Instagram

Logo Instagram : Histoire, signification et évolution

Dans l’histoire entière d’Instagram, courte, mais intense, il y a eu tout de même trois logos. Trois, et pas deux, comme la plupart d’entre nous pourraient le croire.

En effet, la majorité des gens ne se souviennent pas du tout premier logo Instagram, l’icône originale de l’application : un appareil photo polaroid flottant sur un fond blanc.

En outre, les éléments inclus dans la conception étaient si détaillés qu’on ne pouvait pas vraiment le qualifier de logo. Mais en tout cas, c’est le symbole que la plate-forme de réseau social et de partage de photos avait choisi en 2010, année de son lancement.

Ce premier logo, donc, représentait un polaroid traversé de haut en bas d’une bande arc-en-ciel. Était-ce une façon de désigner et de mettre en avant les différents filtres proposés par Instagram ? C’est probable, mais cela n’a jamais été confirmé par une source fiable. Si l’on observe ce logo de plus près, on remarque également d’autres détails qui viennent renforcer l’aspect réaliste de cet appareil photo : un bouton rouge et un bouton noir, un viseur et également un objectif surmonté d’un flash rectangulaire et volumineux. Et juste au-dessus du bouton rouge, on peut apercevoir le logotype Instragram.

En faisant bien attention, il est possible de remarquer le reflet des deux boutons dans la partie basse et avancée du boitier de l’appareil photo. Enfin, ce logo n’est pas plat.

Quel est donc le designer qui a créé ce premier dessin ? Et bien c’est tout simplement Le PDG et co-fondateur d’Instagram en personne, Kevin Systrom.

Kevin Systrom et Instragram, une « success story »

Kevin Systrom est né dans la petite ville de Holliston, située au cœur de l’état du Massachusetts. Il rejoint l’université de Stanford et empoche un bachelor’s degree en gestion et ingénierie. Ensuite, il est directement embauché par Google en tant que spécialiste marketing. Mais ce job ne le captive guère.

Passionné de photographie depuis toujours, le jeune homme décide de lancer en 2010 une application de partage de photo, dont l’originalité réside dans le fait qu’elle propose des filtres à ses utilisateurs. Systrom monte ce projet en compagnie de Michel Krieger, un entrepreneur et ingénieur informatique né à Sao Paulo. Les deux compères se sont rencontrés à l’université de Stanford et sont toujours restés en contact par la suite, en s’échangeant des e-mails au moins une fois par semaine. C’est d’ailleurs Krieger qui a fait le plus gros du travail de développement concernant les aspects techniques de l’application.

Le succès d’Instagram prend tout le monde par surprise, et seulement deux ans après ses débuts, l’application sortie pour la version gratuite Android est téléchargée plus d’un million de fois en moins d’une journée ! Cette réussite insolente ne laisse pas les géants de la Silicone Valley insensibles, et c’est Facebook qui rafle la mise la même année, en 2012, et s’offre la plate-forme de partage de photos pour 1 milliard de dollars.

À l’heure actuelle, Instagram compte plus d’un milliard d’utilisateurs actifs mensuels, soit plus de deux fois plus qu’en 2018. 

Certaines personnalités comme Cristiano Ronaldo, Selena Gomez, ou Dwayne Johnson comptent plusieurs centaines de millions de suiveurs !

En France, Instagram, avec plus de 20 millions d’utilisateurs, se positionne en 3e position des applications les plus utilisées, derrière Facebook et YouTube. 

Et pour finir, on estime que 95 millions de photos sont téléchargées sur la plate-forme américaine chaque jour. Au niveau des droits d’auteurs, Instagram vous assure que vos photos sont protégées par un copyright, comme n’importe quelles autres photos, mais rien ne vous empêche d’ajouter la mention « tous droits réservés », afin d’être plus rassuré.

Le logo le plus célèbre de l’application

Peu de temps après avoir sorti le premier logo Instragram dont nous avons parlé plus haut, Kevin Systrom et son équipe réalisent que celui-ci contient peut-être trop de détail pour un logo, et qu’il doit être simplifié. C’est pour cette raison que la même année, en 2010, les têtes pensantes de la célèbre application basée à Menlo Park, Californie, décident de modifier le premier logo « polaroïd » d’Instagram.

Cette fois, cependant, ce n’est pas Kevin Systrom qui se penche sur le sujet. La direction d’Instagram décide de laisser les commandes à un talent qui n’est pas issu du bercail. Ils font appel à un dénommé Cole Rise. Ce jeune homme est à la fois photographe, designer, et il figure également parmi les tout premiers fans et utilisateurs de l’application. La légende raconte qu’il ne lui a fallu que 45 minutes pour terminer ce projet ! Cependant, les nombreuses retouches et la prise de décision finale quant à l’adoption et à utilisation de ce nouveau logo ont pris quasiment 6 mois à l’équipe de direction. Les inconditionnels d’Instagram savent que Rise a aussi donné son nom à certains des premiers filtres utilisés sur l’application, tels que Mayfair, Sutro, Sierra, etc. Étonnamment, Cole Rise avait dès le début prévu le succès d’Instagram et le logo qu’il a participé à créer est resté dans les mémoires. Le photographe basé à San Francisco s’est inspiré d’un vieil appareil photo des années 1950 de la célèbre marque américaine Bell & Howell. Ce logo est tellement emblématique que la majorité des gens pense que c’était le premier logo d’Instagram.

