SEO

La recherche vocale Google et le SEO, tout comprendre

En 2018, plus de 40 % des internautes utilisaient la voix pour effectuer des recherches sur le web à partir de leurs smartphones. Au vu de l’explosion que connait la navigation sur les smartphones, il est attendu que ce chiffre passe au moins à 50 % au cours de 2020. C’est une réalité qui a amené Google à repenser l’utilisation qui était faite de son application de reconnaissance vocale afin de l’affiner, mais aussi d’en élargir ses fonctionnalités.

Nous allons découvrir ensemble les tenants et les aboutissants de la recherche vocale de Google et en quoi cela devrait changer votre manière d’envisager le référencement SEO de votre site internet. 

Publicité sur YouTube Le guide complet

Débutant

Publicité sur YouTube Le guide complet

Publicité sur YouTube Le guide complet

Recherche vocale Google : OK Google !

Les internautes du monde entier savent comment utiliser Google pour faire une recherche classique. Il suffit de taper dans la barre de recherche ses intentions puis de valider.

Le moteur collecte les résultats et vous les présente selon le principe de la pertinence incluant des résultats organiques et monétisés. Ces recherches sont basées sur les mots clés. Par exemple, vous pourriez rechercher des informations sur les horaires d’ouverture d’un musée ou encore dénicher une bonne pizzeria ouverte le midi proche de vous.

Vous pourriez donc taper : « restaurant à Paris » ou plus simplement « Pizzeria Paris ». 

En se basant sur ces informations de recherche que vous avez entrées et validées, Google se chargera de vous présenter une liste de résultats correspondant à votre intention en tenant compte de votre géolocalisation. Grâce au smartphone, les pizzerias les plus proches de votre emplacement seront positionnées de manière favorable dans les résultats de recherche.

Dites ok Google !

L’avancée fulgurante de l’intelligence artificielle couplée à l’accès internet toujours plus rapide sur les smartphones a poussé les géants comme Apple, Google ou encore Amazon à mettre en place un assistant vocal. Au lieu d’écrire dans la barre de recherche de Google, les internautes sont appelés à poser une question avec la voix, à l’IA ok Google. 

Utiliser le moteur de recherche le plus populaire du monde par la voix à tout moment et sans utiliser le clavier virtuel est une vraie révolution.

Si on reprend notre de requête exemple dans le cadre d’une recherche vocale, nous pourrions envisager que les utilisateurs poseraient la question vocale suivante : « Trouve-moi une bonne pizzeria Paris ouverte ce midi ». Gardons à l’esprit que la question peut être formulée autrement, le plus important étant qu’elle soit pertinente et compréhensible par le robot de Ok Google. 

La recherche vocale Google fonctionne sur toutes les interfaces comme sur Android, sur PC ou encore sur une tablette à condition que ces appareils possèdent un microphone et que celui-ci soit fonctionnel à tout moment.

Rechercher à l’aide de la voix est une autre manière de lancer des requêtes et de découvrir du contenu de manière plus naturelle : dites ok Google

Comment activer la recherche vocale Google ?

Sur Android, vous pouvez installer l’application de recherche vocale Google que l’on nomme aussi Google Assistant. Depuis votre ordinateur, c’est sur Google Chrome que cela se passe. Les utilisateurs de smartphone Apple ne sont bien évidemment pas oubliés. L’application Google Assistant est disponible gratuitement sur l’App Store de vos iPhone préférés.

Si vous êtes sur votre PC, la recherche vocale passe directement par le navigateur Google Chrome. En ouvrant Chrome, Google Assistant est déjà fonctionnel.

L’activation de la recherche par la voix s’effectue en cliquant sur l’icône de micro qui est à droite dans la barre de recherche Google. Si le micro de votre ordinateur est fonctionnel, le reste devrait se faire assez facilement.

La recherche vocale est donc compatible sur presque tous les appareils, nous citerons quelques exceptions comme « l’Apple TV » qui ne propose pas l’application Google ou encore l’Apple Watch. Il est évident que la guerre des assistants vocaux pour prendre le marché des recherches de contenu par la voix est la conséquence de ces absences.

On n’imaginerait pas SIRI installé sur un téléphone Android, pour vous consoler, vous pouvez néanmoins profiter de l’application sur n’importe quel smartphone ce qui est déjà pas mal.

Quel est l’impact de Ok Google sur votre SEO ?

L’avènement des technologies de recherches par le biais de la voix annonce un changement de comportement des internautes et une mutation au niveau de la manière d’optimiser les contenus.

Nos habitudes de recherche ne seront pas balayées en quelques années par une nouvelle technologie, mais il est certain que la proportion de recherche vocale augmente de manière exponentielle et se trouve aujourd’hui en position d’influer sur le SEO.

