SEO
Temps de lecture
23 min
Partager
Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Comment faire un audit SEO (guide complet 2022)

Publié le

Qu’est-ce qu’un audit SEO ?

Un audit SEO est une analyse qui a pour objectif de comprendre les raisons du positionnement défaillant d’un site web dans les moteurs de recherche. L’audit SEO est ainsi utile pour identifier et résoudre les problèmes qui freinent votre classement sur les moteurs de recherche, mais aussi pour découvrir les opportunités d’amélioration en matière d’optimisation SEO.

C’est une étape fondamentale dans la stratégie de référencement naturel des entreprises.

Réaliser un audit SEO est crucial si vous voulez éviter tout ce qui suit :

  • Perte de trafic organique
  • Baisse des ventes en ligne ou perte de votre avantage concurrentiel par rapport aux autres marques
  • Site web mal indexé, ce qui signifie que les internautes ne pourront pas le trouver
  • Subir les sanctions de Google pour des backlinks toxiques, par exemple

En bref, effectuer un audit SEO de votre site peut mettre à jour des problèmes qui pourraient vous coûter cher en matière de trafic et de ventes.

Un audit SEO est par conséquent une analyse indispensable pour tous les professionnels qui souhaitent améliorer leur visibilité sur Internet et acquérir plus de trafic, qu’il s’agisse d’e-commerces, de sites de vente en ligne, mais aussi de TEP/PME, autoentrepreneurs, d’agences web, de marketing digital, etc.

Dans ce guide complet, nous allons vous donner les 14 étapes indispensables à suivre pour réaliser l’audit SEO parfait.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons à quels moments il est nécessaire de faire un audit SEO et les outils dont vous aurez besoin.

Quand faut-il faire un audit SEO ?

Une entreprise peut décider de faire un audit de son site web pour plusieurs raisons, et pas forcément parce qu’il semble y avoir un problème.

Voici quelques situations dans lesquels vous seriez bien avisés de réaliser un audit SEO de votre site web :

  • Lorsque Google effectue des modifications de son algorithme : Google est en constante évolution, et il est donc nécessaire d’effectuer un audit web régulièrement pour être en conformité par rapport à la mise à jour de l’algorithme du moteur de recherche américain.
  •  S’il y a une tendance négative ou si des pénalités ont été subies : vous perdez votre positionnement dans les SERP Google, comment savoir si votre site web a été pénalisé ?
  •  Votre positionnement stagne malgré vos efforts : dans le cas où vous investissez beaucoup de temps et d’efforts pour améliorer votre ranking, mais que les résultats ne sont pas au rendez-vous, vous devez chercher la cause de ce plafonnement.
  • Lors du démarrage d’un projet web à partir de zéro : malheureusement, la plupart des e-entrepreneur pensent à leur stratégie de référencement naturel après le lancement de leur projet et la publication de leurs pages et contenus web.
  • Lors de la migration de votre site web : pour détecter toutes les erreurs de démarrage
  • Lorsque vous travaillez avec un nouveau client : dans le cas des agences de marketing digital qui souhaitent connaître l’état du site web de leurs nouveaux clients, en vue d’établir un diagnostic précis avant d’envisager toute action.

Les outils dont vous avez besoin pour réaliser votre audit SEO

Avant de vous lancer dans votre processus d’audit SEO, il existe quelques outils utiles que vous devriez considérer, pour rendre votre travail d’analyse et de vérification aussi simple et fluide que possible.

La plupart des outils listés ci-dessous sont gratuits, et ils peuvent vraiment vous aider à faire un audit SEO complet et de qualité :

  • Google Analytics : pour trouver les données et les tendances des utilisateurs en vue d’optimiser le référencement naturel de votre site web.
  •  Google Search Console: grâce à cet outil, découvrez les performances globales de vos pages web sur le moteur de recherche Google.
  • Google PageSpeed ​​Insights: découvrez la vitesse de chargement de vos pages et obtenez des conseils et des recommandations pour l’améliorer
  • Outil de test de données structurées de Google : vérifiez si vos données structurées ont été correctement mises en œuvre avec le test de résultats enrichis (Rich Results) ou le validateur de balisage de schéma (Schema Markup Validator).
  • Simulateur SERP : observez comment la balise de titre et la méta-description de vos articles et contenus seront affichées sur les pages de résultats du moteur de recherche Google.
  • Copyscape : pour dénicher sur Internet les plagiaires qui ont copié vos contenus.
  • SpyFu ou SEMrush : pour la recherche de mots-clés (Version gratuite disponible).
  • Screaming Frog: explorez votre site web pour trouver des erreurs de crawling qui pourraient nuire à votre référencement. (Gratuit jusqu’à 500 pages)

Une fois que vous avez trouvé ces outils sur le web, il est temps d’effectuer l’audit SEO de votre site pour booster votre trafic organique.

