Startup
Temps de lecture
10 min
Partager
Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Découvrez le marketing digital : les métiers les salaires et les stratégies

Publié le

Les métiers du marketing digital offrent aujourd’hui toujours plus de débouchés pour les jeunes qui sont à la fois passionnés par le commerce, la communication, et par l’ensemble des technologies digitales.

Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux métiers qu’il est possible d’exercer dans le secteur du marketing digital, mais auparavant, commençons par expliquer brièvement ce qu’est le marketing digital.

Le marketing digital

Le marketing digital, également appelé web marketing, ou marketing en ligne, est une composante essentielle de l’e-business, et le terme fait référence à tous les efforts qui sont effectués par les entreprises pour promouvoir leurs produits et leurs services sur internet.

Les entreprises exploitent depuis plusieurs décennies déjà la puissance des canaux numériques tels que les moteurs de recherche, les médias sociaux, les e-mails et leurs propres sites web pour tenter de se connecter avec leur public cible et des clients potentiels.

On inclut aussi la communication par SMS ou messages multimédias dans le marketing digital.

Pourquoi le marketing digital est-il important ?

Le marketing digital — ou numérique — aide les entreprises à atteindre un public plus large, comparé aux capacités offertes par les méthodes marketing traditionnelles, et facilite le ciblage des prospects les plus susceptibles d’acheter votre produit ou service.

De plus, le marketing numérique est en général plus rentable que la publicité traditionnelle et permet aux entrepreneurs de mesurer les résultats de leurs campagnes au quotidien, puis de prendre des décisions stratégiques rapides.

Qu’est-ce qu’une stratégie digitale ?

Une stratégie digitale est un plan d’action mené sur les différents supports digitaux d’une entreprise, à savoir le web (site, web marketing, réseaux sociaux) et le mobile (application mobile, SMS) dans le but d’atteindre les objectifs globaux de la marque, qu’il s’agisse d’objectifs commerciaux divers, comme le développement des ventes, du chiffre d’affaires, l’amélioration des taux de conversion ou de booster la notoriété de l’entreprise.

La mise en place d’une stratégie digitale s’inscrit donc dans le plan de communication d’une entreprise.

Il existe de nombreuses techniques qui permettent d’implémenter une stratégie marketing digitale, ou web marketing digitale :

  • Le SEO : le référencement naturel sur les moteurs de recherche comme Google
  • Le SEA : le référencement payant et la publicité en ligne avec des outils comme Google Ads ou Facebook Ads
  • Le marketing mobile : téléchargement d’applications mobiles, notifications géolocalisées, etc.
  • L’emailing : des campagnes d’envoi d’e-mails
  • Des campagnes d’affiliation ou de partenariat
  • Le Big Data : l’exploitation des données des internautes
  • Le marketing local, via des campagnes publicitaires ciblées géographiquement, l’utilisation de Google My Business, etc.

Quels sont les métiers du marketing digital ?

Vu le nombre de techniques et de compétences qui sont requises pour mettre en œuvre les différentes stratégies marketing citées ci-dessus, les métiers du marketing digital sont aussi nombreux que variés, et les débouchés ne manquent pas en 2022.

Ces métiers vont de la relation client à des fonctions de communication et de management, en passant par des jobs plus spécifiques et techniques, et ils conviennent aux profils de salariés ou de freelances qui aiment utiliser des outils et des technologies innovantes et qui ont toujours soif d’apprendre.

Certains de ces métiers du marketing digital, dont nous allons reparler plus bas, ont pour mission d’accompagner la transition numérique des entreprises et leur évolution digitale, un rôle attribué au Directeur de la transformation digitale, ou bien d’évaluer les performances et la gestion de projet, ou encore de suivre la mise en ligne d’un produit ou d’un service, une mission qui est assurée par le chef de projet.

L’avantage, avec une formation en marketing digital, c’est qu’il est possible d’exercer de nombreux métiers, tels que chef de projet, consultant SEO, traffic Manager, Social Media Manager, Content manager, UX designer, Data Scientist, CRM manager, etc.

Voyons un peu plus en détail les profils de certains de ces métiers :

1- Responsable marketing digital

Le responsable marketing digital collabore étroitement avec le directeur marketing et toute l’équipe en charge du marketing et de la communication.

Il mène et accompagne tous les projets numériques en lien avec la stratégie d’entreprise.

Ce spécialiste du marketing digital doit maîtriser tous les leviers digitaux en ligne et mobiles : référencement, réseaux sociaux, display, e-CRM, tracking, e-mailing, etc.

