YouTube

Le guide indispensable du marketing sur YouTube

YouTube est un formidable moyen de faire connaître ses produits ou de promouvoir son entreprise sur le web. Quelques données le confirment. Aujourd’hui, 80 % du trafic internet est lié au visionnage de vidéos. 

La plateforme est disponible dans plus de 90 pays et traduite dans 80 langues.62 % des entreprises utilisent une chaîne YouTube pour poster des vidéos.

Vous avez défini vos objectifs et votre stratégie marketing, vous disposez des moyens humains et matériels nécessaires, vous avez même quelques idées de scénarii pour créer des vidéos de grande qualité ou, mieux encore, des vidéos déjà tournées. Alors voici votre petit guide YouTube.

Publicité sur YouTube Le guide complet

Débutant

Publicité sur YouTube Le guide complet

Publicité sur YouTube Le guide complet

7 conseils pour lancer et développer votre chaîne YouTube : YouTube marketing

1—Créez un compte de marque sur YouTube

La première chose à faire est de vous créer un compte sur Google, mais un compte de marque. Si vous ouvrez un compte à votre nom et que vous êtes, dès lors, le titulaire de ce compte. Vous serez donc la seule personne autorisée à y accéder. En ouvrant un compte de marque, il sera possible à d’autres personnes « autorisées » de se connecter, y compris simultanément, par le biais de leur propre compte Google. Vous n’avez pas besoin d’un nom d’utilisateur ni d’un mot de passe distinct. Votre compte peut avoir plusieurs propriétaires et administrateurs.

2 — Ciblez le public à qui vous vous adressez sur YouTube

« Google Analytics » est un outil extrêmement puissant qu’il est fondamental de connaître et d’apprendre à maîtriser. De plus, il est gratuit. Il permet d’analyser un grand nombre d’informations relatives à l’activité de votre site internet ou, le cas présent, de votre chaîne.   

Analytics va vous permettre d’analyser le comportement des internautes et de mesurer l’impact de vos actions web marketing. Il permet de :

– savoir qui a regardé, 

– suivre le parcours des internautes sur votre site web, 

– connaître le nombre de visiteurs (unique ou régulier), 

– savoir ce qu’ils ont visionné, sur quoi ils ont « cliqué »…

Toutes ces informations sont précieuses sur le plan marketing. Elles vous permettent de mieux appréhender votre « public », de vérifier la pertinence de vos hypothèses, de vos actions et de vos « images ». Et d’apporter des améliorations ou des modifications si nécessaire. 

3 — Ouvrez grand vos yeux et vos oreilles

Réalisez des vidéos requiert du temps, de la réflexion, de la créativité, de l’argent. Mais aussi magnifique et performant soit le résultat, votre création est une goutte d’eau dans un océan d’imagination et d’innovation. Alors, ouvrez grand les yeux et les oreilles pour voir ce que font les autres. Regardez ce que font vos concurrents, mais pas uniquement. Les bonnes idées sont transférables, modifiables, adaptables. Visionnez des images sur le web, lisez les commentaires déposés, apprenez de la façon dont certains concurrents interagissent avec leurs abonnés, essayez d’analyser ce qui a permis à une vidéo de cartonner… Il ne s’agit pas de crouler sous les informations, mais de capter, au travers de votre propre grille de lecture, ce qui est pertinent et générateur de valeur ajoutée, pour vous. Et osez « expérimenter ». 

4 — Améliorez le référencement de vos vidéos YouTube

Vous avez créé votre chaîne et publié vos premières vidéos sur le web. Problème, ça ne se bouscule pas au portillon et le nombre de vues s’avère symbolique. Pire, il stagne. C’est frustrant, mais c’est généralement ainsi que cela se passe. Il faut bien comprendre que, toutes les heures, sur YouTube, ce sont 30 000 heures de vidéos qui s’ajoutent. Compliqué, dès lors, de se distinguer. 

Même si la vidéo est de qualité (elle doit impérativement l’être !), cela ne suffit pas. Il faut travailler à l’amélioration du référencement naturel de vos vidéos afin qu’elle se hisse dans les résultats de recherche (SERP, Search Engine Result Page) de Google ou de YouTube.

Pour peaufiner le référencement, il importe de : 

– soigner son titre en veillant à ce qu’il intègre des mots-clés pertinents, mais qui s’avèrent cohérents par rapport au contenu de la vidéo,

– rédiger une description. Elle doit compter 300 mots ou plus. Son contenu doit être riche, détaillé, original (pas de copier/coller) et contenir de bons mots-clés,

– créez des liens sur les réseaux sociaux, sur votre site internet,

– concoctez et diffusez des extraits, des bandes-annonces, des « teasers »,

– soignez vos « thumbnail », la petite image qui illustre votre vidéo afin de donner envie de cliquer dessus,

– ajoutez des hashtags bien choisis (pertinents) à vos vidéos, 

– demandez, tout simplement, aux internautes qui ont regardé la vidéo, de commenter, de « liker », de s’abonner, car cette « activité » est prise en compte par les algorithmes. 

5 — Soignez la présentation 

Assurer la bonne diffusion de vos créations sur le web est important, mais n’oubliez pas de veiller à ce que votre chaîne soit attrayante. 

