Rédigé par

Etienne Alcouffe

Google ADS une utilisation élargie des marques dans les annonces

novembre 21, 2018

 

Google a mis à jour sa politique de protection des marques et accorde depuis le 10 octobre dernier aux annonceurs la possibilité d’utiliser des noms de marques dans leurs annonces.

 

Une petite révolution pour les revendeurs qui avaient beaucoup de difficultés à mettre en avant leurs offres sans utiliser les marques bien connues des consommateurs.

 

Actuellement, le déploiement de cette politique s’étend sur l’ensemble des pays. Et la France pourrait voir prochainement ces nouvelles règles s’appliquer.

 

 

Une diffusion restreinte pour l’utilisation des marques

 

 

Lorsqu’un annonceur utilise une marque extérieure, les annonces peuvent diffuser de manière restreinte par Google ADS. La restriction peut faire suite par exemple à une réclamation de la part du propriétaire.

 

 

Une diffusion restreinte pour l’utilisation des marques

 

 

La diffusion limitée est parfois liée au fait qu’une pénalité est appliquée sur le score de qualité.

 

Google considère que vous n’êtes pas le propriétaire de la marque et donc que vous n’êtes pas en mesure d’offrir la pertinence adéquate pour jouir d’un score de qualité classique (5/10 et +).

 

De ce fait, les mots clés présents dans vos campagnes et/ou sur votre annonce sont susceptibles de se voir filtrer ou bloquer par Google ce qui empêche ou restreint la diffusion de vos annonces.

 

Néamoins, il est précisé dans le règlement de Google qu’aucune vérification n’est effectuée concernant les mots clés. C’est donc indirectement par une mauvaise cohérence entre le mot clé, le texte des annonces et la requête de l’utilisateur que vous pourriez vous retrouver pénalisé.

 


Lorsque vous placez des enchères sur des mots-clés en rapport avec la marque, par exemple le mot clé : SAMSUNG

 

Vous devrez alors indiquer la marque Samsung dans le texte des annonces. Cela peut être le cas si vous êtes un revendeur ou un réparateur de produit de la marque.

 

Auparavant et avant le changement de politique sur la protection de marque. Google pouvait interdire l’utilisation et le nom de la marque dans vos annonces.

 

Il peut toujours le faire si l’ambiguïté est établie entre vous et la marque propriétaire, l’idée étant d’empêcher les annonceurs de tromper le consommateur sur votre statut.

 

Les règles sont donc logiques et cohérentes afin de garantir une pertinence à l’utilisateur.  Ce qui est le but ultime du moteur de recherche.

 

 

Dans quel cas pouvez-vous utiliser un nom de marque dans vos annonces Google ADS ?

 

 

1 — Annonceurs autorisés

 

 

La marque autorise à ce que vous utilisez son nom.

 

Pour plus d’information : Si vous êtes annonceur et que vous cherchez à obtenir une autorisation. Veuillez suivre les instructions de la page Aide sur les marques pour les annonceurs.

 

 

2 — Revendeur

 

 

Vous êtes autorisé à revendre les produits de la marque.

 

 

3 — Citer la marque dans un contexte de non-concurrence

 

 

L’utilisation de terme ne faisant pas directement référence à la marque en elle-même. Les marques peuvent apporter une précision sur votre produit sans rentrer en concurrence avec lui

 

« Coque pour smartphone Samsung s3 »

 

L’article support de Google est à votre disposition pour accéder à la liste exhaustive du règlement

 

 

5 exemples d’annonces acceptés ou non acceptés

 

 

1 – Annonce refusée : L’annonce est trompeuse, car faisant croire au numéro de téléphone du SAV de la marque.

 

L’annonce est trompeuse, car faisant croire au numéro de téléphone du SAV de la marque.

 

2 – Annonce acceptée : L’entreprise propose des pièces de rechange pour la marque

 

L’entreprise propose des pièces de rechange pour la marque

 

3 – Annonce refusée : L’annonce fait référence à la marque dans un but de concurrence.

 

Annonce refusée 3 : L’annonce fait référence à la marque dans un but de concurrence.

 

4 – Annonce acceptée : L’annonce propose des accessoires de la marque

 

Annonce acceptée 4 : L’annonce propose des accessoires de la marque

 

5 – Annonce refusée : L’annonce induit le consommateur en erreur sur l’objet du site internet qui peut être un site d’information, mais qui vend aussi des produits.

 

Annonce refusée 5 : L’annonce induit le consommateur en erreur sur l’objet du site internet qui peut être un site d’information, mais qui vend aussi des produits.

 

 

Une analyse au cas par cas

 

 

Dans nos exemples ci-dessous nous avons rejeté l’annonce numéro 3, car elle fait la promotion d’un produit concurrent en utilisant le nom de marque. Néanmoins la réglementation européenne peut parfaitement autoriser cette annonce à condition que la combinaison du mot clé et de l’annonce ne porte pas à confusion.

 

L’analyse des annonces par Google est effectuée à l’aide d’algorithme automatisé, ainsi votre annonce sera acceptée, refusée, éligible en fonction de l’interprétation des robots de Google.

 

Dans certains cas, les équipes de Google doivent vérifier les annonces manuellement et les noms de marques sont étudiés par des humains pour comprendre la combinaison et le rapport entre la requête de l’internaute et votre annonce.

 

 

Des restrictions présentent seulement sur les annonces payantes (Adwords)

 

 

Ces nouveautés en matière d’utilisation de marque n’impactent en aucun cas le référencement naturel.

 

Les résultats organiques SEO ne sont donc aucunement touchés par ces nouveaux éléments.

 

« Nous n’effectuons pas de vérifications concernant l’utilisation de marques sur des sites qui apparaissent dans les résultats de recherche Google. »

 

 

Comment demander une autorisation d’utilisation de la marque ?

 

 

 

Comment demander une autorisation d’utilisation de la marque ?

 

 

Google met à disposition un formulaire de demande afin d’obtenir une autorisation de la marque.

 

Si vous êtes un annonceur et que vous avez besoin d’utiliser une marque en considérant que votre demande est légitime : demandez une autorisation ici.