Rédigé par

Etienne Alcouffe

Les meilleures façons d’optimiser une campagne publicitaire Facebook défaillante

mai 19, 2018

 

Plus tôt cette année, on nous a confié une campagne publicitaire Facebook qui a échoué, un défi que nous avons relevé. Nous avons non seulement réussi. Mais nous l’avons également transformé en une activité très rentable pour le compte d’un client e-commerce.

 

Cela s’est fait par des procédés simples, utilisés par de nombreux experts publicitaires Facebook pour optimiser leurs campagnes.

 

Dans cet article, nous verrons comment nous avons augmenté le retour sur les dépenses publicitaires (ROAS) et amélioré cette campagne.

 

 

Etape 1 : Evaluation

 

 

Le premier point consistait à déterminer ce qui fonctionnait et ce qui ne l’était pas. Après avoir géré des millions de dépenses publicitaires sur Facebook, nous avons découvert que, le plus souvent, tirer le meilleur parti de Facebook Ads signifie se concentrer sur trois domaines :

 

 

1. L’audience (et les attributs)

 

 

Cela se traduit par quelques points importants:

 

 

  • La ‘liste’ ciblée
  • La tranche d’âge
  • Le genre
  • L’objet (Pour notre cas, ils optimisaient les conversions, donc rien à changer)
  • Le placement

 

 

2. L’offre 

 

 

Les offres Facebook deviennent obsolètes, surtout si vous faites du marketing auprès du même public.

 

 

3. Le type d’annonce 

 

 

Les collections de publicités récemment publiées sont utilisées avec beaucoup de succès pour les clients e-commerce

 

Voici tout ce que nous avons collecté, sans doute les raisons pour lesquelles la campagne a échoué :

 

 

Analyse d’audience

 

 

  • Ciblage d’intérêt simple (très général, et non établi de manière étudiée)
  • Le reciblage d’audience (de sites Web et de vues vidéo) n’a pas été correctement mis en place
  • Sans analyse de genre
  • Sans tranche d’âge
  • Aucune audience rapprochée sur les clients réels (ils se sont seulement basés sur les emails de leur répertoire)

 

 

Analyse d’âges

 

 

Ce type d’analyse a révélé ce qui suit :

 

 

Analyse d’âges

 

 

Par ce tableau, il est évident que les personnes de 18-45 ans sont les clients potentiels.

 

Pour faire simple, nous avons regroupé les tranches similaires, afin d’analyser le total de leurs dépenses publicitaires, de leurs ventes et de leur retour sur les dépenses publicitaires (ROAS):

 

 

ROAS

 

 

Analyse de placement

 

 

En vérifiant leur placement, nous avons découvert que les mobiles ont représenté :

 

 

  • 78,63% de leur trafic
  • 90,89% de leurs dépenses
  • 94,21% de leurs ventes

 

 

Il a clairement eu le ROAS le plus élevé à 3,59 pour toute dépense significative.

 

 

Analyse du type d’annonce

 

 

Les campagnes utilisaient une seule vidéo avec le produit en vedette. Comme indiqué, les annonces de collection (annonces pour mobile uniquement) venaient d’être publiées et n’étaient pas encore utilisées par le client.

 

Sachant que les publicités de collection fonctionnent bien pour certains de mes autres clients, j’étais vraiment désireux d’incorporer ce genre de pub dans le test.

 

Comment nous avons augmenté le ROAS de 84,65% et en avons fait une campagne extrêmement rentable :

 

 

1. Ciblage de placement

 

 

Étant donné que l’achat mobile a contribué à plus de 90% de leurs ventes, nous avons décidé de nous concentrer uniquement sur celui-ci.

 

 

2. Audiences

 

 

Les audiences mises en place :

 

 

  • 1er : Reciblage – Ajouté au reciblage de panier (180 jours)
  • 2ème : Reciblage de la catégorie de produits (ajout au panier – 180 jours)
  • 3ème : Reciblage des vues vidéo (aimer celle-ci)
  • 4ème : Audience des acheteurs de produits similaires 1%
  • 5ème : Audience des acheteurs de tous les autres produits 1%
  • 6ème : Ciblage, uniquement par centres d’intérêt
 

 

Pour la plupart des audiences, nous avions les attributs suivants :

 

 

  • Mâle et Femelle
  • Tranche d’âge, de 18 à 40 ans
  • Excepté ceux qui avaient acheté le produit (figurant dans «liste des clients»)
  • Enchères automatiques : pour optimiser les conversions avec une fenêtre de conversion de 7 jours

 

 

3. type d’annonce

 

 

Nous avons limité notre ciblage au mobile uniquement. La vidéo utilisée est celle la plus réussie et l’avons adaptée par rapport à la nouvelle publicité de Facebook Collection.

 

 

4. L’offre

 

 

Nous avons décidé de tester deux nouvelles offres :

 

 

    • La première, sans livraison gratuite, à un prix inférieur à 157 $, dont le frais est à 20 $
    • La seconde, avec leur offre originale de livraison gratuite – mais les a également convaincu d’ajouter un petit billet de faveur qui leur a coûté moins de 3 $.

 

 

Le résultat

 

 

Après deux mois et 35.392, $, c’est arrivé …

 

 

Le résultat

 

 

Un ROAS de +6,33, signifiant que chaque dollar dépensé rapporte maintenant 6,33 fois les ventes. Une augmentation des profits, générant un retour sur investissement de 105% sur ses dépenses (selon les commentaires du client).

 

Il m’a dit qu’il ne se passait presque rien avec 15.000 $ par mois, pour engendrer plus de 16.000 $ de profit.

 

Les ventes pour les mêmes dépenses de leur campagne précédente auraient été dans les 120.000 $.

 

Nous avons augmenté de 100.000 $ de ventes supplémentaires sans dépenses en sus (c’est pourquoi il nous a permis d’utiliser 5.000 $, en plus du budget alloué)

 

 

Nous avons augmenté le ROAS% proche de 85%, et l’avons atteint par :

 

 

      • Baisse du coût en pourcentage par vente de 43,42%
      • Augmentation du dollar moyen par achat de 4,47% (Le client et mon équipe étaient ravis de cela.)

 

 

Analyse globale de l’offre

 

 

Voici les résultats par offre :

 

Recevez quotidiennement des nouvelles sur les réseaux sociaux dans votre boîte de réception. Abonnez-vous aux médias sociaux aujourd’hui :

 

 

Offre 1

 

 

Offre 1

 

 

Offre 2

 

 

Offre 2

 

 

Les deux offres ont largement surpassé celle d’origine.

 

 

Analyse globale du genre

 

 

Femelles et mâles ont retourné un ROAS de 7,1 et 6,14 respectivement.

 

Voici, la nouvelle campagne par rapport à l’ancienne :

 

 

La nouvelle campagne par rapport à l'ancienne :

 

 

Analyse globale de l’âge

 

 

Ainsi, nous avons limité notre ciblage entre 18 et 40 ans pour tout public, qui n’était pas un site de reciblage d’audience.

 

 

Analyse du groupe d’âge

 

 

Analyse du groupe d'âge

 

 

Tous les groupes d’âge, à l’exception des 18-24 ans, ont connu à la fois une diminution de la variation en pourcentage de la CPS et une augmentation du dollar / des ventes.

 

 

Analyse du type d’annonce

 

 

Comparées aux publicités originales, les annonces de collection ont presque doublé de rendu :

 

 

Analyse du type d'annonce

 

 

Le travail supplémentaire de mise en place de leurs flux en valait largement la peine et a été payant.