Rédigé par

Etienne Alcouffe

Arborescence site : Comment construire une bonne structure SEO ?

août 22, 2018

Votre site internet doit être en mesure de proposer une structure efficace pour vos visiteurs ainsi que pour les robots.


Les utilisateurs de votre site méritent de bénéficier de la meilleure expérience possible lorsqu’il navigue sur vos pages. Votre contenu est au service des internautes, a ce titre leurs offrir une navigation fluide et correctement structurée se relève indispensable.

 

Les robots d’indexations des moteurs de recherche comme Google doivent également pouvoir scanner votre site internet sans rencontrer d’obstacle, ainsi une arborescence correctement mise en place sera bénéfique pour votre référencement naturel (SEO).

 

Junto vous propose donc cet article sur la construction de la structure de votre site web.

 

L’importance de la structure du site internet

 

Faire la différence face à vos concurrents sur les moteurs de recherche doit-être l’une de vos priorités et offrir une bonne structure de site pourrait bien faire différence.

 

Les bénéfices de proposer une structure SEO sont nombreux aussi bien d’un point de vue de l’expérience utilisateur que de votre capacité à ressortir sur les moteurs de recherches.

 


La convivialité de votre site

 

Certains Webmasters se lancent dans des stratégies d’optimisations ou dans des annonces payantes sans même avoir travaillé leurs pages d’atterrissage et la convivialité de leurs sites internet.

 

Savez-vous que Google prend en considération la page de destination pour faire apparaître vos annonces payantes correctement sur le réseau de recherche ?

 

Aider vos visiteurs à naviguer de manière fluide vous sera également utile pour déclencher plus de conversions et de transformations.

 

Un référencement plus performant

 

Une structure performante améliorera de manière importante votre classement sur les moteurs de recherches.


Google et les autres moteurs doivent pouvoir scanner votre site rapidement et de manière efficace.

 

Ceci aura pour conséquence d’éviter que votre propre contenu rentre en compétition avec.. Lui-même.

 

En indiquant à Google les pages à indexer et les plus importantes, les résultats de recherche seront plus clairs et vos changements seront appliqués plus rapidement et efficacement.

 


Les éléments essentiels d’une bonne structure de site

 

Avant de se lancer dans des explications pour construire votre structure de nous, allons voir la meilleure structure possible si vous deviez partir d’une feuille blanche.

Les éléments essentiels d’une bonne structure de site


Comme vous pouvez le voir sur cette illustration, votre site Internet devrait être organisé de la façon suivante :

 

Dans l’ordre

 

  • Une page d’accueil tout en haut
  • Des catégories parfaitement segmentées
  • Des sous-catégories si nécessaire
  • Le contenu des pages produits des articles de blog par exemple

 


Et l’utilisation de Tag ?

 

Les sites comme WordPress utilisent des catégories ainsi que des Tags pour structurer les sites internet.


Ces combinaisons ont tendance à faire débat chez les spécialistes du référencement.

 

La première chose serait peut-être de vous expliquer la différence entre les deux.

 

Les catégories permettent d’identifier un thème ou un sujet pour permettre aux internautes de trouver le contenu correspondant, vous pouvez configurer des catégories ainsi que des sous-catégories comme nous l’avons vu plus haut dans l’article

 

Les Tags ou balises ne sont pas hiérarchisés, mais permettent d’ajouter une étiquette à votre contenu.

 

Les catégories vous offrent la possibilité de regrouper plusieurs publications se rapportant à cette catégorie en partant du plus large au moins large avec les sous-catégories.

 

Voici un exemple d’URL que vous pourriez obtenir sur un site de voiture de collection

 

http://www.voituredecollection.fr/voitureancienne/francaise/avant1989/articlesurlavoiture

 

La catégorie correspond ici à voiture ancienne, avec une sous catégorie : Française les articles correspondants et enfin l’article correspondant.

 

Les tags sont identiques aux catégories sauf qu’ils décrivent vos publications avec plus de détails.

 


Les utiliser de manière complémentaire

 


Afin de rester dans notre thème des voitures, reprenons nos catégories : Voitures anciennes, françaises, avant 1989

 

Les Tags pourraient être par exemple : Peugeot, française, Anciennes, Collection

 

La catégorie Voitures ancienne permettrait à nos internautes de trouver l’article sur la Peugeot, mais aussi sur d’autres marques de voitures anciennes.

