds de capital-risque a également permis à des startups spécialisées dans le domaine de la télécommunication et des technologies de l’information de se développer rapidement. Il regroupe plusieurs firmes dans son portefeuille pour ne citer que Microej, Robart, 21Net, Air-Lynx et Cosy Cloud.

 

 

IDInvest Partners

 

 

IDInvest Partners est une société française de capital-risque, mais c’est également un leader du capital investissement en Europe. Ce fonds est réservé aux segments de marché bas et moyen.

 

Depuis 1997, IDInvest Partners gère plus de 7 milliards d’euros et a financé quelque 3 500 entreprises européennes. Elle envisage d’investir dans des entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies de l’information. Son portefeuille rassemble quelques startups pour ne citer que Withings, Peakon, Dynacure, Happen et Deezer.

 

 

Elaia Partners

 

 

Cette entreprise de capital-risque se focalise surtout sur l’économie numérique et gère plus de 135 millions d’euros à travers Elaia Ventures. Il faut noter qu’Elaia Partners a cofondé France Digitale, une association indépendante de capital-risque dont les membres sont constitués de startups évoluant dans le domaine de l’économie numérique.

 

De nombreuses entreprises sont incluses dans leur portefeuille pour ne citer que Pandacraft, Shift Technology, Cryptosense, ePawn et Opentrust.

 

 

Partech Ventures

 

 

Ce fonds de VC french a été créé en 1982. Au fil des années, l’entreprise a investi dans des sociétés spécialisées dans le domaine des technologies d’information ou encore de l’internet. Elle a une capacité d’investissement comprise entre 200 K à 40 M€ et finance surtout les entreprises en pleine croissance.

 

Elle gère actuellement plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires cumulés dans 15 pays. Son portefeuille rassemble quelques sociétés, dont Dayuse.com, Free dompop, Brandwatch et Bugcrowd.

 

 

ISAI

 

 

Ce fonds de VC a été créé en France en 2008 et s’adresse aux startups en phase de démarrage et spécialisées dans le domaine de l’internet. Il finance environ 130 entrepreneurs et aide surtout les entreprises numériques ayant un fort potentiel de croissance.

 

L’entreprise gère plus de 160 millions d’euros et dans son portefeuille, on compte de nombreuses sociétés comme Storetail, HopWork, TripNDrive et BlaBlaCar.

 

 

New Fund

 

 

Ce fonds de capital-risque français se spécialise dans le financement de startup en phase de démarrage et ouvrant dans le domaine de la technologie médicale. Depuis sa création en 2008, la société gère actuellement plus de 200 millions de dollars. Elle se met en position de partenaires actifs auprès des entreprises qu’elle finance et les aide à s’en sortir durant leur cycle de croissance. Dans son portefeuille se retrouvent de sociétés comme Nanolike, Invoxia, Aircall, Tradeit et Tageos.

 

 

Alven Capital

 

 

Ce fonds de capital-risque français a investi dans plus de 100 startups durant les 17 dernières années. L’entreprise a également participé à quatre séries de financement successif en tant que société indépendante d’investissement en capital-risque.

 

Elle apporte son aide surtout aux startups françaises qui œuvrent dans le domaine numérique et technologique. Dans son portefeuille se retrouvent des sociétés comme Wynd, Stripe, Jobintree ou encore Happn.