Startup

Xavier Niel, une réussite insolente

Xavier Niel a parcouru un sacré bout de chemin entre ce jour de Noël 1982 où il reçoit comme cadeau son premier ordinateur, un Sinclair, et plus récemment, en 2015, lorsque le magazine américain Wired le désigne comme la 7ème personnalité la plus influente du monde dans le domaine du numérique. Le grand public français a également appris à découvrir et à connaître Xavier Niel il y a quelques années lorsque celui-ci a affiché son soutien au nouveau mouvement politique En Marche créé par Emmanuel Macron, qui allait devenir Président de la République.

Né en 1967 à Maisons-Alfort, le jeune Xavier a grandi au sein d’un foyer plutôt aisé, son père étant juriste et sa mère comptable. Il poursuit ses études secondaires dans des établissements privés et rejoint finalement une classe préparatoire scientifique après avoir obtenu son bac. Mais Xavier Niel, entrepreneur précoce, avait commencé à explorer le potentiel du Minitel dès ses années de lycée et à l’âge  de 17 ans, le natif du Val-de-Marne avait créé son premier service de minitel rose !

Du minitel rose aux hautes sphères du numérique

Ce qu’on appelle le « minitel rose » au début des années 1980, c’est l’utilisation du minitel –cet ancêtre français d’internet- comme un outil de messagerie et de petites annonces coquines. Ces services discrets et facturés à la minute ont permis à quelques entrepreneur n’ayant pas froid aux yeux de faire fortune. Xavier Niel va profiter des juteux profits engendrés par les 3615 Ulla et autres pour acquérir en 1990 Fermic Multimedia, un éditeur de services minitel qui sera rebaptisé « Iliad ». C’est à cette époque que Niel lance le fameux annuaire inversé, le « 3617 annu ». 

Mais c’est l’année 1995 qui voit le début d’une nouvelle ère pour Niel et son groupe Iliad, avec un investissement dans Worldnet, le premier fournisseur d’accès grand public de l’hexagone. Seulement 4 années plus tard, en 1999, Xavier Niel lance l’entreprise qui va le rendre célèbre et très riche : Free. Cette filiale du groupe Iliad va révolutionner le marché de l’internet avec des prix cassés par rapport aux concurrents que sont c, Bouygues Telecom, et SFR. Cette stratégie de « low cost » va porter ses fruits puisque Free va progressivement grignoter des parts de marché en France au point de devenir le deuxième fournisseur d’accès en nombre d’abonnés. Mais la filiale d’Iliad va également se développer à l’international : le réseau de Free traverse l’Atlantique et rejoint New York, Washington, Miami. Le fournisseur d’internet s’étend aussi en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, et depuis 2019 la société française est désormais présente en Afrique, avec « Free Sénégal ». 

Des démêlés avec la justice

Dans les années 90, Xavier Niel a eu la mauvaise idée de prendre des participations dans des sex-shops parisiens, et également dans un établissement du même type dans la ville de Strasbourg. Certains proches avancent l’idée d’une prise de risque comme pourvoyeur d’adrénaline, d’un acte de transgression aussi. Ou bien est-ce la réussite fulgurante et insolente de Free qui lui a tourné la tête ? Malgré la revente de tous ces actifs « toxiques » courant 2000, il garde de manière inexplicable une participation dans son établissement alsacien. 3 ans plus tard, en 2004, il sera incarcéré pendant un mois complet dans le carré VIP de la prison de la santé pour proxénétisme aggravé et recel d’abus de biens sociaux. Arrivé en plein ascension, cet épisode va marquer durablement celui à qui l’image de « bad boy » va désormais coller. Mais loin d’être effondré, le jeune génie du numérique va se relever et continuer son inexorable course vers le succès. 

Un homme d’influence 

A l’instar d’autres grands milliardaires français tels que Bernard Arnault, Vincent Bolloré, ou de Serge Dassault, Xavier Niel le patron de free comprend l’intérêt pour un grand capitaine d’industrie français de peser dans le monde des médias et de la presse. 