 

En utilisant en plus le TAG Peugeot, l’internaute se retrouvera directement sur le bon contenu grâce à la complémentarité des Tags et des catégories.

 


Faire apparaître la catégorie dans les résultats de recherches

 

Imaginons que vous proposez plusieurs articles sur les voitures anciennes vous avez tout intérêt à ce que la catégorie apparaisse sur les moteurs de recherche en optimisant chacun de vos articles plus spécifiquement en sous catégorie par marque par exemple.

 

La recherche voiture ancienne dirigent vos visiteurs sur votre catégorie voiture ancienne.

 

Cela évite à vos pages de rentrer en concurrence les unes avec les autres et vous serez en mesure d’optimiser parfaitement chacune de vos pages, vos lecteurs et votre référencement vous diront merci !

 

Si votre site est un blog et que vous écrivez plusieurs articles sur un sujet, votre catégorie pour ce sujet doit être affichée en priorité dans les résultats des moteurs de recherches.

 


Attention au doublon !

 

Il y a beaucoup de sites qui par erreur créent des doublons.
En créant des doubles sur les catégories et sur les tags vous créez du contenu dupliqué ce qui défavorise votre référencement.

 

Par exemple si vous avez une catégorie : voiture ancienne et une catégorie voitures ancienne avec un article sur une voiture Peugeot ancienne, il ne devrait surtout pas ressortir sur les deux catégories au risque de créer des doubles et une mise en concurrence de votre contenu.

 


Utiliser son menu de site internet

 

Afin de segmenter votre contenu, vous pouvez utiliser votre menu principal de site internet.

 

Si vous avez une Home page d’atterrissage avec un menu il devrait correspondre parfaitement à votre structure de site internet.

 

Exemple :

 

Accueil — Services – blog – contact

 

www.votresiteinternet/ accueil/services/contenusurlesservices

 

Ici vos catégories seront découpées depuis la page d’accueil sur services, blog et contact et le contenu correspondant sera ensuite à l’intérieur des catégories en respectant la hiérarchie.

 


Reprendre sa hiérarchisation en main

 

Si votre site Internet ne respecte pas une hiérarchisation cohérente et conforme à nos recommandations ci-dessus alors vous devrez reprendre tout cela en main afin de corriger cela.

 


La première chose à faire consiste à lister votre contenu. Essayer d’établir la liste de vos articles de blog et de vos pages pour commencer à réfléchir à des catégories. Faites la liste de l’ensemble de votre contenu en espérant que celui-ci soit lui-même correctement segmenté dans la manière dont vous avez rédigé vos articles, ensuite il ne vous restera qu’à construire un nouveau menu principal correspondant à une structure conforme.

 

En divisant votre contenu par catégorie vous pourrez ensuite créer des sous-catégories et reporter les principales sur le menu de votre page d’accueil.

 

Encore faut-il que votre contenu ait été correctement rédigé pour vous permet de créer une pyramide cohérente.

 

Si vous avez du contenu dans tous les sens avec des articles, des liens, et un maillage interne complètement anarchique il vous faudra passer beaucoup de temps pour le réorganiser. La réorganisation vous permettra d’offrir des catégories claires pour vos utilisateurs, mais aussi pour les robots d’indexation des moteurs de recherche comme Google.

 


C’est peut-être le moment de supprimer du contenu obsolète et de refaire un bilan complet sur l’expérience utilisateur que vous apportez.

 


Le moment de faire un audit UX ?

 

La question est effectivement posée sur l’expérience que vous offrez vos utilisateurs, un audit d’expérience utilisateur vous permettra de faire un premier bilan sur votre site Internet et analyser vos points forts et vos points faibles.

 

De plus l’expérience utilisateur ne s’arrête pas à la hiérarchisation de votre contenu, mais va beaucoup plus loin pour apporter la meilleure expérience possible à vos visiteurs. Il est donc utile de combiner cela avec un audit SEO pour obtenir toutes les clés afin d’optimiser votre site.

