B2B

7 transformations digitales qui vont vous surprendre d’ici les 5 prochaines années

Aujourd’hui, en 2021, lorsque vous avez un problème de santé, vous prenez en général un rendez-vous chez votre médecin, ou vous bénéficiez peut-être déjà des moyens modernes de télésanté. Mais quoi qu’il en soit, c’est toujours votre médecin traitant qui effectue un examen ou des tests médicaux pour tenter de cerner votre problème de santé. Avec les progrès et la transformation digitale, il est devenu possible pour un ordinateur d’écouter votre voix et de livrer un diagnostic au sujet de certaines pathologies. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, les machines en sauront bientôt plus sur votre bien-être physique que vous-même et pourront vous avertir si par exemple votre cerveau présente des signes de démence précoce.

Rétention : La stratégie de growth ultime

Intermédiaire

Rétention : La stratégie de growth ultime

Rétention : La stratégie de growth ultime

Cela soulève de nombreuses questions : un ordinateur devrait-il vous informer d’un problème médical potentiel, du point de vue de l’éthique ? Est-ce que les patients auront la possibilité de poursuivre les propriétaires d’un logiciel d’analyse médical en justice au cas où le diagnostic numérique révélé par la machine est erroné, et que cela a des conséquences désastreuses pour leur santé ?

Ce que nous venons d’évoquer s’appelle le « biohacking technologique », et c’est l’une des sept nouvelles transformations que vous pourriez voir arriver plus vite que vous ne le pensez, et qui pourrait fondamentalement changer le monde digital.

À ce sujet, Daryl Plummer, vice-président chez Gartner, une société américaine de conseil et de consulting dans le domaine des technologies avancées, déclare la chose suivante : « Personne ne peut prédire l’avenir de manière précise, nous devons donc être préparés et anticiper les nouvelles transformations numériques qui viennent, mais également nous prémunir contre les choses négatives qui pourraient arriver. Ce qui est certain, c’est que la décennie 2020 va être une période de transformation digitale radicale et les organisations, quel que soit leur modèle, vont devoir adapter leur stratégie et leurs solutions. »

Il ajoute même qu’il est important d’identifier les différents types de changements qui vont survenir, et qui peuvent être divisés en trois catégories :

  1. Les « Features », que l’on peut décrire comme les améliorations et les ajouts constants relatifs aux changements.
  2. Les « Fads », qui comme leur nom l’indique, représentent des changements à court terme, très excitants, mais qui s’estompent rapidement.
  3. Les « Disruptions », qui décrivent des bouleversements ou transformations qui surviennent juste après l’apparition d’une mode, mais qui reste et changent les modèles commerciaux en profondeur, de telle sorte qu’on peut les qualifier de changements fondamentaux.

Les entreprises doivent se concentrer sur l’identification des perturbations qui sont susceptibles d’avoir des effets à long terme et par conséquent focaliser leur attention sur leur marché principal et leurs investissements stratégiques. On a vu par exemple l’apparition de services du streaming dans nos télévisions ou du covoiturage il y a quelques années seulement. Or, ces modèles nouveaux ont complètement transformé leurs secteurs d’activité respectifs, à savoir l’industrie du film et les transports.

Nous allons observer tout au long de cet article un certain nombre de transformations qui vont changer la manière dont nous vivons au quotidien.

1— Le stockage de données numériques sur ADN

Le stockage de données numériques sur ADN, qui désigne le processus de codage et de décodage de données binaires vers et depuis des brins d’ADN de synthèse, va être capable de relever le défi du stockage massif des données à l’avenir. Cette technologie va permettre d’effectuer le stockage de volumes de technologie sans précédent, pendant des milliers d’années, dans un espace restreint et sous une forme quasi inaltérable. Ce type de stockage révolutionnaire se réalise en codant des données binaires dans les paires de bases de l’ADN synthétique. Le stockage de pétaoctets, d’exaoctets ou même de yottaoctets de données au cœur de quelques grammes d’ADN synthétique sera possible dans un futur proche, d’après les expériences en cours.

On estime par exemple que 5 exaoctets pourraient être suffisants pour stocker l’ensemble du vocabulaire utilisé par les humains ! Et un seul gramme d’ADN pourrait stocker toutes les nouvelles connaissances générées par les humains pendant une année. Le stockage de données sur ADN va radicalement changer la manière dont nous, les humains, manipulons, stockons et récupérons les données.

2— Le cloud distribué

Un cloud distribué est un type de stockage doté d’une infrastructure géographiquement dispersée qui exécute principalement des services à la périphérie du réseau. Ce qui est différent du modèle de stockage dans le nuage théorique, qui repose sur un centre de données centralisé.

Avec un modèle de cloud distribué, les organisations et entreprises, qui ont les compétences, réduisent la latence, la congestion du réseau et le risque de perte de données. En outre, les organisations peuvent mieux garantir le respect des réglementations en matière de souveraineté des données, car celles-ci peuvent être conservées dans le pays dans lequel elles ont été générées.