En juin 2010, son entrée au capital du grand quotidien français Le Monde en compagnie de Pierre Bergé et du banquier Matthieu Pigasse fait grand bruit. Ensemble, ils prennent possession du Groupe Le Monde et Niel aurait investi de sa poche pas loin de 50 millions d’euros au cours des 8 années suivant l’acquisition. Le « serial » entrepreneur a également investi dans Médiapart en 2008, au moment où la société de presse dirigée par Edwy Plénel organise deux levées de fonds. Cependant, Niel ne figure pas dans la direction ou l’actionnariat de Médiapart, contrairement à ce qui a pu être affirmé dans les médias en 2019. 

Au mois de mars 2010, Xavier Niel créé même son propre fond d’investissement, nommé Kima Ventures, en compagnie de son ami l’entrepreneur Jérémie Berrebi. L’ambition est clairement d’investir dans de jeunes start-up prometteuses et Niel a pour ambition d’accompagner entre 50 et 100 entreprises chaque année à travers le monde entier.

La décennie 2010 est alors forcément marquée par de nombreux investissements, et beaucoup de start-up reçoivent le soutien financier du fondateur d’Iliad comme Ateme et Deezer, tandis qu’il possède des participations dans des jeunes pousses qui ont largement percées depuis, telles qu’Airbnb, Uber, et Snapchat.

En 2014, Xavier Niel s’associe avec l’entrepreneur lyonnais Paul Morlet et monte une enseigne française d’optique baptisée « Lunettes pour tous » qui a pour slogan : « Lunettes à 10 euros en 10 minutes » ! Des magasins sont progressivement ouverts dans les plus grandes villes du pays.

STATION F

La création de Station F, le plus grand campus de start-up en Europe représente une étape importante dans la carrière de Xavier Niel car elle lui apporte une visibilité médiatique importante et aussi un rayonnement populaire qui est souvent recherché par les grands entrepreneurs, conscients que le grand public a parfois une image négative de leur réussite. Inauguré en juin 2017, ce projet impressionnant prend ses quartiers au cœur de l’ancienne halle Freyssinet, située dans le 13ème arrondissement. C’est là, sur une superficie de plus de 3 hectares, que s’installe cet incubateur de start-up géant qui dispose aussi d’un espace de détente et de restauration. 

L’homme d’affaire français aura tout de même investi 250 millions d’euro de sa poche pour la  réalisation de Station F, projet qu’il a financé à plus de 90%. La présence pour l’inauguration du campus le 29 juin 2017 d’Emmanuel Macron en personne, président de la république, accompagné d’Anne Hidalgo, maire de la ville de Paris, souligne bien l’importance de l’événement.

Une vie passionante et pleine de rebondissements

Mais l’existence de Xavier Niel ne se limite pas à du business et des millions d’euros. Certes, avec une fortune estimée à plus de 6 milliards d’euro, le natif de Maisons-Alfort est l’un des hommes  les plus riches de France, ce qu’il ne faut tout de même pas oublier de signaler. Cependant, du côté de sa vie privée, Xavier Niel offre plein d’anecdotes captivantes. Peu de gens savent en effet que le jeune Xavier a un temps travaillé pour la DST -alors qu’il n’avait pas 20 ans- et plus précisément au service du contre-espionnage français qui craignait des intrusions russes dans le monde naissant de l’internet de la fin des années 80.

Une autre histoire passionnante, c’est son deal raté de peu avec Google. En 2000, Niel est en voyage d’affaire dans la Silicone Valley et il rencontre Sergey Brin et Larry Page, les deux fondateurs d’une modeste start-up qui se nomme Google. Les deux américains étant trop gourmands aux yeux du français, aucun partenariat ne se fera, ce que regrette bien sûr Niel 20 ans plus tard, vu la fulgurante ascension de la firme basée à Mountain View.

Autres fait intéressant et symbolique, l’entrepreneur star a en 2010 racheté 50% du célèbre yacht de Bernard Tapie, le Phocéa, un quatre-mâts somptueux de plus de 70 mètres de long. 

Au niveau familial, Xavier Niel s’est amouraché de la fille du plus grand milliardaire français, Bernard Arnault. Sa relation avec Delphine Arnault dure depuis 2010 et ils ont même eu une fille ensemble. La famille Niel vit dans un somptueux palais situé dans le 16ème arrondissement. Cette demeure exceptionnelle possède une architecture qui s’inspire du Petit Trianon de Versailles.

En 2020, en plein épidémie de COVID-19, Xavier Niel annonce revenir au conseil d’administration d’Iliad afin de reprendre les affaires du groupe en main.

Rédigé par

Partager

Découvrir plus d’articles