Bien qu’il ait été conçu courant 2010, il n’a été officiellement utilisé qu’à partir de 2011.

Ce logo qui porte le nom de son créateur a eu plusieurs versions où l’on note de subtiles modifications qui se remarquent à peine.

Et pour la petite histoire, Rise a également dessiné un logo représentant le dos du fameux appareil photo. Cela n’a servi à rien, mais c’était une petite fantaisie personnelle de sa part.

Le dernier logo en date crée la polémique

C’est précisément le 11 mai 2016 qu’Instagram a introduit son troisième logo officiel, et le dernier à ce jour.

Le feed-back des fans de la marque a été globalement sans appel, et la plupart d’entre eux ont raillé ce nouveau logo ou se sont montré déçus. Seule une poignée de personnes a apprécié le changement, qui, il est vrai, est assez radical par rapport aux deux premiers.

Le point positif, cependant, c’est que cela a créé une énorme publicité, le « buzz », comme on dit aujourd’hui. Non seulement les principaux médias en ont parlé, mais un nombre incalculable d’utilisateurs individuels ont également publié des commentaires sur Twitter ou créé des mèmes juste pour ajouter leur opinion au flot de critiques qui a déferlé suite à l’apparition de ce nouveau design. Beaucoup ont qualifié cet acte de « changement dont personne ne voulait ».

Que dire alors des détails techniques de ce nouveau logo ? Il est minimaliste, plat, contient peu de couleurs différentes, et il est donc en quelque sorte conforme aux tendances actuelles du graphisme. 

Ce logo Instagram ne comporte que du rose, du violet et du jaune. Ces couleurs se dégradent pour se fondre et passer de l’une à l’autre. Ce procédé de dégradé est quelque chose de nouveau pour la marque, car dans les logos précédents, toutes les couleurs étaient séparées de manière très distincte.

De plus, la bande arc-en-ciel et toute représentation de ce motif fétiche ont été supprimées. La seule chose qui n’a pas changé, c’est la position d’origine de l’objectif et du viseur. Cette fois, il a fallu à l’équipe d’Instagram 9 mois pour s’entendre sur ce nouveau design et l’adopter.

Beaucoup de fans affirment qu’avec ce nouveau logo sorti en 2016, Instagram a perdu son élément de marque le plus précieux : l’arc-en-ciel. On peut aussi regretter que l’appareil photo soit représenté de manière aussi métaphorique et minimaliste. Certes, l’objectif et le viseur sont toujours là, mais on est loin de la représentation riche et vintage du vieux boitier de chez Bell & Howell qui plaisait tant aux instagrameurs. On peut en revanche estimer que le dégradé à trois couleurs est une manière de remplacer l’arc-en-ciel.

Un logo qui suit les tendances actuelles du design

Comme mentionné précédemment, les réactions émanant du public lors de l’introduction du nouveau logo étaient loin d’être positives ou dépassionnées. Mais 4 ans plus tard, de l’eau est passée sous les ponts. Et comme cela arrive souvent, on a finalement l’impression que le tout dernier logo Instagram s’est très bien intégré dans notre vie quotidienne, après tout.

Les tendances du graphisme ont beaucoup changé ces dernières années, et on s’aperçoit que les formes minimalistes et les images plates ont pris le dessus. De nombreuses entreprises se tournent encore vers le rebranding ou relookage de leur marque, soit en changeant seulement leur logo, ou bien de manière plus brutale, en prenant un nom nouveau. Pour quelles raisons ? Le changement de logo, en particulier, a pour but d’attirer de nouveaux utilisateurs et de suivre le rythme imposé par la concurrence en matière d’apparence. Avec quelques années de recul, on peut conclure que ce changement à la base « choquant » qui a été imposé par Instagram était une excellente décision commerciale. En effet, le logo de l’application parait avoir été en avance sur tout le monde et a participé à définir les tendances graphiques de nombreuses marques arrivées sur le marché récemment.

Cole, le concepteur du deuxième logo d’Instagram, a donné un point de vue intéressant lorsque celui-ci est sorti officiellement : « C’est un peu comme la refonte du logo d’Uber. Les gens ont d’abord paniqué, et puis finalement c’est passé comme une lettre à la poste. Pour autant que le changement soit douloureux au début pour les utilisateurs, les gens s’habituent en général, et s’adaptent assez rapidement. Et puis après quelques mois, ils vous disent qu’ils adorent ce nouveau logo sur leur écran d’accueil. »

Rédigé par

Partager

Découvrir plus d’articles