Comment réaliser un audit SEO complet en 14 étapes

Voici une liste de contrôle d’audit SEO en 14 étapes qui couvre tous les aspects et objectifs d’un audit de référencement naturel complet :

ÉTAPE #1 : Explorez votre site web et corrigez les erreurs techniques

Même en 2022, les problèmes techniques fondamentaux de référencement sont plus courants que vous ne le pensez, et un moyen sûr de trouver ces problèmes consiste à explorer ou « crawler » votre site web.

Parmi les pages web que vous allez analyser, vous allez trouver des pages avec des problèmes de contenu et d’indexation en double, des problèmes d’image et de balise Alt cassés, ou encore des liens brisés, par exemple.

Il existe une large gamme d’outils gratuits et payants que vous pouvez utiliser pour explorer votre site.

Vous pouvez par exemple tester SEO Spider de Screaming Frog pour lancer votre audit SEO, qui est gratuit pour les 500 premières URL.

Une fois que vous avez créé un compte chez Screaming Frog, vous devez configurer votre « crawler » pour qu’il se comporte comme le moteur de recherche sur lequel vous vous concentrez (Googlebot, Bingbot, etc.).

Ensuite, vous devez décider comment le « Spider » doit se comporter. Vous pouvez le faire en sélectionnant « Spider » dans le menu de configuration de Screaming Frog. Ensuite, il reste à décider si vous souhaitez que le robot d’exploration vérifie les images, le CSS, le JavaScript, les liens externes, le SWF, les URL canoniques et beaucoup d’autres options. Nous vous suggérons de permettre l’accès à tous les éléments cités.

Si vous avez un site basé sur JavaScript, cliquez sur l’onglet « Rendering » et sélectionnez JavaScript dans la liste déroulante pour obtenir un bon affichage des pages analysées.

Lorsque tout est finalisé, entrez votre URL et cliquez sur « Démarrer ». Selon la taille de votre domaine, cela peut prendre un certain temps.

Le résultat devrait ressembler à un grand tableau listant toutes les pages web explorées et fournissant des informations réparties dans plusieurs colonnes du tableau.

Utilisez ces informations pour trouver et résoudre rapidement des problèmes relatifs à votre audit SEO technique.

Voici les problèmes les plus courants que vous allez rencontrer :

  • Balises Meta trop courtes/longues
  • Balises sans index
  • Contenu dupliqué
  • Liens brisés
  • Redirections

Et comme l’outil est capable d’identifier l’URL spécifique de chaque problème rencontré, vous pouvez facilement y accéder et les résoudre un par un.

Voyons par exemple comment résoudre un problème de contenu dupliqué, c’est-à-dire présent deux fois sur votre site web.

Le contenu dupliqué est un problème technique SEO courant causé la plupart du temps par la structure de contenu codée dans votre CMS (Content Management System). Si vous utilisez WordPress, par exemple, vous allez avoir une publication par défaut des pages de catégories. Lorsque vous créez des pages de catégorie distinctes, Google peut les indexer toutes les deux, ce qui entraîne un contenu en double dans les SERP.

Si vous avez installé le plugin SEO by Yoast, vous pouvez facilement masquer les pages de catégories et autres pages de taxonomie (groupes thématiques propres à WordPress qui permettent de classer le contenu) des résultats de recherche.

Accédez à SEO/Apparence de recherche/Taxonomies dans le tableau de bord WordPress et modifiez les paramètres des catégories et des balises.

Si vos pages de catégorie sont signalées en tant que contenu dupliqué, vous devez définir le paramètre « Afficher les catégories dans les résultats de recherche » sur « Non ».

Lorsque vous avez terminé de résoudre ce type de problème et tous les autres signalés par votre robot d’exploration, il est temps de passer à l’étape suivante.

ÉTAPES #2 : Supprimer le contenu en excès et de mauvaise qualité

Google a déclaré que son algorithme ne valorisait pas la fréquence de publication ou le volume de contenu en tant que facteur de classement.