 

Construire des catégories de tailles identiques

 

L’idée n’est pas de construire des catégories uniquement pour construire des catégories. Avoir un article dans une catégorie et 300 articles dans une autre catégorie n’est pas intéressant. Vous devrez équilibrer votre contenu pour garder une certaine cohérence et avoir une carte de votre site homogène.

 

Imaginons que l’une de vos catégories deviennent trop grosse alors vous avez peut-être l’opportunité de créer une sous-catégorie pour la légère et pour lui permettre de gagner en clarté.

 

Imaginez votre site Internet comme une route :

 

Elle doit être la plus simple possible et offrir différents passages,

 

Les voitures doivent pouvoir passer d’une route à l’autre en utilisant des panneaux clairement identifiés et correspondants aux lieux.

 

Dans le cas d’un site Internet, votre contenu doit être correctement segmenté pour correspondre aux catégories.

 

Si vous partez le zéro vous aurez donc facilité à créer un site dès le départ ayant une structure cohérente, efficace, et adapté à une optimisation pour le référencement naturel.

 


Les liens internes

 

Si votre contenu est correctement segmenté, il n’y a aucune raison que vos liens internes viennent perturber ce maillage, de plus les liens que vous allez placer sur votre contenu dirigeant vos visiteurs vers un sous contenu de la même catégorie ou les ferons remonter sur un contenu plus généraliste dans une catégorie plus haute dans la hiérarchie.

 

L’idée c’est de commencer avec des catégories généralistes vers des sous-catégories de plus en plus précises et les articles également de plus en plus pertinents.

 

Avoir des liens sur son site Internet est important pour le référencement naturel,

 

Attention néanmoins à ne pas pas trop en mettre au pire de voir en mettre à tout prix au risque de créer des ponts incohérents entre vos différentes catégories.

 

Je ne suis pas sûre par exemple que sur les articles correspondant aux voitures de marque Peugeot dans la catégorie voitures ancienne nécessite de contenir un lien vers les voitures Renault.

 

Les liens peuvent donc être une arme redoutable pour créer des connexions aussi bien en interne qu’en externe, mais peuvent aussi desservir la hiérarchisation de votre contenu et le mariage interne de votre site Internet

 

Contrôler ses liens externes

 

Vos back-links sont également très importants dans votre stratégie de référencement et viennent augmenter la notoriété de votre site Internet pour lui assurer une légitimité aussi bien pour Google que pour les autres utilisateurs.

 

Obtenir un lien d’un site du même thème qui pointe sur le vôtre est très intéressant dans la mesure où votre page d’atterrissage correspond parfaitement, mais aussi que cette page permet à vos utilisateurs de remonter ou de descendre dans votre pyramide.

 

Ainsi c’est comme cela par exemple qu’en attirant des prospects sur une page d’atterrissage afin de leur proposer de télécharger un livre numérique ou un contenu gratuit, ils pourront de manière cohérente naviguer sur d’autres pages de votre site. La navigation pourrait s’effectuer grâce aux liens internes et ils pourront ainsi sortir de votre site au bon moment en utilisant le chemin et la stratégie que vous aurez préalablement établie.

 

Si vos visiteurs naviguent correctement et de manière fluide sur votre site et que Google peut lire votre contenu rapidement votre référencement vous dira merci !

 


Méthode du silo

 

La méthode du silo est relativement simple à comprendre il est ici question d’empêcher et défavoriser les accès profonds à votre site internet.

 

Il est courant de voir sur des sites internet avec des liens dès la page principale qui permettent d’accéder à du contenu normalement placé plus profondément dans la hiérarchie de votre contenu, ceci, et néfaste pour le référencement.

 


Dans cet exemple nous reprenons la structure parfaite d’un site internet et nous avons ajouté une liaison non pertinente en rouge pour vous permettre de comprendre ce qui n’est pas judicieux.

Méthode du silo

Un lien en rouge a été ajouté sur la page d’accueil du site internet ce qui permet à partir du niveau le plus haut de votre site d’accéder à du contenu très bas dans la hiérarchie.

 

Ce type de lien ne favorise pas la hiérarchisation par Google de votre site.