Il doit être capable d’exploiter tous les outils du webmarketing dans le but d’acquérir du trafic, d’optimiser les taux de conversion et de fidéliser son audience avec la notion de revenu sur investissement toujours à l’esprit.

Ses missions sont variées (mise en place d’une veille stratégique, conception d’une stratégie marketing, lancement de nouveaux services, etc.), et c’est pour cette raison qu’un bon responsable marketing digital doit posséder des compétences multiples : excellente connaissance du marketing digital et des médias sociaux, sens de l’écoute et du travail en équipe, etc.

Pour ce type de poste, visez une formation Bac+5 spécialisée dans le marketing, ou une école de commerce suivie d’un MBA.

Concernant le salaire, la fourchette se situe entre 3 000 et 3 500 € en début de carrière et il est possible de gagner plus de 6 000 € en fonction de l’entreprise et de l’expérience.

2- Chef de projet digital

Le chef de projet digital, ou « Product Owner », est responsable de la conception d’un produit ou d’un service digital. Il fait le lien avec la partie technique du projet et occupe un rôle précieux entre la production et le client.

Sa responsabilité principale consiste à définir un produit ou un service capable d’apporter le maximum de valeur au client dans la durée, sous la contrainte d’un budget limité.

Le chef de projet suit la réalisation du projet dont il a la charge, étape par étape, en ajustant et repriorisant les objectifs initiaux si besoin est.

Parmi les compétences indispensables qu’il faut posséder pour devenir « Product Owner », citons la créativité, le relationnel, la flexibilité et des qualités d’analyse excellentes.

Un chef de projet digital peut gagner entre 3 000 € et 6 000 € par mois.

3- Consultant SEO

Le consultant SEO a pour tâche essentielle d’améliorer la visibilité du site Internet de l’entreprise qui l’emploie, afin de drainer du trafic le plus qualifié possible, que ce soit dans le domaine du référencement naturel/SEO ou de l’optimisation des médias sociaux/SMO.

Sa mission commence en général par un audit SEO du site web, suivi par des recommandations de contenu.

La raison d’être du consultant SEO, c’est de positionner le site internet dont il a la charge dans les premiers résultats des principaux moteurs de recherche comme Google, Bing, ou Yahoo.

Dans beaucoup d’entreprises, le spécialiste SEO s’occupe également de la génération de trafic.

Il y a plusieurs possibilités pour devenir consultant SEO, et il existe notamment des licences professionnelles (par exemple, mention E-commerce et marketing numérique, parcours E-marketing et acquisition de trafic naturel et payant à l’IUT de Mulhouse).

Vous pouvez aussi apprendre le métier sur le terrain.

Au niveau du salaire, un consultant SEO débute à un peu moins de 2 000 € par mois et peut monter jusqu’à 2 500/3000 € en fonction de ses compétences et de son savoir-faire.

4- Traffic Manager

Appelé parfois aussi responsable gestion de trafic ou responsable web analytics, le traffic manager est en charge de l’analyse du trafic d’un site Internet et doit examiner l’évolution du nombre de visites sur le site, la navigation des internautes, le temps passé sur certaines pages, les requêtes tapées dans les moteurs de recherche, le parcours d’achat des visiteurs, etc.

Le traffic manager a par conséquent pour mission de concevoir des stratégies menant au déclenchement de l’acte d’achat, et de constamment les améliorer pour réaliser le plus de ventes possibles.

Il ou elle doit donc maîtriser parfaitement les outils de webanalytics comme Google analytics ou Google shopping.

Le traffic manager peut être amené à effectuer une multitude de tâches (acheter des espaces publicitaires sur les réseaux sociaux tels que Facebook, TikTok, Instagram, concevoir des bannières publicitaires, générer des codes promos, etc.) dont il doit ensuite analyser les performances.

Pour devenir traffic manager, plusieurs parcours sont possibles, mais visez de préférence un niveau bac+5 (université, école de commerce ou de communication, comme l’EFAP).

En matière de salaire, un traffic manager débutant gagne entre 2 000 € et 3 500 € par mois. Avec de l’expérience, et en fonction de l’entreprise, sa rémunération peut varier entre 4 000 € et 6 000 €.

5- Social Media/Community Manager

Les médias sociaux sont aujourd’hui incontournables dans le domaine du marketing digital, que ce soit pour promouvoir un événement de marque, le lancement d’un produit ou diffuser du contenu.