Et c’est un fait qui se vérifie. Au cours des dernières années, énormément de sites web ont réussi à améliorer leur classement en supprimant des centaines de pages des résultats de recherche. Cette stratégie, parfois appelée « Content Pruning », ou « élagage », peut entraîner une augmentation significative du trafic pouvant atteindre plus de 40 %.

Le « Content Pruning », ou élagage du contenu de votre site web est un processus qui consiste à supprimer tout ce qui est superflu pour maximiser les résultats.

Vous devez donc commencer par supprimer les pages qui ne servent à rien et qui ne répondent pas de manière adéquate aux requêtes de recherche sur Google.

Les outils SEO ne sont capables de détecter qu’une partie des pages problématiques. Vous devez donc faire de la recherche manuelle.

Pour vérifier le nombre total de pages que votre site web possède, entrez « site : (URL du site web) » dans le moteur de recherche Google et vous allez obtenir toutes les pages indexées par Google pour votre site. Vérifiez combien de pages Google a indexées, et si le nombre paraît trop élevé, commencez à élaguer tous les contenus superflus.

Si vous avez des doutes et ne savez pas par où commencer, utilisez Google Analytics pour trouver vos pages qui génèrent peu ou pas de trafic. Vous pouvez obtenir ces informations en vous connectant, puis en sélectionnant Comportement/Contenu du site/Toutes les pages.

À partir de là, vous pourrez observer le trafic de chacune de vos pages web sur une période donnée, qu’il est possible d’ajuster.

Toutes les pages qui sous-performent doivent être placées sur une liste pour être soit actualisées, non indexées ou carrément supprimées.

ÉTAPE #3 : Les fichiers Robots.txt et les balises Meta Robots

Les fichiers robots.txt indiquent aux moteurs de recherche comme Google les sections de votre site que vous souhaitez qu’ils explorent et indexent et celles que vous ne voulez pas qu’ils explorent (ces pages peuvent cependant être indexées si quelque chose — comme un lien — y renvoie).

Votre fichier robots.txt est fondamental lorsqu’il s’agit d’indexer votre site web, car tout accident peut entraîner des problèmes de référencement fâcheux.

Pour éviter d’avoir à subir ce type de souci, utilisez un service comme le vérificateur de texte de TechnicalSEO (robots.txt Validator and Testing Tool), qui vérifie automatiquement les modifications apportées à votre fichier robots.txt et vous avertit s’il détecte des changements.

Si vous souhaitez désindexer des pages spécifiques, Google recommande d’utiliser des balises méta robots.

Tout ce que vous avez à faire, c’est d’ajouter la balise méta robots dans votre en-tête.

En ajoutant cette balise méta, vous signifiez aux moteurs de recherche qu’ils ne doivent pas utiliser cette page sur leurs SERP.

Pour réaliser cette étape de votre audit SEO, une autre option consiste à utiliser « Noindex : » dans le fichier robots.txt. Cette astuce n’est pas officiellement recommandée par Google, mais elle fonctionne très bien.

ÉTAPE #4 : Vérifiez la vitesse de chargement de vos pages web

L’une des mesures indispensables à prendre pour améliorer votre référencement lors d’un audit SEO consiste à optimiser la vitesse de chargement de vos pages.

La vitesse de chargement des pages est en effet un facteur de classement officiel désigné par Google, donc important. 

Pour vérifier le temps de chargement de votre site web et de ses pages, rien de plus simple : utilisez un outil gratuit tel que Google PageSpeed ​​Insights

Il suffit de taper l’URL de la page que vous souhaitez vérifier et de lancer le test.

Même si PageSpeed ​​Insights vous donne un score correct, comme 90 sur 100, cela ne signifie pas que votre vitesse de chargement est parfaitement optimisée, car il y a toujours de la place pour l’amélioration en dessous de 100 %.

En bas de votre score, Google vous indique d’ailleurs les actions à entreprendre pour faire en sorte que votre temps de chargement soit encore plus rapide.

Il peut s’agir de réduire la taille de fichiers vidéo et d’images, d’installer un plugin de mise en cache, ou d’éléments plus problématiques, comme votre serveur.

Quoi qu’il en soit, concentrez-vous sur la vitesse de chargement de vos pages les plus importantes afin d’obtenir le maximum de résultats dans votre optimisation SEO.