3— Les technologies de calcul non traditionnelles

Les technologies de calcul non traditionnelles sont des technologies que vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer. Alors que les célèbres lois de Moore semblent atteindre leurs limites, de nouvelles technologies vont prendre le relais. Et les lois de Moore ne représentent qu’un des axiomes technologiques menacés. Les réseaux de neurones profonds (DNN/Deep Neural Network), le stockage de l’ADN, l’informatique quantique et d’autres technologies révolutionnaires vont modifier la façon dont les organisations et les entreprises envisagent leurs modèles de calcul, car ces technologies sont capables d’élargir les limites de la puissance de calcul.

On a vu les technologies informatiques évoluer d’une technologie qu’on pourrait qualifier aujourd’hui de traditionnelle vers le numérique, puis maintenant vers l’informatique neuromorphique, qui est une technologie à la croisée de l’intelligence humaine et de l’intelligence artificielle. Les puces sont de plus en plus petites et plus denses, et les nouveaux matériaux deviennent plus performants.

4— L’« humain augmenté », ou transhumanisme

À l’heure actuelle, les ordinateurs sont capables de traduire des pensées humaines en texte sur leur écran. Et ensuite, à quoi peut-on s’attendre ? Des images tirées de l’esprit ? Cela peut paraitre fou, mais ce type de technologie pourrait permettre aux gens de « remettre » certains souvenirs ou visions d’images dans leur cerveau. La technologie permettra également aux humains de se doter de compétences nouvelles, et de se développer au niveau physique, avec par exemple des exosquelettes qui nous donneront une vitesse surhumaine, ou bien des implants dans les oreilles qui procureront des capacités d’audition inconnue jusque-là. Tous ces bouleversements vont changer profondément ce que nous définissons aujourd’hui comme l’« être humain », et soulever de sérieuses questions en matière d’éthiques. Cependant, l’augmentation technologique du genre humain, à travers son immense potentiel, a pour objectif de donner aux gens la possibilité de mieux vivre.

5— Le biohacking technologique

Désormais, grâce à la transformation digitale tout va être enregistré. Les ordinateurs écoutent, analysent et stockent constamment les données des utilisateurs, des clients, des employés, etc. Mais des questions demeurent sur l’utilisation de ces informations, en particulier lorsque les ordinateurs commencent à collecter des données que vous partagez inconsciemment, concernant par exemple votre santé physique. Si une caméra située dans un parc public peut identifier une quelconque anomalie au sujet de votre santé, dont vous-même n’étiez pas conscient, cela pose deux questions essentielles : la préservation de la confidentialité de votre état de santé, ainsi que la manière dont ces informations privées collectées vont être utilisées. Cependant, on peut facilement trouver des points positifs au biohacking, comme la possibilité de produire des médicaments moins chers, et d’offrir de meilleures solutions en termes de soins.

6— Un jumeau numérique de la planète Terre

Traditionnellement, ce concept de « digital twin », ou de jumeau numérique existe dans un contexte très spécifique : c’est la représentation virtuelle d’un produit, utilisée à des fins de conception, de simulation, de surveillance, ou d’optimisation.

Un jumeau numérique de la Terre offrirait une vision holistique de la façon dont le climat change dans le monde entier, ou de la façon dont les nuages de pollution se déplacent d’un endroit à un autre. La réplique numérique d’un objet, d’un processus ou d’un système peut changer la façon dont les humains conçoivent par exemple la cartographie, les actions de suivi et de surveillance, ou bien les services d’urgence.

En fait, un jumeau numérique de la Terre pourrait alerter les autorités d’un pays du moindre début de feu de broussailles, avant qu’il ne devienne incontrôlable. La Terre est en train de devenir un terrain de surveillance pour les satellites, qui sont capables de créer des simulations en tout genre, concernant des sujets divers comme l’érosion des plages ou les migrations d’animaux, en passant par le suivi du comportement humain.

7— L’analyse des émotions avec l’Intelligence Artificielle

Pourriez-vous perdre votre job si vous n’étiez pas assez heureux ? Cette question semble folle, mais elle reflète en fait l’évolution technologique en cours. Aujourd’hui, de nouveaux ordinateurs équipés de caméras sont capables d’analyser votre état d’esprit et de déterminer si vous êtes bouleversé, triste, en colère, par exemple, ce qui signifie qu’en théorie, l’entreprise pour laquelle vous travaillez pourrait évaluer vos sentiments ou vos expressions, et les utiliser pour prendre des décisions vous concernant. Des capteurs peu coûteux sont désormais capables de surveiller des facteurs biométriques physiques. Les spécialistes en la matière estiment que les prochaines années, d’ici 2024, l’identification des émotions par l’IA aura une influence sur les publicités en ligne qui vous seront proposées.

Rédigé par

Partager

Laissez vos commentaires

0 commentaire

Découvrir plus d’articles