Le social média manager s’occupe de la planification et de la création des contenus adaptés aux profils des réseaux sociaux utilisés par l’entreprise qui l’emploi (Facebook, Pinterest, Instagram, Twitter…), mais son rôle consiste également à souder et à développer une communauté autour de sa marque et à suivre l’évolution des tendances sur les médias sociaux.

Il produit à intervalles réguliers des rapports de mesure d’audience et doit veiller à l’e-réputation de son entreprise.

Les rôles de community manager, de social média manager (qui décide de la stratégie de communication) et même de content manager (qui crée et gère des contenus pour une marque) sont parfois interchangeables et il n’est pas rare de voir une seule personne occuper les trois fonctions en même temps, en particulier dans les petites structures.

Il est possible de débuter en tant que community manager à Bac+3 (DUT/BUT, bachelor d’écoles de commerce et de communication).

Pour un poste de social média manager, visez un bac+5.

Un jeune diplômé peut gagner entre 2 000 € et 2 500 € par mois, mais le salaire peut atteindre 4 000 € en fonction de votre expérience et de la taille de l’entreprise qui vous emploie.

6- Content Manager

Le content manager, ou responsable du contenu marketing, est un poste stratégique pour les entreprises qui compte principalement sur la puissance du marketing de contenu et l’inbound marketing.

Le content manager pilote la rédaction des contenus et leur mise à jour sur le site ou le blog de son entreprise et veille à la création de contenus à forte valeur ajoutée qui captent l’attention des internautes et peut les transformer en prospects.

Parmi ses principales missions, citons la rédaction d’articles et de contenus divers (livres blancs, infographies, publications pour les réseaux sociaux, etc.), ainsi que la gestion globale des contenus du site.

Il doit aussi maîtriser les outils d’emailing et de marketing automation.

Pour devenir content manager, privilégiez les formations Bac+3 à Bac+5 en école de communication (spécialisation web marketing, métiers du web, communication d’entreprise ou publicitaire) ou en école de journalisme.

Comptez entre 2 000 et 2 500 € par mois en début de carrière, et plus de 3 500 € par mois après quelques années d’expérience.

7- UX Designer

Le rôle principal d’un designer UX consiste à créer des sites web et des applications mobiles agréables, faciles à utiliser, et surtout qui convertissent.

Ce spécialiste de l’Expérience Utilisateur imagine et conçoit des interfaces, des plateformes e-commerces et des outils web en fonction des besoins de ses clients, via des tests et interviews d’utilisateurs qui lui permettent de modéliser des parcours web parfaitement élaborés pouvant favoriser l’acte d’achat.

L’UX designer doit tester et optimiser le projet web dont il a la charge avec l’aide des équipes de développement web.

Il existe des licences spécialisées et des Masters orientés sur l’UX qui permettent de postuler pour ce type de job.

Un designer UX junior peut espérer toucher entre 2 500 et 3 000 € par mois, et dépasser 4 000 € par mois après quelques années d’expérience.

8- Data Scientist

Les data scientists ou data analystes sont, comme leur nom l’indique, en charge de l’analyse des données, un domaine hautement stratégique aujourd’hui.

Le rôle du data scientist consiste à faire le tri dans les quantités astronomiques de données présentes sur le web (le fameux big data) et en relation directe avec son entreprise, puis de les exploiter pour en tirer le meilleur parti.

Le spécialiste data élabore des algorithmes capables de recueillir, de stocker et d’analyser des données cruciales pour son entreprise, qu’il va éventuellement croiser avec d’autres data dans le but de réaliser des études, d’imaginer des scénarios ou de définir des opportunités de marché.

Pour devenir data scientist, il est indispensable d’avoir des connaissances en algèbre, programmation et informatique, et de se spécialiser via un cursus d’école d’ingénieur (Centrale Supélec, le CNAM, École polytechnique, Télécom Paris, etc.).

Comptez environ 3 100 € en début de carrière, et de 5 000 à 6 000 € après plusieurs années d’expérience.

Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

Laissez vos commentaires

2 commentaires

edamama

Bonjour! Bien que je sois déjà allé sur ce blog, après avoir parcouru certains articles, j’ai réalisé que c’était nouveau pour moi. Quoi qu’il en soit, je suis plus qu’heureux de l’avoir trouvé, et je le mettrai en si...

Mathieu Klopp

Super article ! Super Blog 🙂

Découvrir plus d’articles

Abonnez-vous et rejoignez les +20,000 autres professionnels du marketing

1 à 3 fois par mois retrouvez notre expertise et nos actions dans une newsletter au contenu exclusif

Votre demande a bien été prise en compte !