ÉTAPES #5 : Testez votre compatibilité mobile

Avec plus de la moitié des recherches effectuées sur mobile en 2022, la résolution des problèmes d’ergonomie mobile devrait être l’une de vos priorités, en particulier s’ils affectent l’une de vos pages principales.

Avec la mise à jour de l’outil Search Console de Google, il est devenu facile de vérifier si votre site web est adapté aux appareils mobiles.  

Créez un compte Search Console, si ce n’est déjà fait, connectez-vous et cliquez sur « Utilisabilité mobile » dans la barre latérale.

À partir de là, Google va vous indiquer quelles pages ont des problèmes de compatibilité avec les mobiles. Cliquez pour voir quel est le problème, comment le résoudre, puis cliquez à nouveau pour valider la correction afin que Google puisse vérifier que vos pages sont désormais optimisées pour le mobile.

Si vous n’avez pas l’expertise pour résoudre le problème, il est préférable de contacter un développeur.

Lorsque vous avez corrigé les erreurs désignées par Google, testez le résultat par vous-même, en vérifiant si vos principales pages web et pages de destination se chargent bien sur votre téléphone mobile et votre tablette.

Cela peut également vous aider à voir s’il y a des optimisations à faire pour améliorer vos taux de conversion sur ces pages de destination tellement importantes pour votre business en ligne.

Étape #6 : Débarrassez-vous des erreurs de données structurées

Il existe un large éventail de pages sur votre site web qui peuvent bénéficier de l’inclusion des « structured data », ou données structurées, comme vos pages d’avis produits/services, vos pages d’informations, de description de produits ou de services, des pages qui annoncent un événement à venir, etc.

Les données structurées sont des informations qui aident les moteurs de recherche à mieux comprendre la structure et les contenus de vos pages web.

Grâce à ces lignes de code, vous fournissez à Google des informations détaillées sur le contenu de chaque page de votre site Internet.

C’est pour cette raison qu’il est essentiel de détecter toute erreur de données structurées lors d’un audit SEO.

Pour valider cette étape, rendez-vous sur l’outil de test de données structurées proposé par Google et entrez l’URL d’une page web que vous souhaitez vérifier. Cliquez sur « Exécuter le test » et Google va non seulement évaluer les données structurées, mais aussi vous fournir toutes les erreurs qu’il a découvertes.

Si des erreurs ont été découvertes, essayer de les corriger afin de terminer votre audit SEO technique.

Si vous avez développé votre site vous-même, replongez-vous dans le code et apportez les modifications nécessaires. Si vous avez embauché un développeur, remettez-lui le rapport que vous venez de recevoir afin qu’il puisse résoudre le problème.

ÉTAPE #7 : Testez et réécrivez vos balises de titre et vos méta-descriptions

Les balises de titre et les méta-descriptions sont les informations qui s’affichent dans les SERP de Google.

Vous booster votre trafic organique et votre CTR, il est indispensable que vos balises de titre et vos méta-descriptions soient uniques attractives.

Tester vos balises de titre et vos méta-descriptions et les réécrire s’il le faut fait partie des actions les plus faciles que vous pouvez entreprendre pour améliorer votre référencement, car cela ne nécessite aucune connaissance technique.

Vérifiez en premier lieu qu’aucune de vos pages web n’affiche les mêmes balises de titre ou balises méta.

Ensuite, votre objectif va consister à rendre vos balises de titre et méta-descriptions de vos pages principales les plus attirantes possibles pour augmenter la probabilité que les internautes visite votre site web à partir de la page de résultats/SERP.

Ne perdez pas de vue que les informations de méta-description sont conçues pour donner aux gens une idée très claire du contenu que vous proposez, et les encourager à cliquer.

Rédigez donc des descriptions courtes, précises et efficaces.

Voici quelques conseils pour la rédaction de vos balises de titre et méta descriptions :

  • Les balises de titre et les méta-descriptions doivent se démarquer sur les SERP et décrire le sujet de la page.
  • Le nom de marque ou entreprise doit figurer dans votre balise de titre pour améliorer les taux de clics
  • Les balises de titre doivent contenir de 55 à 60 caractères et les méta descriptions peuvent monter jusqu’à 130/150 caractères.

Mais le travail ne s’arrête pas là. Même si vous pensez avoir créé des balises méta de bon niveau pour vos pages, il faut vérifier leurs performances et analyser votre CTR après plusieurs semaines, de manière à optimiser en permanence vos balises de titre et méta-descriptions, pour obtenir toujours plus de trafic organique sur votre site.