Jusqu’ici pour optimiser la présence sur les résultats de recherches, on utilise pour le search des mots clés dits « principaux » ou « secondaires », avec la recherche vocale Google, ce sont les mots clés de longue traine qui sont priorisés. Les mots clés de longue queue sont en fait des phrases complètes, généralement sous forme de question que les internautes se posent. 

Apparaitre sur des recherches vocales c’est donc insérer dans ses contenus les fameuses questions que se posent les internautes afin que les robots de Google puissent les identifier et les lire.

Dans ce contexte, il est indispensable de faire en sorte que les mots clés de longue traine soient simples et sans virgules. Par exemple, pour optimiser un article qui traite des critères de recherche ou de choix pour un smartphone, vous entrez des questions de type : comment choisir son smartphone ? Quels sont les critères pour choisir son smartphone ? 

Comment optimiser votre référencement avec la recherche vocale ok Google ?

Optimiser votre site web pour la recherche vocale n’est pas très difficile, voici quelques conseils :

répondre aux bonnes questions

Tel que nous vous l’avons expliqué dans cet article sur la recherche vocale avec OK Google, au lieu de rechercher les mots clés classiques, vous devriez vous concentrer sur la chercher des mots clés de longue traine. La réponse aux questions des internautes est une piste. Pour cela, vous pouvez utiliser l’outil answerthepublic.com qui établit une liste exhaustive des questions des internautes.

Trouver la position 0 que vous pouvez utiliser

La position 0 est une autre façon d’appeler les « rich snippets » qui apparaissent dans la « boîte de réponses » ou les « réponses instantanées » de Google, qui s’affichent au-dessus des résultats de recherche organique lorsque la requête est généralement formulée sous forme de question. Vous avez certainement déjà vu dans les résultats de recherche une petite liste de questions fréquente. Essentiellement, les « snippets » offrent la possibilité de surpasser ses concurrents en gagnant la position convoitée de numéro 1 sur la recherche organique.

La position 0 est également importante, car elle permet d’utiliser la recherche vocale comme seule réponse à des questions courantes. La croissance des extraits riches et positions 0 dans les résultats de recherche a augmenté de manière significative ces dernières années. Certains verront un signe du développement de la diversification des recherches comme les requêtes vocales.

La structure de votre article

En dehors de tout ce qui a été dit plus haut, la structure de vos contenus à une importance cruciale dans l’optimisation pour la recherche vocale de Google.

Vos articles doivent pour cela atteindre un minimum de 500 mots et il est indispensable que les mots clés de longue traine dont vous avez fait le choix apparaissent dans le titre et/ou les sous-titres de vos articles. De même, vous devrez écrire une méta description incluant une moyenne de 200 caractères.

SEO locale

22 % des personnes utilisent la recherche vocale pour trouver des informations locales. Ce résultat est en cohérence avec le taux d’utilisation des smartphones Android et IOS en déplacement.

Google a partagé sur ce point la situation des requêtes dites « proche de moi ». Il apparait que celles-ci ont fortement augmenté. Les gens utilisent dans leurs requêtes des choses à faire près de chez eux.

La recherche vocale rend ces requêtes plus rapides et plus faciles pour l’utilisateur. L’utilisation du mobile amène les requêtes à des visites en magasin plus important et un taux de conversion plus élevé.

Étant donné que les utilisateurs ont une intention locale lorsqu’ils effectuent des requêtes sur leur smartphone la recherche des bons mots-clés est un levier très puissant. Identifiez les phrases que les gens utilisent pour décrire le quartier où vous vous trouvez, et les points de repère autour de votre entreprise (station de métro ?). Le SEO local sera utile pour les recherches vocales et classiques et sera bénéfique pour votre référencement sur Google.

Offrir un site adapté mobile

Alors que nous prévoyons que la moitié des recherches sur les écrans d’Android se feront à partir de la voix, il devient indispensable que le site web que vous proposez soit « responsive » et donc adapté au surf sur smartphones.

Si vous n’êtes pas sûr que votre site web respecte les normes en la matière, sachez que vous pouvez le vérifier avec des outils dédiés. Certains d’entre eux sont capables de vous fournir des recommandations pour que vous puissiez améliorer votre interface : Google Mobile test Friendly par exemple.

Libeller un contenu vocal

Ce qui suit est tout aussi important que tout le reste. Il faut que vos écrits soient lisibles par les robots de Google. Pensez à écrire le plus simplement possible, éviter les parenthèses, les deux points et les virgules, afin de faciliter la lecture. Autrement dit, votre contenu doit être adapté au langage parlé pour ressortir sur les requêtes vocales de Google.

Conclusion : 4 points cruciaux pour optimiser son site pour la recherche vocale Google

1— Créer du contenu comme des articles répondant aux questions de vos clients

2 — Optimisez l’expérience utilisateur en proposant une comptabilité mobile

3 — Enregistrez votre site sur Google My Business

4 — Utilisez des données structurées

Rédigé par

Partager