 

Plus encore la navigation entre les produits sans remonter dans les hiérarchies n’est pas recommandée comme une liaison qui pourrait exister entre un produit de la sous-catégorie 1 et un produit de la sous catégorie 3.

 

Le but ultime étant de cloisonner au maximum votre contenu afin de proposer un chemin logique.

 


Expérience utilisateur VS hiérarchie prévue pour les moteurs de recherches

 

Les menus permettent d’accéder à des niveaux plus profonds du site internet directement sur la page d’accueil, ils sont courants et offre la possibilité à l’utilisateur d’accéder facilement au produit et au contenu demandé.

 

Ce type de menu favorise l’expérience utilisateur, mais aura tendance à être néfaste pour les moteurs de recherches qui  auront des difficultés à analyser les différents niveaux de hiérarchie de votre contenu.

Expérience utilisateur VS hiérarchie prévue pour les moteurs de recherches


Structurer et offrir des niveaux intelligents ne dépassant pas 3 ou 4 sous catégories semble favoriser la lecture de votre site internet par les robots.

 


Cloisonner l’information est donc nécessaire, les catégories principales de vos menus ne doivent pas permettre d’ouvrir directement des sous-catégories en passant la souris dessus.

 

Dans un monde parfait, vous devez faire un menu avec des liens qui ne permettent pas d’ouvrir un sous-menu directement au passage de la souris afin d’accéder à des niveaux de profondeur inférieurs.

 


Exemple pour blog traitant des voitures de collections vous devriez avoir un menu qui pourrait ressembler a celui-là :

 

Accueil — Voiture de collections — ma voiture de collection — Essais occasions — Motos — Utilitaires et voitures de loisirs —

 

Exemple pour blog traitant des voitures de collections vous devriez avoir un menu qui pourrait ressembler a celui-là :

 

Vous trouverez ici un exemple de menu avec sous-catégorie directement accessible depuis le menu principal, cela ne favorise pas la création d’une structure en silo.


Vous devez donc désactiver le bloc de catégorie dans vos menus et choisir des catégories principales plus larges.

 


Un exemple parfait d’architecture et de structure parfaitement maîtrisé : le site apple.com

 

Un exemple parfait d’architecture et de structure parfaitement maîtrisé

 

Ici vous n’avez pas de sous-catégorie directement accessible dans le menu, en cliquant sur Mac par exemple


Vous ferez apparaître la sous-catégorie Mac suivante :

 

apparaître la sous-catégorie Mac suivante

 

La sous-catégorie ci-dessus n’était pas accessible directement depuis la page d’accueil.

 

Jetons un coup d’œil aux URL

 


Premier niveau : Accueil

 

http://apple.com

 

Deuxième niveau : choix de la catégorie

 

https://www.apple.com/fr/mac/

 

Troisième niveau : Produits

 

https://www.apple.com/fr/macbook/

 


Ici l’utilisateur doit descendre dans la hiérarchie du site internet pour afficher les informations au fur et à mesure, les contenus sont parfaitement segmentés et organisés, le choix mots clés utilisés est pertinent et les pages ne rentrent pas en concurrence entre elles.

 


Voici les résultats de la recherche Google : MacBook

Voici les résultats de la recherche Google : MacBook


Cocon sémantique

 

Cocon sémantique

 

Le cocon sémantique rentre dans le cadre des stratégies d’architectures en silo et c’est ici les requêtes des internautes qui forment l’architecture du site internet.

 

À l’inverse des gros menus présents sur tous les sites de l’e-commerce qui affichent des liens redirigeant sur les offres,


le cocon sémantique se concentre lui sur la demande et les requêtes des internautes.

 

Nous allons observer ensemble la stratégie du cocon sémantique en 3 grandes étapes :

 


Étape numéro 1 : le choix des mots clés

 

Il existe des outils qui sont au service de la découverte des mots clés en voici une petite liste :

 

 

La première étape consiste à rechercher les requêtes des utilisateurs en rapport votre thématique afin d’identifier les mots clés qui sont le plus utilisés pour en établir la liste.

 

Une fois que vous avez identifié les requêtes, vous devrez chercher à les regrouper en grande thématique plus large ou catégorie.

 


En focalisant les thématiques sur les besoins des internautes vous commencerez à segmenter et à classer.