Étape #8 : Analyser vos mots-clés et votre trafic organique

Comprendre quels mots-clés génèrent la majorité de votre trafic organique peut vous aider de deux manières : vous pouvez savoir lesquelles de vos pages sont les plus importantes — et concentrez votre audit SEO sur ces pages en particulier, — mais également comprendre quels types de mots-clés fonctionnent pour votre audience et mettre en œuvre une stratégie de mots-clés gagnante, le but de la manœuvre étant de trouver des mots-clés similaires qui peuvent amener encore plus de trafic sur votre site web.

Vos mots-clés les plus performants ne sont peut-être pas ceux auxquels vous pensez : énormément de sites web tirent la majorité de leur trafic de mots-clés mineurs.

Sachez aussi que les recherches à longue traîne représentent plus de 90 % de toutes les requêtes effectuées sur le web, et plus de 50 % des requêtes portent sur trois mots ou plus.

Cette tendance signifie que la majeure partie de votre trafic arrive sur votre site web en recherchant des requêtes composées de mots-clés à faible volume et à longue traîne.

La première étape pour tirer le meilleur parti de cette tendance consiste à effectuer une analyse approfondie des mots-clés qui génèrent déjà du trafic vers votre site.

Si vous avez connecté Google Analytics à la Search Console, vous pouvez analyser vos mots-clés depuis Google Analytic.

Cliquez sur l’onglet « Acquisition », puis sur « Recherche Organique ».

Une fois que vous êtes arrivé à la répartition des canaux pour la recherche organique, sélectionnez « Page de destination » comme dimension principale.

Cela va vous donner un aperçu des pages les plus importantes de votre site en matière de recherche organique. Ensuite, vous pouvez croiser ces résultats avec la répartition des requêtes dans la Search Console.

Étant donné que Google ne lie pas directement les requêtes aux pages de destination dans la Search Console et que Google Analytics n’affiche plus les mots-clés utilisés par les internautes sur Google, cette solution demeure la meilleure option.

Il existe d’autres outils performants à votre disposition pour faire la connexion entre votre trafic organique et les mots-clés les plus performants, comme SpyFu ou SEMrush. 

Si vous utilisez l’un de ces outils, il vous suffit de taper votre URL et vous obtiendrez instantanément une liste de vos mots-clés SEO les plus précieux, c’est-à-dire ceux qui génèrent le plus de clics.

Vous pouvez également voir s’il existe d’autres domaines que vous pourriez explorer, et qui vous apporteraient un trafic de recherche encore plus pertinent.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Quels mots-clés génèrent le plus de trafic ?
  • Quelles pages de destination (et les mots-clés associés) génèrent le plus grand nombre de conversions ?
  • Comment mes principaux mots-clés actuels m’aident-ils à atteindre mes objectifs de référencement ?

Étape #9 : Regardez ce que font vos principaux concurrents

Observer la stratégie de mots-clés de vos concurrents reste un moyen efficace et simple pour trouver des opportunités de mots-clés parmi les milliards de termes de recherche possibles et imaginables.

Alors, comment savoir quels sont vos mots-clés cibles ? Pour avoir une idée de la réponse, n’hésitez pas à jeter un œil sur ce que font vos concurrents.

Grâce à un outil comme SpyFu, l’analyse SEO de la concurrence devient un jeu d’enfants.

Rendez-vous sur le site de cet outil spécialisé dans la recherche et l’analyse de mots-clés et entrez votre URL, puis cliquez sur Entrée, et vous obtiendrez une liste de vos « Top Organic Competitors ».

Vous pouvez ensuite utiliser la fonctionnalité « Kombat » de SpyFu Kombat, pour trouver instantanément les opportunités de mots-clés que vos concurrents utilisent.

Cette fonctionnalité compile les mots-clés ciblés dans trois domaines distincts, dont le vôtre. Ensuite, il filtre et range les mots-clés en trois listes :

  • Les mots-clés que tout le monde cible
  • Les mots-clés ciblés par vos concurrents, mais pas par vous
  • Les mots-clés ciblés par un seul concurrent

La seconde est la plus intéressante et contient des mots-clés que vous allez pouvoir tester dans vos contenus.

ÉTAPE #10 : Optimisez vos contenus avec un audit SEO « On-page »

Le message adressé par Google en 2022 aux spécialistes du référencement naturel ne varie pas : créez du contenu clair, qui fait autorité et le public désire lire.

