Startup

Statistiques sur le marketing dédié aux appareils mobiles

Nous vous présentons ci-dessous quelques statistiques sur l’utilisation des appareils mobiles par le grand public, afin que vous puissiez orienter votre stratégie marketing vers les mobiles, que ce soit pour la conception de sites ou pour le développement d’applications.

« La connexion internet sur mobile surpassera la connexion fixe d’ici 2014 ». Ce sont ces mots qui résument la prédiction assez audacieuse de Mary Meeker, analyste chez Kleiner Perkins Caufield Byers, en 2008, et qui passe en revue toutes les tendances technologiques chaque année au mois de mai.

Aujourd’hui, nous avons déjà dépassé ce point, d’ailleurs, nous ne pouvons que constater le grand engouement des consommateurs pour la connexion internet sur smartphones.

Nous allons étudier cette situation plus en détail avec ces 7 questions posées à un panel de consommateurs sur l’utilisation de leur smartphone en général.

 

Ces statistiques, établies par l’équipe de Smart Insights, ont été regroupées sous forme de plusieurs rubriques clés.

Pour que les marketeurs puissent améliorer leurs services et rester compétitifs, ils doivent pouvoir répondre correctement à ces questions :

  • Q1 : Combien de temps, en moyenne, passe une personne sur les médias mobiles ?
  • Q2 : Quel est le pourcentage de consommateurs qui utilisent un appareil mobile ?
  • Q3 : Combien de visites enregistrent les sites Web depuis des appareils mobiles et depuis des ordinateurs de bureau ?
  • Q4 : Quel est le taux de conversion du mobile par rapport à celui des ordinateurs de bureau et qu’en est-il des partages de visites pour les sites de E-commerce ?
  • Q5 : Application mobile ou utilisation du site mobile ?
  • Q6 : Quelle est l’importance des publicités sur mobile ?
  • Q7 : Quel pourcentage de recherches sur Google est effectué depuis un mobile ?

 

Quels sont les pays mentionnés dans ces statistiques ?

Les États-Unis et le Royaume-Uni sont les principaux pays sur lesquels il y a eu le plus de rapports.

 

Dans le benchmark international d’Ofcom. Nous avons couvert également les principaux marchés européens, à savoir la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Suède, l’Australie et le Japon.

 

Q1. Combien de temps, en moyenne, passe une personne sur les médias mobiles ?

L’utilisation des médias mobiles varie tout au long de la journée. Ceci est important à comprendre pour ce que l’on appelle le dayparting. C’est-à-dire l’achat d’AdWords et de supports d’affichage.

 

La journée, ce sont les ordinateurs de bureau qui dominent, tandis qu’en soirée, ce sont les tablettes et les smartphones.

Les derniers chiffres, également tirés de comScore Mobile Metrix, présentés dans le rapport OfCom Communications Market, montrent que le temps de navigation total par mois est beaucoup plus élevé sur les smartphones – Pour les États-Unis et le Royaume-Uni, par exemple, les smartphones sont utilisés environ 34 heures par mois et l’ordinateur 29 heures par mois.

 

Le temps passé par les consommateurs sur les médias numériques mobiles aux États-Unis est maintenant de 51%, contre 42 % pour les ordinateurs de bureau.

 

Si vous n’êtes pas en mesure d’atteindre une certaine audience en misant sur la recherche ou l’affichage sur mobile, ou si vous ne pouvez pas offrir une expérience mobile satisfaisante. Vous serez lésé par rapport à vos concurrents, exclusivement centrés sur le mobile.

 

Q2. Quel est le pourcentage de consommateurs qui utilisent un appareil mobile ?

Le benchmark international Ofcom 2017 montre la popularité, au niveau mondial, de l’utilisation des différents appareils numériques dans divers pays.

Les données du panel montrent que la majorité des consommateurs utilisent plusieurs plateformes à la fois.

Ils accèdent aux sites autant sur mobile que sur ordinateur. Ce qui veut dire qu’il est toujours préférable de miser sur un affichage multiplateforme. Notamment si l’on veut vendre des produits et services.