 

Par exemple dans le cadre d’un site internet proposant des voitures de collections à l’achat, des conseils d’entretiens, et des recommandations de garages pour la restauration,

 

vous devrez vous mettre à la place de l’utilisateur pour chercher à comprendre les requêtes et les besoins des internautes :

 

  • Les conseils pour l’entretien de sa voiture de collection
  • L’achat d’un modèle en particulier
  • La découverte de voiture par année de production
  • La Recherche par marque
  • Les garages d’assistance et d’entretien spécifique pour les voitures de collection
  • Voiture de collection à restaurer
  • Voiture de collection contrôle technique…

 


En vous intéressant plus en détail à vos futurs visiteurs et en classant leurs besoins par la constitution de grande thématique, vous travaillez sur les intentions de recherche.

 

Enfin vous devrez ici établir une hiérarchie d’importance en niveau.

 

Le premier niveau étant le plus générique et le moins profond de votre hiérarchie, les niveaux suivants seront des recherches associées moins importantes et plus précises ils seront classés de manière inférieure dans votre hiérarchie globale.

 

le choix des mots clés

 

Étape numéro 2 : Cartographier les requêtes

 

Une fois que vous avez terminé le travail de recherche et de hiérarchisation, vous devrez concentrer vos efforts à vulgariser les besoins des internautes en contenu probable.

 

On parle ici de créer une Mind Map de vos différentes thématiques.

 

Étape numéro 2 : Cartographier les requêtes

 

L’arborescence de votre silo se dessine déjà et vous avez les éléments en main pour créer des catégories parfaitement en phase avec les requêtes des internautes.

 

Un travail en amont sur les mots clés est donc nécessaire afin de vous permettre de structurer votre contenu en silos et d’approfondir de plus en plus en descendant dans la hiérarchie.

 

Les pages cibles de votre site internet devront correspondre au plus haut niveau dans votre hiérarchie alors que les pages intermédiaires et secondaires seront des sous-catégories placées de manière plus profonde.

 

Étape Numéro 3 : la mise en place de votre silo

 

Cheminement des liens et circuit de navigation :

 

1er :  Liens descendants et liens ascendants
2ème : Liens interdits
3ème : Liens intermédiaires de niveau identique

 

Étape Numéro 3 : la mise en place de votre silo

 

La page maître voiture de collection est ici la page principale qui est la plus haute dans l’arborescence.

 

Elle contient les liens pour descendre dans la hiérarchie ici les pages de niveau inférieur :

 

Achat, Entretien et Restauration.

 

Les liens devront donc être intégré dans du contenu texte à l’intérieur de la page principale ou page cible afin de distribuer sur les 3 niveaux inférieurs.

 

Les niveaux secondaires des pages : Achat, entretien et restauration devront faire référence à la page principale en haut de page. Et proposer de descendre dans la hiérarchie avec des liens descendant en bas de ces pages.

 

Les balises H1/2/3/4 peuvent vous aider à créer une hiérarchie de contenu à l’intérieur des pages.

 

Le niveau secondaire ou intermédiaire peut contenir également des liens vers les pages du même du niveau, ici sur le schéma les pages achats et restauration sont reliées par un lien de même niveau. (en vert)

 

Enfin le niveau le plus bas dans la hiérarchie remonte dans l’arborescence sur le niveau intermédiaire et ces pages de bas niveau peuvent dans certains cas contenir des liens vers des pages de même niveau.

 


Conclusion de Junto sur les Arborescences de site

 

Le référencement de votre site Internet est essentiel pour être visible et pour apparaître dans les moteurs de recherche.

 

La structure et l’arborescence de votre site Internet jouent un rôle important dans la manière où les internautes vont appréhender votre site. Et dans la facilité avec laquelle les robots des moteurs de recherche pourront le lire.

 

Nous espérons que ces quelques conseils vous ont permis de comprendre les différents tenants et aboutissants des stratégies d’optimisation de l’arborescence de vos sites Internet.

 

Si d’aventure vous avez des questions complémentaires. N’hésitez pas à profiter de l’espace commentaire ci-dessous pour nous poser toutes vos questions sur la manière de construire et d’optimiser une arborescence de site web.