Les changements On-page (qui correspondent à l’optimisation des contenus) peuvent donner de très bons résultats à des coûts raisonnables.

Des études récentes ont montré que l’optimisation On-page pouvait entraîner à elle seule une augmentation de plus de 30 % du trafic organique.

Travaillez vos contenus, optimisez vos textes pour qu’ils soient à jour, et votre référencement en récoltera les fruits.

MarketMuse est un excellent outil qui peut vous permettre d’améliorer votre contenu, en vous aidant à trouver un bon équilibre entre les critères de référencement et ce qui doit figurer dans votre contenu, en fonction de votre secteur d’activités, de vos thématiques et de vos mots-clés.

Il analyse toutes les pages de votre site web et identifie les zones où le contenu pourrait être amélioré.

Vous pouvez également analyser des pages individuelles de votre site web par rapport à la concurrence.

MarketMuse suggère automatiquement des sujets et thématiques que vous devez inclure dans vos contenus et publications pour avoir une chance de bien figurer dans les résultats de recherche.  

Cependant, il y a énormément de choses que vous pouvez améliorer manuellement dans vos contenus web.

Parcourez vos pages web et assurez-vous que vos contenus présentent les caractéristiques suivantes :

  • Ils comportent de la valeur ajoutée en matière d’informations et de renseignement
  • Ils sont bien divisés en paragraphes et procurent une lecture agréable
  • Ils sont optimisés pour encourager les conversions
  • Ils sont intégrés pour une expérience utilisateur optimale
  • Ils n’incluent pas trop de publicité
  • Ils sont correctement formatés, avec une bonne utilisation des balises d’en-tête
  • Ils comportent des images et un titre impactant
  • IIs ont un style et une syntaxe irréprochables

Commencez votre travail d’optimisation On-page par vos pages les plus importantes, comme votre page d’accueil et vos principales pages qui concentrent votre trafic organique, puis améliorez le reste de votre contenu au fur et à mesure.

ÉTAPE #11 : Analysez et optimisez vos liens internes existants

Les liens internes sont un peu le parent pauvre du processus d’audit SEO. Les professionnels du référencement ont en effet tendance à les sous-estimer et à s’occuper en priorité des backlinks.

Ce qui est une erreur, car l’optimisation de vos liens internes est susceptible de booster votre trafic, et requiert beaucoup moins d’efforts que la création de backlinks.  

Pour bien appréhender cette étape de votre processus d’optimisation SEO, vous devez tout d’abord répertorier les liens présents sur votre site web. Cela peut être réalisé facilement grâce à la Search Console de Google.  

Cet outil vous propose d’examiner vos liens internes via un tableau dans lequel toutes vos pages web sont affichées dans un ordre décroissant, en fonction du nombre de liens internes qu’elles reçoivent.

Au sujet de vos liens internes, voici la question essentielle que vous devez vous poser : avez-vous trop de liens internes qui pointent vers du contenu ciblant des mots-clés à faible volume ?

Le but de votre optimisation SEO va consister à ajouter des liens internes pertinents au sein de votre contenu afin de connecter vos pages de la manière la plus logique possible.

Une fois votre travail d’optimisation terminé, la structure hiérarchique de votre site doit ressembler à une pyramide, avec au sommet votre page d’accueil, puis vos pages de catégorie juste en dessous, et vos pages individuelles qui composent ces catégories tout en bas de la pyramide.

Pour donner à votre site web cette forme générale, il faut regrouper les contenus similaires via des liens internes. Dans la mesure du possible, assurez-vous que le texte d’ancrage décrit le contenu auquel il renvoie.

Assurez-vous également que chaque page de niveau inférieur renvoie à votre contenu de base de niveau supérieur pour lui donner un coup de pouce pour le référencement et faciliter la navigation des utilisateurs dans votre contenu.

Enfin, à chaque fois que vous ajoutez du nouveau contenu à votre site, vous devrez donner la priorité à l’amélioration de vos liens internes en créant des liens vers des pages pertinentes.

Il existe de nombreux outils qui peuvent vous permettre d’optimiser vos liens internes, comme SEO by Yoast, dans le cas où vous utilisez le CMS WordPress.

Cette solution vous proposera des liens internes à inclure dans un article en fonction de la pertinence du sujet.

Une fois que vous avez mis en place une stratégie de liens internes solide et optimisée, votre classement dans les moteurs de recherche devrait s’en ressentir.