 

Q3. Combien de visites enregistrent les sites Web depuis des appareils mobiles et depuis des ordinateurs de bureau ?

Il faut prendre ces données avec des pincettes, car il ne faut pas oublier que lorsque l’on est sur smartphone. Nous passons la majeure partie de notre temps à consulter les courriels et à utiliser les médias sociaux.

Il faudra donc penser à des stratégies pour adopter ce que comScore appelle le « multichanel majority », et non simplement se contenter du « mobile-first ».

 

Ces données britanniques montrent également l’importance du « multichanel majority » dans des secteurs tels que le commerce de détail et, dans une moindre mesure, le secteur bancaire, mais que pour certains sites, tels que la météo, le « mobile-first » est plus précis.

Aux États-Unis, c’est le « multichanel majority » qui domine. Mais bien que la connexion sur mobile gagne en importance, des données plus anciennes issues du dernier indice numérique d’Adobe (pas encore mis à jour) montrent que dans toutes les industries. La majorité des visites se font toujours sur ordinateur.

 

Q4. Quel est le taux de conversion du mobile par rapport à celui des ordinateurs de bureau.

 

Et qu’en est-il des partages de visites pour les sites de E-commerce ?

Selon les dernières données de Monetate, la conversion des smartphones représente environ la moitié des taux de conversion des ordinateurs de bureau.

 

Les données montrent clairement que les taux de conversion des mobiles sont beaucoup plus faibles que ceux des ordinateurs de bureau, 1,14 % contre 3,73 % aux États-Unis et 2,52 % contre 5,15 % aux Royaume-Uni. Ce qui est important si vous faites l’analyse de rentabilisation d’un site mobile.

 

Q5. Application mobile ou utilisation du site mobile ?

 

La préférence des consommateurs pour les applications mobiles par rapport aux sites mobiles devrait également être prise en compte dans le cadre de la stratégie mobile.

 

Nous avons vu au début de cet article que le mobile domine en termes de « minutes numériques ».

 

Il faut savoir que dans tous les pays cités ci-dessus, le pourcentage de minutes consacré aux applications est de 80 à 90% : Selon Flurry, l’utilisation des applications mobiles augmente de 6% par an, notamment dans certaines catégories telles que le e-commerce, par exemple.

Les dernières données de Flurry analytics de Yahoo montrent qu’aux États-Unis. 90% du temps passé sur mobile est consacré à l’utilisation des applications.

Comme ils le disent : « c’est un App World ». C’est un point de vue clé. Car les entreprises peuvent décider de développer des applications spécifiques aux appareils mobiles.

 

Q6. Quelle est l’importance des publicités sur mobile ?

D’après une étude réalisée par eMarketer en 2015, les dépenses liées aux publicités sur mobile représentent 49% des dépenses publicitaires numériques.

Ce qui n’est pas très conséquent malgré la fréquence d’utilisation élevée de mobile des consommateurs. Mais cela permet d’entrevoir le futur potentiel du marché. Le mobile est l’avenir.

Et dans trois ans, il va vraisemblablement dominer les dépenses publicitaires numériques.

 

Q7. Quel pourcentage de recherches sur Google est effectué depuis un mobile ?

Le rapport Google Mobile Path to Buy s’est basé sur un panel de 950 consommateurs américains dans 9 secteurs (restaurants, alimentation et cuisine, finance, voyages, maison et jardin, habillement et beauté, automobile, électronique, santé et nutrition) afin d’évaluer leurs recherches de produits à acheter via mobile.

C’est le secteur de l’alimentation et ses 72 % qui arrivent en tête, juste devant le secteur de la santé avec ses 68 %. Comme on pouvait s’y attendre, la recherche sur les moteurs de recherche est le point de départ le plus commun.

 

Mais il est moins élevé que sur l’ordinateur de bureau (environ 48 %). Ce qui démontre l’importance des « branded apps » et des sites pour mobiles.

Rédigé par

Partager

Découvrir plus d’articles