La bannière doit être soignée. Cela implique déjà de respecter la taille des images recommandée par YouTube : 2560 x 1440 pixels. Veillez aussi à rester en deçà des 4 Mo.

Remplissez convenablement votre profil et entièrement. 

La présentation générale doit également être harmonieuse, cohérente par rapport à vos contenus. Pensez à proposer aux internautes de s’abonner. 

Créer des playlists. Cela encourage vos spectateurs à regarder plusieurs de vos vidéos à la suite. 

Vous pouvez, aussi, l’enrichir avec des liens renvoyant sur votre site web, les réseaux sociaux, Facebook, par exemple, mais aussi vers des chaînes dont vous vous sentez proches ou que vous aimez, tout simplement. 

Y compris concurrentes ? 

Pourquoi pas ! Vous confirmez que vous ne craignez pas la comparaison et vos « concurrents » pourraient, aussi, renvoyer ses adeptes vers votre chaîne. Ce peut également être un bon moyen d’entrer en contact avec d’autres créateurs. Ne perdez pas de vue que vous évoluez au sein d’une communauté. 

Diffusion internationale ? 

Si votre ambition est de « rayonner » à l’international, pensez, aussi, à en assurer la traduction ou un sous-titrage dans d’autres langues. Il est possible de le faire à moindres frais, en sollicitant l’aide de la communauté ou en utilisant un outil quelconque de traduction. La qualité sera-t-elle au rendez-vous ? Peut-être. Peut-être pas. Si vous désirez vous adresser à une « clientèle » internationale, investissez dans une bonne traduction. L’internaute a tant de choix que si c’est « moyen », il passera à autre chose dans les secondes qui suivent. D’où l’impérieuse nécessité, d’ailleurs, de soigner les premières secondes de vos vidéos. C’est crucial. 

Le sous-titrage dans votre langue peut aussi s’avérer pertinent à l’heure de « l’autoplay » qui déclenche les vidéos automatiquement. Conséquence, bon nombre de personnes coupent le son, lorsqu’elles sont entourées ou que l’endroit l’exige. Cela dit, l’autoplay peut être désactivé. 

6 Planifiez la création et la diffusion de vos vidéos

À défaut d’avoir percé le secret de la vidéo ultime qui va déclencher un tsunami planétaire de likes, de vues et de commentaires pour la décennie à venir, mieux vaut inscrire votre stratégie marketing sur YouTube dans la durée. C’est-à-dire planifier vos tournages et vos mises en ligne. Ne démarrez pas avant d’avoir plusieurs vidéos « en magasin ». 

Le fait de planifier a d’autres intérêts :

– donner rendez-vous à vos abonnés et respecter votre calendrier,  

– assurer une cohérence entre les vidéos, 

– gérer au mieux les tournages, ce qui participe à assurer une plus grande qualité (du bon matériel, ça aide), mais également à optimiser les coûts,

– bien penser votre stratégie et vos scénarii, 

– optimiser la promotion en se servant de chacune des vidéos comme autant d’espaces de promotion, de communication. 

7 Faire de la pub ou se rapprocher d’un influenceur ?

Vous devez promouvoir votre chaîne, deux grandes options s’offrent à vous. 

Faire de la pub

Faites de la publicité sur YouTube et sur d’autres médias : sites internet, des forums, dans des newsletters et sur d’autres plateformes sociales. Il existe de multiples formules en la matière, sur YouTube, notamment des solutions de « Coût par Vue ». Vous pouvez aussi très précisément cibler l’audience qui vous intéresse. Veillez à soigner vos images et votre contenu vidéo, mais également à analyser les résultats de votre campagne, au fur et à mesure de son déroulement. La publicité passe par la régie publicitaire de Google : voici notre guide ultime de la publicité sur Youtube

Se rapprocher d’un influenceur

Un « influenceur », c’est une personne qui, via son blog, Twitter ou encore YouTube, a constitué une communauté. Certaines comptent plusieurs millions de personnes. Les marques font donc appel à eux pour se faire connaître ou promouvoir leurs produits. Certains se font grassement rémunérer, d’autres pas. Ce n’est donc pas nécessairement une question d’argent, il faut que le « feeling » passe, un projet « commun ». D’où l’importance, pour vous, d’être actif au sein de la communauté. Agissez, réagissez, interagissez. 

Un dernier conseil : amusez-vous !

Se lancer sur YouTube est à la portée de tous. Faire vivre une chaîne dans la durée, qui se développe en poursuivant des objectifs marketing précis, qui réussit à fidéliser, à se renouveler, à étonner… C’est un peu plus compliqué. Mais possible. Dès lors que vous vous investissez. Les aspects « créatifs » ne doivent pas vous faire oublier de conserver un œil sur les indicateurs qui sont à votre disposition. Soyez disposé à sortir de votre zone de confort pour vous remettre en cause. Ne vous enfermez pas dans un cadre, mais jouez avec tout ce qui est mis à votre disposition. Et la palette des outils est immense. Tout cela est très sérieux ! Alors amusez-vous. C’est un bon moyen pour réussir.

Rédigé par

Partager

Découvrir plus d’articles