ÉTAPE #12 : Améliorez votre stratégie de backlink

Les backlinks, appelés également « liens entrants », demeurent en 2022 l’un des facteurs les plus importants pour faire grimper vos pages web dans les premières positions des SERP.

Mais encore une fois avec Google, ce n’est pas la quantité qui compte.

Le moteur de recherche se soucie avant tout de savoir si le site web qui renvoie vers le vôtre appartient à la même catégorie, fait autorité et vous octroie un backlink à partir de son propre contenu.

Vous devez donc créer de vrais backlinks à partir d’autres sites web qui renvoient vers votre contenu pour obtenir des résultats réels, et ne comptez pas trop sur l’achat de liens.

L’un des moyens les plus simples pour récupérer des backlinks consiste à contacter des propriétaires de sites qui vous ont déjà créé des liens en direction de vos contenus dans le passé. Vous pouvez trouver la liste de vos liens internes en cliquant sur l’onglet « Liens » de la Search Console de Google, puis sur « Liens Externes ».

Si vous repérez des domaines pertinents et de grande qualité, vous pouvez les contacter pour voir s’ils sont à nouveau disposés à créer des liens vers certains de vos contenus.

Il y a une autre solution : vous pouvez « volez » les backlinks de vos concurrents.

Les profils de liens de vos concurrents représentent ainsi une source intéressante d’opportunités de backlinks.

Des outils comme Moz ou SpyFu rendent ce processus très simple. Il suffit de saisir leur URL et de vérifier leurs backlinks.

Si vous trouvez du contenu qui bénéficie de backlinks, mais qui est obsolète ou de médiocre qualité, comparé à ce que vous pouvez offrir, vous avez une réelle chance de récupérer ces backlinks.

Assurez-vous avant toute chose d’offrir un contenu bien meilleur que celui des concurrents et contactez les sites qui ont octroyé un backlink pour défendre votre cause. C’est une démarche fastidieuse, aux résultats incertains, mais qui peut vous permettre de récupérer quelques précieux backlinks çà et là, notamment si vous travaillez sur votre SEO de manière régulière.

Enfin, n’hésitez pas à vous lier à des influenceurs, blogueurs ou journalistes spécialisés dans votre secteur d’activité.

C’est une stratégie qui ne paye pas forcément immédiatement, mais qui rapporte forcément sur le long terme.

Pour dénicher ce type de personnes, vous pouvez utiliser un outil comme Buzzsumo.

Ensuite, vous devez régulièrement les informer sur vos nouveautés, mises à jour, votre actualité, etc., et même les rencontrer si possible.

ÉTAPE #13 : Reformatez vos URL et redirections 301

Dans le cadre de votre audit SEO, vous devez évaluer vos URL actuelles et vous assurer que toutes les redirections nécessaires sont en place et utilisées correctement.

Concernant vos redirections, vous devrez veiller à :

  • Utilisez des URL statiques faciles à lire
  • Utilisez des URL courtes (115 caractères ou moins)
  • Ajoutez vos mots-clés de manière pertinente
  • Confirmez que les 301 sont utilisés pour toutes les redirections
  • Faire en sorte que toutes les redirections pointent vers l’URL finale

Dans certains cas, un bon contenu peut être pénalisé par une URL médiocre. Malheureusement, la modification et l’optimisation de ces URL peuvent parfois faire plus de mal que de bien.

Pour cette raison, assurez-vous que toutes vos nouvelles URL suivent les meilleures pratiques décrites ci-dessus (courtes, descriptives et optimisées avec des mots-clés).

ÉTAPE #15 : Suivez les résultats de votre audit SEO

Pour espérer obtenir un meilleur référencement à l’avenir, il est indispensable de suivre et d’analyser vos résultats d’audit, avant d’envisager de changer quoi que ce soit.

Le simple fait de mettre en place un système d’analyses et de suivre les résultats régulièrement va forcément porter ses fruits.

Une telle démarche ne peut qu’entraîner une amélioration de vos taux de conversion, sans avoir d’impact négatif sur votre budget.

Si vous pouvez effectuer un audit SEO régulièrement, mettre en place de bonnes pratiques, suivre les résultats, en tirer des leçons et améliorer votre référencement naturel de manière progressive, vous mettez tous les atouts de votre côté pour obtenir du trafic organique et durable, ainsi que des leads de qualité.

Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Laissez vos commentaires

0 commentaire

Découvrir plus d’articles